WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

· Ackeman R. W., Bauer R. A. (1976), Corporate and social responsiveness. Reston, Virginia ; Reston Publishing.

· ADEME, EPE, ORSE (2001), Le guide des organismes d'analyse sociétale, Ademe éditions, Paris.

· Agle B. R., Kelley P. C. (2001), Ensuring validity in the measurement of corporate social performance: lessons from corporate United Way and PAC campaigns, Journal of Business Ethics, Vol. 31, p. 271-284.

· Aupperle K. E., Carroll A. B., Hatfield J. D. (1985), An empirical examination of the relationship between corporate social responsibility and profitability, Academy of Management Journal, Vol. 28, n°2, p. 446-463.

· Ballet J., De Bry F. (2001), L'entreprise et l'éthique, Seuil, Paris.

· Becker H. (1995), Outsiders : sociologie de la déviance, Métaillé, Paris.

· Bensédrine J. (2001), Comment devenir une entreprise verte, Revue Française de Gestion, numéro spécial n°136, novembre-décembre, p.128-145.

· Berle A. A., Means G. C., (1932)The modern corporation and private property ; New York ; Macmillan.

· Blind S. (1977), Les relations de la firme avec ses parties prenantes, Revue Française de Gestion, Le bilan social, numéro spécial, n° 12-13, novembre-décembre, p. 30-31.

· Borzeix A. (1984), Avant-propos, Sociologie du Travail, n° 3-86, p. 231-235.

· Bowen H. R. (1953), Social responsibilities of the businessman, New York : Harper & Row.

· Bowman E. H., Haire M. A. (1975), A strategic posture toward corporate social responsibility, California Management Review, Vol. 18, n°.2, p. 49-58.

· Bricker et Chandar (2000), Where Berle and Means went wrong : a reassessment of capital market agency and financial reporting », Accounting, Organization and Society, Vol. 25, p. 529-554.

· Capron M. (2000), Comptabilité sociale et sociétale, Encyclopédie de comptabilité, contrôle de gestion et audit, Ed.Economica, Paris.

· Carroll A. B. (1979), A three dimensional conceptual model of corporate social performance, Academy of Management Review, vol.4, n°4, p. 497-505.

· Carroll A. B. (1999). Corporate social responsibility. Evolution of a definitional construct, Business and Society, Vol. 38, n°3, p. 268-295.

· Centre des Jeunes Dirigeants (1996). L'entreprise au XXI° siècle : lettre ouverte aux dirigeants pour réconcilier l'entreprise et la société, Flammarion, Paris.

· Churchill N. (1977). Les degrés de la mesure sociale, Revue Française de Gestion, Le bilan social, numéro spécial, n° 12-13, novembre-décembre, p. 34-35.

· Clarkson M. B. E. (1995). « A stakeholder framework for analysing and evaluating corporate social performance », Academy of Management Review, 20(1), p. 92-117.

· Cochoy F. (2001). La normalisation du travail : acteurs, dispositifs, enjeux, Actes des 8èmes Journées de Sociologies du Travail, LEST, p. 47-56.

· Committee for Economic Development (1971). Social responsibilities of business corporations, New York ; Committee for Economic Development.

· Conseil Economique et Social (1974). Etablissement d'un bilan social, étude présentée par la section des activités sociales sur le rapport de M. Yves Chaigneau, le 21 Novembre 1973, Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique et social, n° 16 du 9 mai 1974.

· Conseil Economique et Social (1977). Projet de loi relatif à l'établissement d'un bilan social dans l'entreprise, avis adopté le 24 novembre 1976 par le Conseil économique et social sur le rapport présenté par M. Corentin Calvez au nom de la section du travail, Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique et social, n° 2 du 27 janvier 1977.

· Conseil Economique et Social (1999). Le Bilan Social, avis adopté le 26 mai 1999 sur le rapport présenté par M. Jean Gautier, Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique et social, n° 9 du 3 juin 1999.

