WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Télévision haà»tienne par càóble et couleur locale ( la télé Haà»ti )

( Télécharger le fichier original )
par Joêl Lorquet
Université d'état d'Haà»ti faculté des sciences humaines - Licence en sciences de la communication collective et du journalisme 1999
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III- Principales fonctions de la communication

Il existe six fonctions dans l'expression et la communication, lesquelles correspondent aux six éléments impliqués dans le processus de communication, à savoir: le destinataire, le référent, le canal ou (contact), le code et le message. D'après l'étude du linguiste Roman Jakobson, le schéma suivant présente la Fonction Méta Linguistique:

Fonction référentielle

Référent

Destinateur Destinataire

ou --- Message (Fonction poétique) --- ou

Emetteur --- Canal (Fonction pahtique) --- Récepteur

Fonction expressive Fonction Conative

Code

a) Fonction expressive

La Fonction expressive représente la première fonction, elle est centrée sur l'émetteur. Elle permet à l'émetteur de s'exprimer à l'égard du contenu de son message. Cette fonction met en relief la personnalité de l'émetteur consciemment ou inconsciemment; ce, par la présence d'interjections à valeur émotive, de jugements subjectifs, d'intonations caractéristiques, etc...

b) Fonction Conative

La Fonction Conative concerne et met en cause directement le destinataire. Ce qui signifie qu'elle est orientée vers ce dernier. Les impératifs et les vocatifs sont donc les manifestations les plus évidentes.

c) Fonction référentielle

La Fonction référentielle renvoie directement à l'objet réel qui représente la valeur essentielle du message. Elle est donc centrée sur le référent. Avec cet exemple banal "Le Bureau fonctionne de 8 heures à midi", on comprend rapidement que l'information n'utilise que la Fonction Référentielle du langage.

d) Fonction phatique

La Fonction phatiqure représente tout ce qui, dans un message, sert à établir, maintenir ou couper le contact. Elle intéresse le canal du contact qui relève d'elle. Lors d'une conversation téléphonique, le traditionnel "Allo" établit le contact ainsi que les autres tels que: "Vous m'entendez?", "Ne quittez pas!" etc. Le langage recourt fréquemment à cette fonction car elle manifeste le désir de communiquer.

e) Fonction métalinguistique

La Fonction métalinguistique constitue dans un message, tout ce qui sert à donner des explications ou des précisions sur le code utilisé par le destinateur. Elle est donc centrée sur le code.

f) Fonction poétique

La Fonction poétique met l'accent sur le message en tant que tel. Elle met en évidence le côté palpable des signes, elle apporte un supplément de sens au message par le jeu de sa structure, de sa tonalité, de son rythme, de ses sonorités, etc.

En conclusion, nous pourrons donc constater que les six fonctions du langage ne s'excluent pas l'une de l'autre, mais ne sont pas forcément réunies dans un message donné. Il est toutefois rare de ne trouver dans un message qu'une de ces fonctions. Le plus souvent plusieurs se superposent. Il est, par ailleurs, évident d'admettre que dans un message donné, l'une ou l'autre des fonctions est dominante. Suivant la hiérarchie des fonctions, on peut établir une typologie des messages selon l'importance des fonctions représentées. Les messages ont au moins autant de significations que le contenu des informations qu'ils véhiculent.

La classification de Jackobson4(*) est discutée par certains linguistes qui lui reprochent, d'une part, de distinguer artificiellement ce qui dans le langage vise à l'expression et ce qui agit sur autrui; d'autre part, on remarque qu'il n'y a pas de caractéristiques linguistiques particulières à chaque fonction: une même phrase peut être expressive ou conative, référentielle ou métalinguistique, par exemple: "J'ai soif!" est l'expression d'une sensation mais peut être aussi la demande indirecte d'une boisson rafraîchissante. Toutefois, cette classification est à même de rendre de grands services pour l'analyse et la fabrication des énoncés. Elle offre le moyen relativement simple et rigoureux de faire ressortir les éléments de la communication.

* 4- Réf. Francis Vanoye, dans: Expression -- Communication, Col. U, 3è édition, Paris, 1979, p. 29.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net