WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de l'utilisation des énergies polluantes sur le réchauffement climatique. « Cas du mazout dans les groupes électrogènes communautaires : BI groupe »

( Télécharger le fichier original )
par Venance KAKULE KISENGE
Institut supérieur de développement rural des Grands Lacs (ISDR/GL) - Graduat de développement rural, option environnement et développement durable 2013
  

sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

1

ANNEE ACADEMIQUE 2012-2013

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE

INSTITIUT SUPERIEUR DE DEVELOPPEMENT RURAL DES GRANDS LACS

ISDR-GL

BP 376 GOMA

PROBLEMATIQUE DE L'UTILISATION DES ENERGIES

POLUANTES SUR LE RECHAUFEMENT CLIMATIQUE.

« CAS DU MAZOUT DANS LES GROUPES

ELECTROGENES COMMUNAUTAIRE : BI GROUPE »

PAR : Venance KAKULE KISENGE

Travail de fin de cycle présent et défendu en vue de l'obtention du diplôme de gradué en développement rural, option environnement et développement durable.

Niveau : A1

Diriger par : Pr., Dr. François Xavier AYOBANGIRA SANVURA Encadrer Par : ASS. Maombi SAUSTHENE et Ir.Benoit

KIKWAYA

2

0. INTRODUCTION

0.1. ETAT DE LA QUESTION

Depuis la création de l'humanité, l'homme est plongé dans une recherche de satisfaction égoïste de ses besoins.

Ce qui a pousse à la dégradation progressive de son environnement qui pourtant inséparable pour sa survie sur la planète.

Après un long sommeil technologique, l'heure de passer en revue cette désastre destruction de la nature.

Il reste étonnant de voir l'homme sans penser au lendemain est entrain de scier le tronc d'arbre sur le quel il s'assoit lui et toute sa progéniture.

Heureusement que certains chercheurs scientifiques s'intéressent déjà à la question et sont entrain de chercher de palliatif aux réchauffements climatiques raison pour laquelle, pour ce qui est de mémoire, il convient de valoriser ces recherches précédentes en ces termes de reconnaissance scientifique à l'endroit des aines ayant abordes dans le même sans que nous dont :

Jean Marie MVUKIHEYE, dans son travail portant sur : «causes et conséquences de l'insécurité nocturne dans les quartiers périphériques de Goma, cas du quartier MABANGA Nord », parle de la dégradation de la sécurité des personnes et de leurs biens due à l'obscurité causée par le délestage nocturne. Il a constaté que plusieurs cas de vols nocturnes, à main armée ou pas étaient opérés dans les quartiers périphériques de la ville suite à l'obscurité. De ce fait, il a proposé une prise en charge communautaire car la Société Nationale d'Electricité était incapable de couvrir les besoins énergétiques de la population ce quartier.

Ainsi, il a préconisé l'installation des groupes électrogènes communautaires.

Néanmoins, il n'a pas parlé de l'impact écologique de ces groupes qui consomment le mazout et émet par conséquent des gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Charles RUCHOGOZA, 2005, dans son mémoire intitulé : «Analyse des effets polluants et son impact sur le réchauffement climatique, cas des automobiles à mazout dans la ville de Goma de 2004 à 2005 »,'évoque, l'idée selon laquelle, le dégagement de la fumée résultant de la combustion du mazout constitue un gaz à effet de serre par excellence. Dans ses stratégies,

3

il propose au gouvernement d'interdire les automobiles à mazout ou de les surtaxés pour décourager les acheteurs. Cependant, il a ignoré que les automobiles ne sont pas les seules consommateurs de mazout, il ya aussi les groupes électrogènes dans les quartiers périphériques de la ville de Goma.

Dany BINDU, 2009, dans sa revue, « Energie for peace », parle des

potentialités énergétiques dont dispose la RDC et le Nord-Kivu en
particulier.

KALEKI NGEVE Serge, dans sa thèse de doctorat en 2010, a traité sur : «Brèche vers l'énergie de la nouvelle génération ,non polluantes et verte », il a démontré que le recours à l'énergie fossile a détourner l'homme du naturel vers l'extra naturel, ce qui a plonger l'humanité entière dans le slogan du trou de la couche d'Ozone. Cependant, il a proposé de recourir à l'exploitation des énergies propres. Mais, il n'a pas démontré ni cité ces énergies propres et comment les avoir.

Le présent travail se démarque des autres précédents par le fait qu'il analyse non seulement les méfaits de l'utilisation des groupes électrogènes communautaires au niveau financier ou économique des ménages et sur le plan du réchauffement climatique mais aussi et surtout offre une issue mois meilleur quant à l'électrification par énergies non polluantes.

Nos prédécesseurs quant à eux nous ont présentés en gros le problème, ignorant l'aspect économique et environnemental pourtant primordial dans tout projet de développement durable et en long terme.

4

sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil




Moins de 5 interactions sociales par jour