WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Interactions et ancrage territorial des industries créatives: le cas de la Belle-de-Mai à  Marseille


par hélène sEVERIN
Université Aix-Marseille - Master 2 géographie du développement 2015
  

précédent sommaire suivant

3. Que manque t'il au Pôle Belle-de-Mai pour être en synergie et fonctionner comme un écosystème de type cluster ?

On a pu comprendre à travers notre enquête, que la Belle-de-Mai ne fonctionne pas en synergie et que ce n'est pas un écosystème. Nous avons également vu que ce qui empêche vraiment ces rapports est la directive d'évolution que suit chaque îlot et qui est totalement différente. Nous nous sommes alors demandé quelles perspectivespourraienttavoir ce pôle créatif et comment le lien pourrait s'établir.

a) Importance du turn-over dans la création d'interactions

La mobilité et le turn-over sont deux points importants dans un cluster. Ce sont eux qui permettent en partie de créer ou non le lien. La mobilité permet de créer du lien avec l'extérieur, mais aussi d'être mobile au sein du cluster et de pouvoir apporter son savoir-faire auprès de plusieurs entreprises et ainsi créer des échanges. Les phénomènes endogènes dépendent de la mobilité des personnes. Le turn-over, s'il est trop important, ne permet pas de créer du lien puisque les salariés n'ont pas le temps de connaître leur territoire et les entreprises qui s'y trouvent. A la Belle-de-Mai, il n'y a pas d'éducation ou de culture des mélanges.

Concernant le turn-over, voici un graphique représentant la date de création des entreprises à la Belle-de-Mai. Comme on le remarque, il y a certaines périodes de forte création et d'autres bien plus faibles. Nous avons aussi fait le choix de diviser les industries en industries créatives ou non (selon les codes NAF).

Graphique 15 : répartition des établissements du Pôle Belle-de-Mai selon leur date de création

On remarque qu'à certaines dates, la création d'entreprises est plus importante. 1990 marque la fermeture de la manufacture et donc le début de l'installation du Système Friche Théâtre. 1995 est la date à laquelle le « projet culturel pour un projet urbain » a débuté, déclenchant la venue de nouveaux créatifs à la Friche. Le Pôle Média a été inauguré en 2004, d'où le début d'une augmentation dans la création des industries créatives qui se maintient jusqu'à aujourd'hui.

Néanmoins, nous n'avons pas eu accès aux données sur la rotation salariale en entreprise mais simplement sur la rotation de certaines entreprises au sein du Pôle Média. Nathalie AVERSENQ nous a par exemple confié que pour l'année 2014, sept entreprises sont arrivées et deux sont parties. Les industries semblent donc plutôt récentes, c'est peut-être pourquoi les liens ne se sont toujours pas mis en place.

Tableau 4 : période depuis laquelle les salariés sont dans leur entreprise

On constate une nouvelle fois, grâce à l'ancienneté des salariés de la Belle-de-Mai, que les entreprises sont récentes et surtout que leurs salariés travaillent depuis peu à la Belle-de-Mai. En effet, moins de la moitié des salariés travaillent à la Belle-de-Mai depuis plus de 4 ans.

Ajouté à cela, les pépinières d'entreprises aux pôles Média accueillent des entreprises pendant six à vingt-quatre mois pour l'incubateur et dix-huit mois pour la pépinière. Il semble donc difficile pour les entrepreneurs d'avoir le temps de créer des liens avec des entreprises du Pôle Média et encore moins avec celles de la Friche et du Pôle Patrimoine.

On voit donc, une fois de plus, toute la difficulté de créer un écosystème de développement en projet commun. Chacun a ses ambitions, ses valeurs, ses projets, il semble donc délicat de donner naissance à une synergie entre les entreprises. Pour que celle-ci se mette en place il faudrait, par exemple, que les entreprises restent plus longtemps sur le territoire pour pouvoir nouer des liens et créer des échanges.

précédent sommaire suivant