· Danziger R. (1997). Le Bilan Social, Encyclopédie de gestion, (Y. Simon & P. Joffre éditeurs.), 2° édition, Economica, Paris, p. 231-244.

· Davis K. (1973). The case for and against business assumption of social responsabilities, Academy of Management Review, Vol. 2, N°. 3, p. 70-76.

· Decock-Good C. (2000). Des déterminants de la responsabilité sociétale, Thèse de doctorat en sciences de gestion, Université de Paris-Dauphine.

· Decock-Good C. (2001). L'engagement mécénique des entreprises : mesure de l'une des expressions de leur responsabilité sociétale, Finance Contrôle Stratégie, Vol. 4, n°. 4, décembre, p. 29-57.

· Delors J. (1971). Les indicateurs sociaux, Futuribles, Paris.

· Donaldson T., Preston L. E. (1995). The Stakeholder theory of the corporation : concepts, evidence and implications, Academy of Management Review, Vol. 20, n°.1.

· Férone G., (d')Arcimoles C.-H., Bello P., Sassenou N. (2001). Le développement durable, des enjeux stratégiques pour l'entreprise, Éditions d'Organisation, Paris.

· Friedman A. L. , Miles S. (2002). Developing stakeholder theory, Journal of Management Studies, Vol. 39, n°. 1, p. 1-21.

· Gilbert P. (1999), La gestion prévisionnelle des ressources humaines : histoire et perspectives, Revue Française de Gestion, juin-juillet-août, p. 66-75.

· Goll I., Zeitz G. (1991). Conceptualizing and measuring corporate ideology, Organization Studies, Vol. 12, n°2, p. 191-207.

· Gond J.-P. (2001). L'éthique est-elle profitable ?, Revue Française de Gestion, numéro spécial, n° 136, novembre-décembre, p. 72-86.

· Gray R., Kouhy R., Lavers S. (1995). Corporate social and environmental reporting, Accounting, Auditing and Accountability Journal, Vol. 8, n°2, p. 47-77.

· Griffin J.J., Mahon J.F. (1997). The corporate social performance and corporate financial performance debate, Business and Society, vol.36, n°1, p.5-31.

· (d')Humière P., Chauveau A., (2001). Les pionniers de l'entreprise responsable, Éditions d'Organisation, Paris.

· Igalens J., Nioche J.-P. (1977). A propos du bilan social, trois voies de l'innovation sociale, Revue Française de Gestion, Le bilan social, numéro spécial, n° 12-13, novembre-décembre, p. 193-199.

· Jones T. M. (1980). Corporate Social Responsibility Revisited, Redefined, California Management Review, Vol. 22, n° 2, p. 59-67.

· Jones R, Murrel A. (2001). Signaling positive corporate social performance, Business and Society, Vol. 40, n°1, p. 59-78.

· Klein N. (2001). No Logo, Actes sud, Paris.

· Lewis A., Mackenzie C. (2000). Morals, money, ethical investing and economic psychology, Human Relations, Vol. 53, n°2.

· Lewis A., Mackenzie C. (2000). Support for investor activism along UK ethical investors, Journal of Business Ethics, vol.24, n°3.

· Livre Vert (2001), « Promouvoir un cadre européen pour la responsabilisé sociale des entreprises », Bruxelles, COM 366 final.

· Maignan I., Ferrell O. C. (2000). Measuring corporate citizenship in two countries : the case of the United States and France, Journal of Business Ethics, Vol. 23, p. 283-297.

· Martinet A.-C. (1984). Management Stratégique : Organisation et Politique, MacGraw-Hill.

· Martinet A.-C., Reynaud E. (2001). Shareholders, stakeholders et stratégie, Revue Française de Gestion, numéro spécial, n°136, p. 12-25.

· Marquès E. (1977). Un système spécialisé : la comptabilité des ressources humaines, Revue Française de Gestion, Le bilan social, numéro spécial, n° 12-13, Novembre-Décembre, p. 50-53.

· Mercier S. (1999). L'éthique dans les entreprises, Repère La Découverte, Paris.

