WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Peuples autochtones et droit au développement au Cameroun. Cas des pygmées Baka de l'est

( Télécharger le fichier original )
par Marielle KOLOKOSSO
Université catholique d'Afrique Centrale Yaoundé - Master en droits de l'homme et action humanitaire 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

VI. PROBLEMATIQUE

De ce qui précède, l'on constate que le mode de développement retenu par les acteurs oeuvrant au profit du développement des peuples autochtones contribue détruire ces derniers, car il leur impose un nouveau mode de vie qui ne cadre pas avec leurs coutumes. Cet état de fait apparait comme étant une conséquence du vide juridique qui existe en matière de développement spécifique des pygmées au Cameroun. Ainsi, l'on est à même de se demander : peut-on parler au Cameroun d'un droit au développement des peuples autochtones notamment des pygmées baka de l'est Cameroun ?

VII. HYPOTHESE

Il existe bel et bien un droit au développement au Cameroun, conformément aux dispositions internationales existantes en la matière. Celui-ci est reconnu aux peuples autochtones, notamment aux pygmées baka de l'est en tant que citoyens de l'Etat camerounais. Mais c'est un droit qui est encore partiellement mis en oeuvre car il rencontre de nombreuses difficultés, puisque dans la pratique la primauté est accordée à l'accès au bien être, négligeant ainsi la dimension relative aux droits de l'homme.

VIII. DEMARCHE METHODOLOGIQUE

Elle consiste à identifier la méthode d'analyse (A) utilisée et à préciser les techniques de recherche choisies (B).

A- Les méthodes d'analyse

Dans le cadre de ce travail, la combinaison de deux méthodes d'analyses, est apparue nécessaire, pour mener à bien cette étude.

· La méthode juridique 

La méthode juridique vise à donner une meilleure interprétation des textes juridiques relatifs aux droits de l'homme. En effet, de par la dogmatique et la casuistique, elle permettra d'interpréter les textes. Ainsi, l'on pourra interroger les textes, afin de déceler ce que disent les textes, ce que veut dire ce que disent les textes et quelle est leur application dans la pratique. L'on sera donc capable d'évaluer si cette application est conforme aux dispositions prévues par les textes. Dans cette étude, il sera à cet effet nécessaire d'analyser les textes qui consacrent le droit au développement afin de déceler de quelle manière il convient de l'administrer aux populations autochtones.

· L'analyse stratégique

C'est une méthode élaborée par Michel Crozier. Ce dernier ne s'intéresse pas dans ce cadre, aux structures, mais au fonctionnement des organisations, ce qui l'amène à une démarche en partie fonctionnelle, et surtout à étudier la stratégie des acteurs au sein d'une organisation.

Il revient de considérer ici les actions pour le développement comme une organisation. Tenant compte de l'analyse stratégique, il est question dans ce travail de découvrir quelles sont les stratégies mises en oeuvre par les différents acteurs du développement des peuples autochtones, afin de déceler quelles sont les actions qui sont menées, de quelle façon elles le sont et les difficultés voire les manquements que contiennent leurs différents programmes de développement.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.