WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L?analyse de la structure financière d'une ASBL: efficacité et efficience pour le cas de la CBCA Katoyi de 2010-2014.

( Télécharger le fichier original )
par Isaac KASEREKA KAKULE
ISC Goma - Licence 2014
  

précédent sommaire suivant

I.11.3 Les motivations34(*)

Comme les situations esquissées ci-dessus les font apparaître, l'intention de créer une Association peut être inspirée par des motivations de nature et d'intensité très variable. On les regroupe en deux catégories qui ne s'excluent pas mutuellement.

v Motivations personnelles, voire égocentriques

La motivation de créer une association peut provenir de soi-même à la suite d'une situation donnée, d'une expérience professionnelle, d'une aspiration personnelle,... C'est comme dit Francis Bornet et Olivier Degryse que l'on peut créer une Association pour « Agir par dépit, être investi d'un pouvoir, se parer d'un titre, compenser un manque d'intérêt dans l'existence familiale, ou professionnelle, demeurer actif pendant la retraite, disposer d'un tremplin pour accéder à d'autres fonctions ou pour obtenir une promotion, contester, faire diffuser ses idées, etc. » Ce désir est donc personnel afin de répondre à un besoin qui hante le promoteur d'une Association ;

v Motivations d'ordre social

On peut être motivé à créer une ASBL en vue de promouvoir des valeurs (démocratie, solidarité, tolérance) ou des idéaux (civiques, philosophiques, politique), lutter contre l'exclusion, préserver des intérêts menacés (corporatives, environnementaux, matériels), ressembler des individus animés par une même passion ou une même identité sociale, contribuer au changement de la société. Ce désir vient du fait que les membres d'une communauté se mettent ensemble afin d'apporter des solutions aux problèmes qui se posent dans leurs milieux de vie. Pour la plus part de cas et dans le contexte congolais, c'est cette forme de motivation qui pousse les individus ayant parfois la même vision de créer une Association.

I.11.4. Indice de la mauvaise gestion dans les associations35(*)

Selon l'esprit de Loi 004/2001 du 21 Juillet 2001, une Association sans but lucratif est créé pour ne pas accorder des gains ou des bénéfices à ses membres. Ceci veut dire que les membres ne doivent pas prétendre recevoir en termes matériel ou monétaire des avantages relatifs à leurqualité de membre. Ainsi, ils s'associent librement sans poursuivre le lucre.

Cependant, on observe dans la pratique quotidienne que les associations sont habituellement créées, avec des agendas cachés des fondateurs dans le but de l'enrichissement illicite. Ceci est à la base de la mauvaise gestion des Associations par certains Directeurs et Présidents qui les pilotent. Ce comportement anti-associatif est à la base des conflits et de la mauvaise gestion qui rend inefficaces les associations sans but lucratifs. Ainsi, quelques éléments d'indice de la mauvaise gestion dans les associations sont les suivants :

- Manque de démocratie et de transparence au sein de la communauté d'ONG ;

- Pouvoir centralisé des leaders fondateurs ;

- Manque d'organe de contrôle ou alors cet organe, bien qu'existant, est inopérationnel ;

- Conflits de leadership sur des Postes des responsabilités ;

- Détournement d'argent et du patrimoine par les Directeurs et Présidents ;

- Manque d'harmonisation sur l'utilisation de fonds ;

- Absence d'un manuel de procédures administratives et financières qui réglemente la prise de décisions, l'autorisation et l'exécution des dépenses ;

- Non-respect des statuts, du règlement intérieur et du manuel de procédures ;

- Manque de tenue de comptabilité ;

- Appropriation des fonds par le gestionnaire à des fins personnelles ;

- Acceptation des financements conditionnés ;

- Déloyauté ;

- Fraude ;

- Manque des rapports de justification des fonds ;

- Non réalisation de certaines activités prévues ;

- Clientélisme et tribalisme ;

- Trafic d'influence ;

- Etc.

* 34 Francis Bornet & Olivier Degryse, le Management associatif, de Boeck université, Bruxelles-Belgique, 1997, p.6.

* 35Basimwa Ntakabajira et Patient Lwanga, op cit, p.104

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !