WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Projet d'aménagement de la zone économique spéciale de N'Kok : bilan partiel et perspectives

( Télécharger le fichier original )
par Suzana MOUSSONGOU IBRAHIM KUMBA
Université Omar Bongo - Master 2 Geographie 2013
  

précédent sommaire suivant

Chapitre III : Bilan partiel du projet de la première phase

La volonté d'aménager réside dans la mise en forme de toutes les conditions nécessaires à la conception et à la réalisation des paysages et formes urbaines qu'elles soient de l'ordre des infrastructures (aménagement des sols, des espaces vert, organisation et gestion des paysages créés par l'homme) ou des superstructures (organisation spatiale de tout ce qui est bâti). À cet effet, l'aménagement se définit comme l'ensemble d'actions concertées visant à disposer avec ordre les habitants, les activités, les constructions, les équipements et les moyens de communication sur l'étendue d'un territoire64(*). Ici, il est question dans ce chapitre de dresser un bilan partiel, du projet d'aménagement de la Zone Economique Spéciale; de voir le degré d'avancement des travaux qui sont réalisés, ceux encours et ceux qui restent à faire ; aussi par les illustrations nous verrons comment cette zone était avant ce projet.

I. Les différents aménagements prévus dans la phase 1 de la Z.E.S.N.

L'idée de construire une Zone Economique Spéciale au village N'Kok relève de la dynamique du gouvernement dans le but de développer les activités de transformation du bois. Cette zone se subdivise en trois phases d'aménagement à savoir, la première phase qui est déjà réalisée comporte les aménagements industriels, commerciaux et résidentiels. Pour les phases 2 et 3 de la Zone Economique Spéciale de N'Kok qui seront uniquement réservées à l'activité industrielle, nous n'avons pas pu obtenir des plans d'aménagement pour des raisons de confidentialité de la part de l'entreprise Olam (tableau n°4, p.37).

Tableau 4 : Synthèse de toutes les infrastructures qui doivent être réalisées dans la Z.E.S.N.

Les réalisations prévues dans la Zone Economique Spéciale de N'Kok

Zone Industrielle

Zone Commerciale

Zone Résidentielle

Parc à bois

Hôtels

Salle de conférence

Scierie

Restaurants

Immeubles

Usine ferro-manganèse

Centres commerciales

Logements, dortoirs, appartements

Industrie de papeterie

Gare ferroviaire

Maisons des hôtes

Usine de contre plaquée

Hélicopode

Guichet unique

Usine de transformation de bois

Terminal de conteneurs

Bureaux

Usine de fabrication des meubles de bureau et de bâtiments

Stations-services

Poste de gendarmerie

Industrie de plastique

SGS

Caserne sapeurs-pompiers

Usine de séchage de bois

BGFI

Centre de formation

Usine de fabrication de blocs de béton pour maisons préfabriquées et d'autres matériaux de construction

Equipement des réseaux et des télécommunications

Centre médical

Usine de fabrication des barres de fer

ECOBANK

Salle de jeux

Usine de recyclage des matériaux non ferreux

BICIG

Eclairage public

Usine de traitement des eaux usées

Poste

Parc de loisirs

Centrale électrique

ASSINCO

Ronds-points

Assemblage des appareils électriques

Maison de l'équipement géant

Espaces de détente

B.T.P

CECA GADIS

Monuments

Adduction d'eau

Prix Imports

Ecoles

 

Pétro Gabon

Espaces verts

 

Alliance

 
 

Quai

 
 

Gabon Meca

 

Source :Olam Gabon 2014

Le tableau ci-dessus présente les différentes réalisations attendues au sein de la Zone Economique Spéciale de N'Kok. Celles-ci concernent plusieurs secteurs d'activités. Il s'agit de la zone industrielle(bois, fer, manganèse, BTP...), de la zone commerciale (Banque, commerce,...) et de la zone résidentielle (logement, bureaux,...). Toutes ces réalisations visent à créer un cadre de vie équilibré, et mettre ensemble toutes les commodités indispensables au fonctionnement de ladite zone.

I-1 : Première phase d'aménagement

Plusieurs pays ont dynamisé leur économie à travers la création des Zones Economiques Spéciales. À l'instar de la Chine, Singapour et la Russie, le Gabon a décidé de lancer le projet de création des Zones Economiques Spéciales dans la plupart des provinces du pays. Celle qui a attiré notre attention est la Zone Economique Spéciale de N'Kok. Une première Zone économique spéciale d'Afrique centrale et de l'Ouest qui devrait accueillir près de 62 entreprises et le coût global des travaux est évaluée à près de 250 milliards de francs pour la réalisation de cette zone et devrait attirer près de 9000 emplois directs65(*).

Le site était considéré comme une zone rurale marquée par la dépendance à l'activité agricole et l'exploitation forestière (coupe familiale), ceci pour combler les besoins de la population locale. Après présentation du projet aux autorités locales et des entretiens avec les chefs de village et les populations concernées, ce dernier a nécessité le déguerpissement et l'expropriation des populations vivant sur le site et ses alentours. D'autres incidences relatives à ce projet ont été relevé : nous pouvons citer la destruction des champs, de la forêt qui procurait des plantes médicinales, la fermeture des campements, des zones de chasses et de pêches, des temples d'initiation.Cette population a, après indemnisation, quitté cette zone à contre coeur pour la plupart, car ne pouvant lutter avec les décisions du gouvernement66(*). Du point de vue sociologique et anthropologique, les populations qui ont été déguerpi avaient bâti un espace social qu'elles contrôlaient et surtout étaient en étroite collaboration avec les génies de cette forêt qui leur demande de se reconstruire mentalement et socialement.

