WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La culture de l'igname ( Dioscorea sp ) et sa valeur sociale, culturelle et économique dans le canton de Dimori en pays Bassar au Togo

( Télécharger le fichier original )
par Bassa KPAKPADJA
Université de Lomé Togo - Maitrise en lettres et sciences humaines 2011
  

précédent sommaire suivant

1.2.2.3- Une société à dominance animiste

Dimori est une terre cosmopolite à part entière sur laquelle des peuples issus d'horizons différentes se sont retrouver pour former la communauté `'Taapu''. En immigrant, ces peuples ont apportés avec eux leurs divinités qui sont pour la plupart des fétiches adaptés aux modes de vie de ceux qui les adorent. C'est ainsi qu'avant l'implantation des premières écoles par les missionnaires catholiques, toute la population du canton de Dimori était animiste à 100 %.

Ces missionnaires ont apportés avec eux la religion catholique qui, à travers les élèves recrutés de force pour fréquenter ces écoles, a créé et façonné de nouveaux adeptes de la religion catholique.

Ensuite, à la faveur de la laïcité du territoire togolais, et grâce au fond koweitien, la religion musulmane s'est elle aussi implantée à Dimori avec la construction en 2001 de la première et unique mosquée du canton qui se trouve à côté du marché de Dimori.

La population de Dimori est restée depuis longtemps majoritairement animiste comme le montre la figure n°3.

Figure n°3 : Répartition des enquêtés selon la religion

Source : Travaux de terrain, (2011)

Il ressort de l'analyse de la figure n°3 que 76 % des enquêtés sont animistes et décident de le rester pour préserver l'héritage de leurs parents. Les autres religions se partagent les 24 % restant à savoir 13 % de chrétiens et 11 % de musulmans.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.