WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diagnostic agraire en zone périurbaine de Bamako: cas de la commune rurale de Safo

( Télécharger le fichier original )
par Serigne Abdou Aziz Sy NDIAYE
Centre national d'études agronomiques des régions chaudes Montpellier - Diplôme d'agronomie tropicale du CNEARC 2006
  

sommaire suivant

Diagnostic agraire en zone périurbaine
de Bamako: cas de la Commune rurale de
Safo

 
 

Conseil et Accompagnement des Initiatives à la Base

i

Mémoire présenté par :

NDIAYE Serigne Abdou Aziz

En vue de l'obtention du

DIPLÔME D'AGRONOMIE TROPICALE DU CNEARC

Directeur de mémoire : Jacques. RIPOCHE

Maître de stage : Moussa. DIABATE

Octobre 2006

Diagnostic agraire en zone périurbaine
de Bamako: cas de la Commune Rurale
de Safo

 
 

Conseil et Accompagnement des Initiatives à la Base

ii

Mémoire présenté par :

NDIAYE Serigne Abdou Aziz

En vue de l'obtention du

DIPLÔME D'AGRONOMIE TROPICALE DU CNEARC

Directeur de mémoire : Jacques. RIPOCHE Maître de stage : Moussa. DIABATE

Membres du Jury : Pascale MAÏZI, CNEARC

Patrick DUGUÉ, CIRAD

Jacques RIPOCHE, CNEARC Octobre 2006

iii

RESUME

Ce document est le résultat de 4 mois de travail au sein de l'ONG CAB pour conduire une étude systèmes agraires dans la Commune rurale de Safo à 14km au nord-est de Bamako.

Située en zone soudano-sahélienne, la commune de Safo bénéficie d'une pluviométrie comprise entre 650 et 750mm. Le relief marqué par le prolongement des monts mandingues se caractérise par une succession de plateaux cuirassés, de glacis, de petites plaines et de bas-fonds. Les principales cultures pluviales pratiquées sont les céréales et l'arachide.

La commune connaît depuis la sécheresse des années 70 une transformation profonde de son système agraire. Le déficit pluviométrique et la baisse du cheptel ont fortement dégradé la fertilité des sols et entraîné une baisse sans précédent de la production agricole. La croissance démographique et la pression foncière exercée par la ville de Bamako ont contribué aussi à une réduction des superficies cultivables sur les zones exondées Les cultures commerciales qui se sont développées par la suite dans les jardins de case et les bas-fonds (maraîchage, arboriculture) constituent un palliatif au déficit vivrier et la principale source de revenus monétaires des agriculteurs.

Dans ce contexte, l'enjeu de l'étude est d'analyser les stratégies développées par les agriculteurs pour assurer leur sécurité alimentaire et viabiliser leurs systèmes de production.

L'enquête a permis d'identifier 5 catégories d'agriculteurs dont les revenus dépendent fortement du disponible foncier sur la plaine et de l'accès aux bas-fonds pour diversifier et intensifier leurs productions. En effet l'arboriculture et le maraîchage sont le moyen pour ces exploitations de dépasser le seuil de survie. Cette étude montre ainsi la nécessité d'accompagner les agriculteurs les plus vulnérables pour assurer la viabilité de leur système. L'octroi de crédits petit élevage pour améliorer le niveau de fertilisation des sols, d'épargne sur pied, de même que l'organisation des circuits de commercialisation des fruits et légumes sont quelques pistes sur lesquelles pourront s'appuyer les interventions futures dans la Commune de Safo.

Mots clés : système agraire, sécheresse, systèmes de production,
déficit vivrier, fertilité, pression foncière, cultures céréalières,

maraîchage, arboriculture, Mali

iv

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !