WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Peuples autochtones et droit au développement au Cameroun. Cas des pygmées Baka de l'est

( Télécharger le fichier original )
par Marielle KOLOKOSSO
Université catholique d'Afrique Centrale Yaoundé - Master en droits de l'homme et action humanitaire 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IX. ARTICULATION ET JUSTIFICATION DU PLAN

Dans l'optique de répondre à la préoccupation qui est celle de savoir si l'on peut parler d'un droit au développement des peuples autochtones notamment des pygmées baka de l'est Cameroun, il serait judicieux d'une part de faire état de la reconnaissance du droit au développement au profit des pygmées baka de l'Est du Cameroun (Première partie), dans l'optique de présenter le cadre juridique dans lequel est consacré le droit au développement tant sur le plan international que national.

Ensuite, il convient de se pencher sur la mise en oeuvre du droit au développement chez les pygmées baka de l'Est (Seconde partie). Ceci dans le but d'établir un lien entre la reconnaissance et la mise en oeuvre partielle du droit au développement afin de déceler quelles sont les raisons de cette partialité et l'impact sur les baka. Cela permettra de présenter le cadre de jouissance des pygmées baka et de relever des insuffisances et les difficultés auxquelles se heurtent les acteurs du développement et d'envisager des solutions préalables à leur dépassement.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.