WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude d'impact de l'exploitation du gisement ferrifère de la mine de l'Ouenza sur l'environnement ( Algérie )

( Télécharger le fichier original )
par Souad NARSIS
Université Badji Mokhtar Annaba, Algérie - Magistère (Ecole doctorale) 2012
  

précédent sommaire suivant

2.4.2. Les glucides totaux

Figure 38 : Représentation graphique du taux des glucides totaux dans les trois stations d'échantillonnage

Depuis la figure 38 et le tableau des résultats 16 on observe que le taux des glucides dans la deuxième station est plus élevé pour le Myoporum 258 ug et pour la troisième station le moins élevé avec 122 ug.

2.4.3. La proline

Figure 39 : Représentation graphique du taux de la proline dans les trois stations d'échantillonnage

Depuis les résultats d'analyses du taux de la proline (tableau 16) de nos trois stations d'échantillonnages on constate que le faux poivrier et le myoporum.sp de la deuxième station ont une concentration assez élevée (0,705 et 0,687 mg/g respectivement) et de 0,436 pour le première station (l'olivier) et de 0,516 mg/g pour le faux poivrier et 0,43 mg/g pour la troisième station. La synthèse de ce métabolite semble être stimulée par un stress dû certainement à la pollution de la mine.

2.4.4. Matière sèche/matière fraiche (%):

Figure 40 : Représentation graphique du taux de rapport `matière sèche/matière fraiche (%) dans les trois stations d'échantillonnage

La figure 40, représente le rapport MF/MS qui détermine l'indice de pollution. Plus se rapport est faible plus que la plante montre une bonne alimentation en eau, il ressort que le faux poivrier est plus affecté que le pin d'Alep puis l'olivier et enfin le Myoporum qui semble bien se comporté en face d'une forte pollution

2.4.5. Poussières (mg/g de feuilles) :

Figure 41 : Représentation graphique du taux des poussières (mg/g de feuilles) dans les trois stations d'échantillonnage

On observe clairement depuis la figure 41 que le taux de poussières dans la deuxième station est élevé pour les échantillons le faux poivrier et le Myoporum 9,7 et 6 mg/g et qu'il est moindre pour les échantillons de la première et troisième station.

L'accumulation de poussière sur les feuilles semble liée à la largeur de la surface foliaire.

Les échantillons de la deuxième station trouvent tout près du gisement ferrifère près de la voie de concassage et de la trémie ce qui explique l'importance du taux de poussières sur les feuilles.

2.4.6 Les métaux lourds :

Ø Plomb :

Figure 42 : Représentation graphique de la concentration en plomb (ppm) dans les trois stations d'échantillonnage

Les résultats analytiques des échantillons montrent que le taux de la concentration en plomb dans la première station est de 0,207 ppm, la deuxième station 0,122 et 0,179 ppm pour le faux poivrier et le myoporum respectivement ainsi que de 0,0756 et 0,0189 pour le faux poivrier et le pin d'Alep de la troisième station.

Les fortes teneurs en plomb observées dans les stations 1 et 2 semblent liées à une forte activité des engins de tractation.

Ø Zinc :

Figure 43: Représentation graphique de la concentration en zinc (ppm) dans les trois stations d'échantillonnage

Selon les résultats des analyses des échantillons du végétal et selon la figure 43 la teneur en zinc de la première station est de 0,0486 ppm et la deuxième station le faux poivrier de 0,0722 et de le myoporum de 0,0464 ppm pour la troisième station 0,0899 pour le faux poivrier et de 0,0464 ppm pour le pin d'Alep.

Il ressort que le zinc est plus accumulé par le faux poivrier dans les stations 2 et 3.

Ø Cadmium :

Figure 44 : Représentation graphique de la concentration en cadmium (ppm) dans les trois stations d'échantillonnage

Le taux du cadmium dans l'échantillon de la première station est de 0,0355 ppm, la deuxième station pour le faux poivrier 0,0459ppm le myoporum 0,0252 et la troisième station de 0,0281 pour le faux poivrier et de 0,0237 ppm pour le pin d'Alep. (Figure 44).

Nous avons constaté une importante accumulation au niveau de la mine (station 2) que dans les stations en aval et en amont.

Ø Cuivre 

Figure 45 : Représentation graphique de la concentration en cuivre (ppm) dans les trois stations d'échantillonnage

Selon la figure 45 on a une concentration en cuivre (ppm) dans la première station pour l'échantillon de l'olivier c'est de 0,0095 ; le faux poivrier et le myoporum de la deuxième station de 0,0393 et 0,0353 ppm respectivement.

Il ressort une importante accumulation au niveau de la mine (station 2) que dans les stations aval et amont.

Les valeurs obtenues montrent que les échantillons des trois stations d'échantillonnage de la zone ne dépassent pas les normes selon ( M.Kürsad Türkdoðan http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1382668902001564 - AFF1 et al, 2003).

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.