WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'armagnac, un produit d'avenir?


par Floran Bayle
Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III  - Institut d'études politiques 2007
  

précédent sommaire suivant

1.3.3.2 La gestion des stocks

Une des principales difficultés de l'activité de négoce des eaux-de-vie de vin concerne la prévision de la période de vente du produit final. Les négociants doivent anticiper la demande à une échelle de temps très longue dans un marché hyperconcurrentiel où les comportements des consommateurs fluctuent au gré des modes. Si le stockage permet une régulation en fonction des quantités distillées selon les récoltes

57 « Pas de chance pour le Cognac la récolte 1999 sera bonne », L'expansion, octobre 1999

58 voir annexes, expéditions de Cognac,

et les performances des ventes, il est difficile de juger la consommation à venir. De plus, des stocks trop importants entraînent des coûts de conservation plus importants en favorisant une pression sur les prix. Un stock trop important d'eaux-de-vie de compte 5, 6, 7 par exemple crée une pression sur les prix de ce segment, mais les eaux-de-vie jeunes en pâtissent aussi. Les fluctuations des quantités distillées permettent de rééquilibrer les ventes annuelles. Or, l'Armagnac a souffert d'une surproduction chronique depuis les années 1970 entraînant un stock défavorable pour un relèvement des prix et l'impossibilité de tout écouler.

Le solde produit distillé/vente est redevenu positif en 2005 après plusieurs années négatives.

20000 15000 10000 5000 0 -5000 -10000

 

2002 2003 2004 2005

Quantité distilléE quantité vendue solde

44

La diminution des stocks depuis cinq ans

Le vin destiné à produire de l'Armagnac peut aussi être commercialisé en vin blanc de table. La hausse qualitative du marché du vin a entraîné une modification des vignobles et l'émergence de l'appellation vins de pays Côtes de Gascogne. La principale caractéristique commune est l'usage des cépages colombard et ugni-blanc. Le Gers, principal département viticole sur les trois de l'appellation Armagnac produit plus de 830 000 hectolitres agréés de vin blanc par an. Sur ses 20000 hectares de vignes, seules 1500 sont désormais destinées à l'alambic. Le succès de ces vins blancs Côtes de Gascogne -dont le meilleur représentant est le domaine du Tariquet connu internationalement-, se caractérise par un doublement de la production entre 1995 et 2005 et par 75% des volumes commercialisés à l'exportation. Cette situation éclatante contraste avec le moribond Armagnac. L'arbitrage distillation dépend du prix de vente le plus avantageux et des variations des récoltes. La distillation permet d'équilibrer la variation des récoltes selon les saisons. Cette complémentarité ne joue plus lorsqu'il y a

45

une situation de surproduction vinicole chronique, et les négociants profitent de cette situation pour abaisser le coût d'achat de la matière à distiller. Cette spéculation ne profite pas à un effort qualitatif régulier sur chaque année entraînant des produits inégaux. Les viticulteurs ont choisi leur camp : « il est hors de question de faire de l'Armagnac, du moins pour l'instant, ce n'est pas rentable ! »59.

précédent sommaire suivant