WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le financement de la sécurité sociale au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Salif SANGNE
Institut supérieur d'informatique et de gestion Burkina Faso - Diplôme de technicien supérieur en finance comptabilité 2011
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II : BILAN DE STAGE, CRITIQUES ET SUGGESTIONS... 51AVANT- PROPOS

Etablissement d'enseignement supérieur à caractère professionnel, l'institut supérieur d'informatique et de gestion (ISIG INTERNATIONAL), est le premier établissement privé d'enseignement supérieur professionnel du Burkina Faso créé en octobre 1992 par l'arrêté ministériel N°092-125/MESSRS/MDCHEP/SG/DEST du 21 octobre 1992 et modifié par l'arrêté ministériel N°2005-244/MESSRS/CAB du 02 décembre 2005.

L'objectif fondamental de l'ISIG est le développement de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l'employabilité et des prestations de services pour un développement durable du Burkina Faso et des autres nation d'Afrique.

L'ISIG assure des formations dans deux (02) spécialités : en sciences de gestion couramment appelé  « Business School » et en sciences et technologies « High Tech ».

En « Business School » on a les filières suivantes :

- Finance comptabilité ;

- Assurance banque ;

- Gestion de projet ;

- Marketing ;

- Gestion des ressources humaines ;

- Communication d'entreprise ;

- Gestion de l'environnement et développement durable ;

En « High Tech » on a les filières suivantes :

- Génie logiciel ;

- Réseaux et systèmes ;

- Réseaux et télécommunication ;

- Electronique et maintenance informatique ;

- Management des systèmes d'information ;

- Management des systèmes et réseaux ;

- Sciences de l'information et des systèmes.

En 2010, plus de dix sept (17) diplômes de l'ISIG ont été homologués par le CAMES. Actuellement l'ISIG a été admis comme membre du CAMES lors des assises qui ont eu lieu à Brazzaville du 17 au 09 juillet 2011.

Les étudiants en fin de cycle du Diplôme de Technicien Supérieur (DTS) ont obligation, à l'issue de l'admissibilité aux épreuves écrites, d'effectuer un stage pratique de deux (02) mois au moins en entreprise au cours duquel ils doivent élaborer un rapport qui sera présenté et soutenu par eux devant un jury afin de se voir décerner le DTS de leur spécialité.

C'est dans ce cadre que nous avons effectué un stage à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) du Burkina Faso à Ouagadougou durant la période du 1er Août au 30 Septembre 2011.

INTRODUCTION GENERALE

Placées aujourd'hui dans un environnement concurrentiel turbulent, les entreprises sont obligées d'adopter des attitudes et stratégies susceptibles d'assurer leur survie, voir leur développement. Dans un tel contexte seules les entreprises qui auront compris et pris les mesures de ces nouveaux défis pourront émerger. Au nombre de ces stratégies figurent celles axées sur la sécurité sociale.

La sécurité sociale repose sur l'idée de solidarité. La solidarité assure au delà des efforts de prévoyance individuelle, la protection contre certains risques sociaux. Elle est un instrument de développement économique et social dans tous les pays du monde, elle est aussi une garantie pour tous les travailleurs et permet la récolte des ressources et sa redistribution sous forme de prestations diverses. Mais en Afrique comme ailleurs, les problèmes financiers dominent le fonctionnement des régimes de sécurité sociale ; alors elle ne pourrait être solide sans une bonne assise financière, d'où la notion de financement.

Le financement peut être défini comme étant une action visant à mobiliser les ressources nécessaires au fonctionnement du régime de sécurité sociale. Au Burkina Faso, le régime de sécurité sociale géré par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) comprend trois (3) branches :

- une branche des pensions ;

- une branche des risques professionnels ;

- une branche des prestations familiales.

Ces trois (03) branches sont complétées par une action sociale et sanitaire.

Nous nous intéresserons à un volet du financement des institutions de sécurité sociale notamment «  le financement de la sécurité sociale au Burkina Faso » qui, nous croyons, peut considérablement contribuer à une amélioration de la trésorerie et un meilleur rendement des entreprises. Dans quelle mesure la CNSS peut elle améliorer sa politique de financement ?

Notre travail s'articule en trois (3) parties :

Dans la première, nous ferons l'historique et la présentation de la CNSS qui sera subdivisée en deux (2) chapitres. Au premier chapitre, nous aurons les généralités et au deuxième chapitre l'organisation administrative et le fonctionnement de la CNSS.

Dans la deuxième partie, nous étudierons le financement de la sécurité sociale au Burkina Faso qui sera subdivisé en deux chapitres. Au premier chapitre nous aurons les ressources de la CNSS, au deuxième chapitre nous aurons l'emploi des différentes ressources.

Et enfin dans la troisième partie, nous analyserons les recettes et les dépenses dans le premier chapitre et pour terminer nous proposerons un bilan de stage, des critiques et suggestions dans le deuxième chapitre.

PREMIERE PARTIE : HISTORIQUE ET PRESENTATION DE LA CNSS

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.