WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact du système d'élevage des caprins sur la production de la viande dans le territoire de Kalehe en RDC. Cas du groupement Mbinga- sud


par Pacifique BACISEZE
Université évangélique en Afrique - Graduat en sciences agronomiques et environnement 2011
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION

L'élevage constitue une activité économique essentielle dans la plupart des systèmes agricoles d'Afrique. Le bétail revêt une importance capitale aux yeux des agriculteurs pauvres, en raison de la multiplicité de ses fonctions de production et de la protection qu'il peut offrir contre les aléas bioclimatiques et socioéconomiques. Cependant, ces 20 dernières années n'ont guère été brillantes pour le secteur de l'élevage en Afrique, les importations de principaux produits de l'élevage tels que la viande, le lait ont augmenté et les dégradations environnementales sont devenues évidentes (SANDFORD, 1983 in CIPEA, 1990 cité par AYAGIRWE, 2010).

A ces difficultés diverses rencontrées dans les domaines de la production, de la transformation ou de la commercialisation, vient s'ajouter depuis quelques années, un désengagement de l'Etat en ce qui concerne certaines fonctions. Des Offices Etatiques tentaient d'assurer par exemple les approvisionnements et la distribution des produits vétérinaires ou appuyaient la commercialisation du bétail et de la viande. Désormais l'Etat conservera essentiellement les fonctions de contrôle et de régulateur.

Ces tâches primordiales pour la poursuite des activités d'élevage reviennent donc maintenant aux professionnels de l'élevage que sont les vétérinaires, les commerçants et bouchers et aux premiers concernés, les éleveurs. (CIRAD, 1995)

Mais dans les pays subsahariens, où le maïs est un aliment de base, la réduction de la consommation de viande pourrait permettre de diminuer d'un million le nombre d'enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition d'ici 2030. Ailleurs qu'en Afrique, l'impact sur le nombre d'enfants qui souffrent de la faim n'est pas aussi important. (Anonyme 1, 2011)

Selon les enquêtes menées par CFSVA, WFP & al en juillet 2007 et Février 2008 sur l'analyse globale de la sécurité alimentaire et de la vulnérabilité en République Démocratique du Congo ont montré que la classe de consommation alimentaire limite représente 30% des ménages. Les ménages ayant ce profil ont une alimentation basée essentiellement sur la consommation des céréales et féculents (7j/7) accompagnés de légumes, d'huile et de légumineuses (5j/7). L'accès aux protéines animales est faible ; celles-ci, ne sont consommées que 1 ou 2 fois au cours de la semaine ayant précédé l'enquête.

2

qu'aucune étude n'a été menée dans cette perspective. Cela est appuyé par FRENCH en 1975 qui démontre que pour le cas de la chèvre une négligence est observée du point de vue étude pour les paramètres zootechniques comme l'alimentation, l'exploitation, le logement, les réactions physiologiques aux conditions de l'environnement et la génétique, et ROELEVELD et ses collaborateur, 1999 in Ayagirwe, 2010 montrent que malgré l'importance capitale que joue la composante bétail dans bon nombre de systèmes agricoles, les méthodes de recherche orientées sur l'élevage sont nettement moins au point que celles qui portent sur les cultures.

La connaissance du système d'élevage à adopter s'avère indispensable aux populations rurales de notre pays car cela améliorerait les productions de l'élevage qui sont principalement constitués de la viande et du lait étant donné que ces derniers constituent l'une des principales ressources du revenu familial.

L'objectif principal de cette étude consistait à identifier et à connaître les différents systèmes d'élevage caprin existant à Kalehe ainsi que de chercher quel est l'influence de ceux-ci sur la production de la viande dans ce milieu.

Outre l'introduction, la première partie de cette étude est une synthèse bibliographique sur les concepts théoriques des systèmes d'élevage et quelques généralités sur les caprins ; la seconde concerne la méthodologie de recherche ainsi que la présentation du milieu d'étude. La présentation et l'analyse des résultats suivis d'une brève conclusion achèvent la présente étude.

3

précédent sommaire suivant