· Mercier S. (2001). Institutionnaliser l'éthique dans les grandes entreprises françaises, Revue Française de Gestion, numéro spécial, n°136, p. 62-69.

· Mercier S. (2001). La théorie des parties prenantes : synthèse et apports au management stratégique, Communication présentée à l'Association Internationale de Management Stratégique.

· McGuire J. W. (1963). Business and Society, MacGraw-Hill, New-York.

· McWilliams A., Siegel D. (2000). Corporate social responsibility and financial performance : correlation or misspecification, Strategic Management Journal, Vol. 21, p.603-609.

· Mitchell R., Agle B., Wood D. (1997). Toward a theory of stakeholder identification and salience : defining the principle of who and what really counts, Academy of Management Review, Vol. 22, n° 4, p. 853-886.

· Mitnick B. (2000). Commitment, revelation and the testaments of belief : the metrics of measurement of corporate social performance, Business and Society, Vol. 39, n°4, p. 419-465.

· Moskowitz (1972). Choosing socially responsible stocks, Business and Society Review, Vol. 1, p.71-75.

· Newton T., Harte G. (1997). Green business kitsch?, Journal of Management Studies, Vol.34, n°1, p.75-98.

· Padioleau J.-G. (1989). L'éthique est-elle un outil de gestion ?, Revue Française de Gestion, juin-juillet-août.

· Pava M. L., Krausz J. (1996). The association between corporate social responsibility and financial performance : the paradox of social cost, Journal of Business Ethics, Vol. 15, p. 321-357.

· Peretti J.-M., Roy P. (1977). Faut-il des sociétés à responsabilité illimitées ?

· Preston L., O'Bannon D. (1997). The corporate social-financial performance relationship, Business and Society, Vol. 36, n°4, p. 419-429.

· Preston L. E., Post J. E. (1975). Private management and public policy : the principles of public responsibility, Englewood Cliffs Prentice-Hall, New Jersey.

· Rey F. (1974). Introduction à la comptabilité sociale, Domaines, techniques et applications, Entreprise Moderne d'Edition, Paris.

· Rey F. (1977). Revue Française de Gestion, Le bilan social, numéro spécial, n° 12 13, novembre-décembre, p. 139-144.

· Roman R., Hayibor, Agle B. (1999). The relationship between social and financial performance, Business and Society, Vol. 38, n°1, p. 109-125.

· Rowley T., Berman S. (2000). A brand new brand of corporate social performance, Business and Society, Vol. 39, n°4.

· Sainsaulieu R., Segrestin D. (1984). Vers une théorie sociologique de l'entreprise, Sociologie du Travail, n° 3-86, p. 335-352.

· Sainsaulieu R. (1990). L'entreprise, une affaire de société, Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, Paris.

· Swanson D. (1999). Toward an integrative theory of business and society : a research strategy for corporate social performance, Academy of Management Review, Vol. 20, n°1, p.43-64.

· Waddock S., Graves S.B. (1997). The corporate social performance-financial performance link), Strategic Management Journal, Vol. 18.

· Wartick S. L., Cochran P. L. (1985). The evolution of the corporate social performance model, Academy of Management Review, Vol. 10, n°4, p. 758-769.

· Weber M. (1995/1920). L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme, Plon, Paris.

· Webley P., Lewis A., Mackenzie C. (2001). Commitment among ethical investors: an experimental approach, Journal of Economic Psychology, Vol. 22, n°1.

· Wood D. J. (1991). Corporate social performance revisited, Academy of Management Review, n°16, p. 691-718.

· Wood D. J., Jones R. E. (1995). Stakeholder mismatching: A theoretical problem in empirical research in corporate social performance, International Journal of Organizational Analysis, 3, p. 229-267.

· Zardet V. (1997). Bilan social et pratiques de pilotage : points de vue de DRH, Actes du congrès de l'IAS, XX° anniversaire du Bilan Social, LIRHE, Université Toulouse I.

précédent sommaire







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.