WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'armagnac, un produit d'avenir?


par Floran Bayle
Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III  - Institut d'études politiques 2007
  

précédent sommaire suivant

1.1.3.3 Des résultats de vente à nuancer

Ces résultats doivent être regardés à l'aune de trois éléments essentiels : hausse du marché mondial et libéralisation, type d'Armagnac vendu et opérateurs directs qui ont réalisé ces ventes.

26 chiffres BNIA

24

Le marché mondial s'est étendu depuis les années 1980. La hausse de la consommation a certes était plutôt faible par rapport à l'explosion démographique mais de nouveaux marchés sont apparus sous l'effet de la libéralisation du commerce mondial. Nous pensons notamment à l'ouverture des marchés de l'ancienne Europe de l'est et de l'ex-U.R.S.S. ainsi que celui à fort potentiel de la Chine.

L'autre aspect essentiel pour traduire ses résultats concerne le type d'Armagnac vendu. Le critère essentiel de valeur, nous l'avons vu, est l'âge. La demande pour des eaux-de-vie de qualité a moins souffert que celle pour des eaux-de-vie jeunes. Nous assistons à une montée en gamme progressive, surtout à l'exportation : de la moitié de compte 1 à 4 il y a vingt ans pour 27% en 2005. L'exportation s'oriente dorénavant de manière ciblée sur des marchés haut-de-gamme. Ces marchés augmentent les exportations en valeur et compensent partiellement la chute des volumes à condition qu'il s'agisse des mêmes opérateurs.

Les résultats de chaque opérateur diffèrent et les nouvelles conditions du marché n'ont pas pénalisées tous les opérateurs de la même manière. Certains m'ont confié une chute des ventes de moitié, d'autres arborent un grand sourire de satisfaction. Si nous ne pouvons avoir accès aux résultats de chacun d'eux depuis vingt ans, les deux dernières campagnes montrent que les maisons ayant investi dans le haut de gamme s'en sortent mieux que les grosses maisons jouant sur les volumes. Il existe des signes qui ne trompent pas. Arnaud Lesgourgues, patron de la société Leda (Laubade et Domaines associés) déclare : « Aujourd'hui, alors que Bordeaux souffre, l'Armagnac nous fait vivre. C'était l'inverse dans la décennie 1990 ».27

1.1.4 Un marché pertinent ?

Limiter le marché de l'Armagnac à celui des spiritueux correspond à limiter l'Armagnac à ses degrés d'alcool. Certes, les populations qui ne consomment pas d'alcool ne consommeront pas d'Armagnac ; mais il ne faudrait oublier que la consommation d'Armagnac n'a pas pour unique but de s'enivrer, au contraire. Cette vision réduite fait fi des nombreuses significations de la consommation. Nous verrons quelques pistes d'autres significations du produit Armagnac.

27 « Une stratégie très sud-ouest », Sud Ouest, 23 janvier 2007

25

précédent sommaire suivant