La zone qui fait l'objet de l'étude occupe une superficie de 1126 hectares et se subdivise en trois phases. Avant la première phase d'aménagement, il y a d'abord eu le terrassement qui visait la mise en place des pistes d'accès au site, des pistes internes, de la base vie,  le déforestage et la mise à niveau du terrain devant accueillir les infrastructures de tous genres. Ce site présentait peu d'espace bâti, mais les plantations étaient nombreuses. C'est ainsi que la société Olam, en partenariat avec l'Etat gabonais se sont arrangés pour établir les démarches afin de dédommager les populations autochtones de cette zone touchées par le projet d'aménagement. Vu qu'une étude en partenariat avec le Ministère de l'Agriculture, le Ministère de l'Urbanisme et du Cadastre a été effectuée afin de recenser et faire une évaluation financière des plantations, et identifier tous les propriétaires afin qu'une indemnisation leur soit allouée pour compenser les pertes subies par l'activité agricole (images 1, 2 et 3, p.39, 40 et 41).  

Image 2 : La Zone Economique Spéciale de N'Kok avant sa phase de chantier

Image 2 : Prise de vue aérienne de la zone économique spéciale de N'Kok après viabilisation

Source : Gabon advance, Zone Economique Spéciale du Gabon, N'Kok, février 2013

De manière générale, la première phase du projet d'aménagement était de mettre en place une zone dont les travaux devraient s'exécuter en trois étapes. La première étape, consacrée à la délimitation du site, aux travaux de terrassement et à la viabilisation de l'espace. À notre passage sur le site, nous avons pu constater que cette étape est terminée. Le site de la première phase du projet se limite à l'espace qui est actuellement mis en valeur. Celui-ci fait l'objet d'une opération de piquetage dont la finalité est le bornage. C'est un bornage à deux volets, c'est-à-dire l'un matérialisé par des poteaux en béton, et l'autre avec des piquets pour la réalisation de levé du terrain naturel. Après cela, les travaux de terrassement ont été effectués. Au regard de l'état accidenté du site, plusieurs opérations de remblais et de déblais ont été indispensables pour l'acquisition des plates-formes et bien d'autres ouvrages. Pour cela, il y a eu recours à des déblais ordinaires et ceux rocheux. Ensuite, il y a eu le remblai qui, en réalité est une technique permettant le déplacement des masses de terre rapportée pour niveler ou élever des parties basses des pentes ou de compenser les vides de terrain. Donc les terrains bas ont été alors compensés et élevés, de même que les zones drainées par les cours d'eaux et ceux qui sont inondables. Ce remblai a apportédes modifications en stabilisant le sol.

Terrassement de la zone Industrielle de N'Kok

Engin de terrassement teterrassement

Talus

Image 3: Exemple de terrassement du projet N'Kok

Engin de terrassement

Tas de terre

Camion chargé de terre

Source : Economie : Le Moteur de la croissance Gabon. Automne 2011.

Pour ce qui est de la viabilisation, elle concerne les travaux d'aménagement et consiste à rendre un site praticable. C'est ce qui s'est fait dans notre zone d'étude.

Dans cette phase, il s'agissait de l'aménagement d'une zone industrielle, commerciale et résidentielle, le tout sur 456 hectares. Mais, avant cette mise en valeur de l'espace en Août 2010, cette zone accueillait une importante emprise des activités villageoises : chasse, pêche, cueillette, plantations, etc.  C'était aussi le site d'anciens villages et des sites culturels (reliques, initiations, etc.) ; une zone d'approvisionnement en eau de source naturel, etc.

En effet, dans la première phase nous avons l'aménagement de la zone industrielle, qui doit accueillir plusieurs investisseurs dans le domaine des mines, du BTP, du bois, etc. D'autres activités sont attendues, notamment ; scierie, usine d'assemblage des appareils électroniques, usine des maisons préfabriquées, usine de contre-plaqué, usine de papeterie...

Ensuite, l'aménagement de la zone commerciale (commerces et services) abritera les entreprises de services tels que les Banques (BGFI, BICIG, EcoBank), la Poste, Assurance (Alliance, Assinco), Sécurité (SGS), Magasins (Prix Import, CECAGADIS, Gabon Méca), Stations-Services (Pétro-Gabon), Maison géant de l'équipement, Hôtels, Restaurants, marchés.

Puis, l'aménagement de la zone résidentielle qui comportera à son sein des écoles, des parcs, un centre médical, des maisons d'habitation (moyen et haut standing), des dortoirs, des immeubles, des appartements (photo n°1).

Photo 7: Exemple de maison témoin sociale à construire dans la ZESN

Cliché :Suzana Moussongou Ibrahim Kumba,28 janvier 2014.

Cette maison témoin montre la qualité de l'habitat qui se fait dans la zone économique, les personnes qui viendront trouveront du confort comme si elles se trouvaient en centre urbain de Libreville. Cette zone pourrait devenir Libreville2 plus tard comme le rappelait le Chef de l'Etat lors du discours d'inauguration de la Zone Economique Spéciale de N'Kok en septembre 2011.

* 64MERLIN (P),(1988), Géographie de l'aménagement, Presse universitaire de France, coll. « Espace et Liberté », Paris, P. 334.

* 65Article de l'Union, Minhindou (M.S), Vendredi 9 Septembre 2011, Industrie du bois, N'Kok s'ouvre au monde, Economie, P. 5

* 66LIZ(AW),2012, Les droits fonciers au Gabon, faire face au passé et au présent, publié par Fern, Pp128-144

précédent sommaire suivant