WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Peuples autochtones et droit au développement au Cameroun. Cas des pygmées Baka de l'est

( Télécharger le fichier original )
par Marielle KOLOKOSSO
Université catholique d'Afrique Centrale Yaoundé - Master en droits de l'homme et action humanitaire 2010
  

précédent sommaire suivant

PEUPLES AUTOCHTONES ET DROIT AU

DEVELOPPEMENT AU CAMEROUN : cas des pygmées baka de l'Est Cameroun

Année académique 2009-2010

Mémoire rédigé et soutenu publiquement en vue de l'obtention du Master droits de l'homme et action humanitaire

Par :

KOLOKOSSO O. Marielle

Licence en Sciences Sociales

Sous la direction de :

Pr. Bernard-Raymond GUIMDO DONGMO

Agrégé des Facultés de droit

Maître de conférences à l'Université de Yaoundé II-Soa

Maître de conférences à l'Université Catholique d'Afrique centrale

DEDICACE

A

notre grand-mère bien aimée,

Mme BOUAGNIMBEKE née BEHEMI Odile

REMERCIEMENTS

La réalisation de ce travail a connu le concours de plusieurs personnes qu'il convient de remercier à juste titre.

- Au Seigneur Dieu Tout Puissant qui nous a donné la vie, le mouvement et l'être et sans qui ce travail n'aurait pas vu le jour ;

- Au Pr. GUIMDO pour sa disponibilité, son sens critique et pour avoir accepté de diriger ce travail ;

- Au Pr BOUKONGOU, qui nous a offert l'opportunité de recevoir une formation en droits de l'homme à l'APDHAC et pour tous les moyens mis à notre disposition pour notre réussite ;

- A M. BIGOMBE LOGO Patrice dont les conseils ont été bénéfiques et déterminants pour la réalisation de cette étude ;

- A Mme AYE MONDO Hélène et M. OMGBA Magloire, pour leur disponibilité et leur accueil à Abong Mbang, à Missoumé et à Kwamb;

- A nos parents M. et Mme KOLOKOSSO A BEDIANG, pour leur amour, attention et dévotion à notre endroit, qui ne ménagent aucun effort pour notre épanouissement et notre réussite ;

- A toute notre famille, particulièrement à M. et Mme NDAYI MPINDA pour leur abondante assistance et à M. MEFOUTE BADIANG Alphonse, pour l'apport considérable fourni pour ce travail ;

- A nos amis les plus chers, pour les prières et les encouragements, en particulier à MBALLA AMBELA Pierre Claude et NGUEULEU Isidore ;

- A nos camarades pour l'ambiance maintenue tout au long de l'année et pour toutes les expériences partagées.

RESUME

Les peuples autochtones font partie de la tranche de la population mondiale la plus pauvre. De ce fait, la Communauté internationale toute entière lutte pour l'amélioration de leurs conditions de vie par le biais du développement. En effet, le droit au développement, droit de la troisième génération, est intimement lié à la lutte contre la pauvreté et apparait comme la solution pour améliorer les conditions de vie des peuples autochtones en général et des pygmées baka en particulier. Toutefois, les textes internationaux qui consacrent le droit au développement au profit des pygmées baka exigent que les acteurs du développement intègrent pleinement la dimension liée à leur dignité humaine dans la réalisation de leur développement, au même degré que celle ayant trait à l'accès au bien être.

Le Cameroun reconnait un droit au développement aux pygmées baka, en tant que citoyens camerounais. De ce fait, un certain nombre de prérogatives leur sont reconnues. Or, les pygmées baka de par leurs particularités nécessitent une protection spéciale, pour que le droit au développement soit pleinement réalisé à leur profit. Sans cette protection, sa mise en oeuvre devient difficile et partielle. En observant les pygmées baka de Missoumé, l'on constate que la primauté est accordée à l'accès au bien être, négligeant de ce fait la dimension liée à leur dignité humaine. Les conséquences immédiates sont l'acculturation qu'ils subissent et la dépendance qu'ils développent vis-à-vis des donateurs. La mise en oeuvre du droit au développement au profit des pygmées baka de l'Est s'avère donc limitée, et nécessite que des réformes soient au plus tôt adoptées pour que ce peuple puisse jouir du développement, dans le respect de ses spécificités.

Mots clés : Développement, Peuples autochtones, pygmées baka, droit au développement, acculturation, protection, Cameroun, spécificités culturelles, dignité humaine, lutte contre la pauvreté.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy