WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Relation banque/ PME. Cas des PME de la région Souss Massa Dràa au Maroc


par Mohamed et Samir ABARGAZ et ABOUDRAR
Université Ibn Zohr d'Agadir - Licence  2012
  

précédent sommaire suivant

Chapitre1 :

Généralités sur les PME marocaines

L'introduction du 1er chapitre :

Au Maroc, comme dans tous autres pays en voie de développement, les PME constituent la base du tissu économique. Elles participent de manière positive à la croissance économique ,à la création d'emplois et au développement local, régional et national.

engagée. Et cela est dû aux différentes difficultés rencontrées par les PME, et aux problèmes, surtout ceux liés au financement, qui entravent leurs développements.

L'Etat, consciente de l'importance socio-économique de cette catégorie d'entreprises, met en oeuvre des mesures d'aide et de soutien qui seront prises dans des différents domaines qui intéressent la PME, en vue de lever les handicaps qui empêchent leurs développement et d'encourager leurs participation dans le développement économique.

L'objet de ce chapitre se limite dans la présentation des diverses définitions de la PME, son rôle dans la vie économique et sociale, ses forces et ses faiblesses, et les contraintes qui entravent leurs développement, les mesures d'encouragement mises en oeuvre par l'État, ainsi que leurs différentes modalités de financements sauf que celles liées au financement bancaire.

Section 1 : L'Image de la PME marocaine

Dans cette section on a donné les différentes définitions de la PME au Maroc ainsi que dans d'autres pays du monde. Aussi on a signé qu'il existe une inégalité de la répartition géographique et sectorielle des PME à notre pays. En fin nous avons donné les forces et les faiblisses de cette catégorie d'entreprise. Et tout cela à travers trois paragraphes.

PARAGRAPHE 1 : DEFINITION DE LA PME

1) Au Maroc :

Au Maroc, il n'existe pas d'une définition légale et universelle de la PME mais plusieurs définitions qui évoluées en fonction des circonstances économique qui se traduisent par le changement des dispositions contenues dans les déférentes textes ayant cherchés à soutenir la modernisation et le développement de cette catégorie d'entreprise en raison de sa taille réduite et de sa fragilité relative, parmi ces textes on peut citer :

Le Code des Investissements Industriels 1983, limitait l'octroi des avantages fiscaux aux seules PMI (Petite et Moyenne Industrie), définies comme « toute entreprise dont le programme d'investissement comporte des équipements de production pour une valeur minimale de 100.000 DH et maximale de 5 millions de DH et dont le coût d'investissement par emploi stable est inférieur à 70.000 DH »1.Il faut souligner que cette

1 Article 3 code des investissements

définition ne tient pas compte du nombre des emplois créés puisqu'elle insiste sur le coût par emploi, et ne tient pas compte aussi du CA réalisé.

La Charte de l'investissement, entrée en vigueur en 1995, prévoyait des incitations à caractère fiscal au profit de toutes les entreprises indépendamment de leur taille. Donc elle ne précisait pas non plus la notion de PME. Par contre la charte de 2002, qui , selon son article premier, on entend par PME : « toute entreprise gérée et/ou administrée directement par les personnes physiques qui en sont les propriétaires, copropriétaires ou actionnaires, et qui n'est pas détenue à plus de 25% du capital ou des droits de vote par une entreprise ou conjointement par plusieurs entreprises ne correspondant pas à la définition de la PME » 2

Dans le Plan de Développement Economique et Social 2000 - 2004, la sous- commission en charge de la PME a retenu les critères suivants pour la définition de celle-ci :

- Moins de 200 personnes comme effectif employé ;

- Un chiffre d'affaires inférieur à 5 millions de DH en phase de création, à 20 millions de DH pour la phase de croissance et à 50 millions de DH pour la phase de maturité.

Le projet de loi de finance 2012, recèle une nouvelle définition de la PME3, dans laquelle le gouvernement a fait le choix de mettre l'accent sur la forme et non sur le fond3, «En vue de faire bénéficier le plus grand nombre de PME des programmes d'appui mis en place Par l'Etat, une définition de la PME a été adoptée avec comme critère, un chiffre d'affaires inférieure à 175 MDH»4.

précédent sommaire suivant