WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Identification des enjeux de la littoralisation liés à  l'environnement marin au niveau de la commune de Cité Soleil, Haiti


par Almando Kessy MORAIN
Université Caraïbe (UC) - Agronomie/Ressources Naturelles 2016
  

précédent sommaire suivant

Figure 16 : Variation de la salinité en fonction du site. Figure 17: Variation du pH en fonction du site.

Selon la théorie d'Edmond Halley en 1715 (Gilles, 2010), les sels présents dans la mer proviennent des eaux de surface dans lesquelles sont dissouts les ions issus de la dégradation des roches. Selon cette même théorie, la salinité moyenne des mers est stable depuis plusieurs milliards d'années et restera ainsi. Cependant, selon Alain (2001), la salinité normale est de 35 PSU, et peut être variée par certains facteurs notamment l'évaporation et les apports générés par certaines activités anthropiques ainsi que les précipitations. Selon cette même source, l'eau de mer est alcaline et se trouve au voisinage de 8.2 dans les conditions normales. Toutefois, le potentiel d'hydrogène (pH) peut varier d'un endroit à un autre en fonction de la salinité, de la température et de la dégradation de la matière organique. Les résultats de cette étude montrent que la salinité de la mer au voisinage de Cité Soleil varie de 33.76 à 40.93 PSU pour les sites IA et IB respectivement. En ce qui concerne le pH, les valeurs varient de 7.15 à 7.54 pour les sites IIB et IA respectivement. Encore une fois, le secteur B montre une différence par rapport aux 2 autres secteurs quoique selon Blinda (2005) cité par Thibault et Etienne (2006), des pH compris entre 6 et 9 permettent un développement normal de la faune et de la flore. L'augmentation de la salinité est probablement liée au commerce de sel effectué par voie maritime par l'intermédiaire du wharf (cf. ANNEXE IV, Photo 13), aux apports des canaux au contenu douteux et à l'évaporation.

5.2.2.5. Phosphate et azote ammoniacal

L'eau de mer, autre que les paramètres présentés préalablement, abrite une autre catégorie de substances dissoutes qui sont les nutriments. Il s'agit de fertilisants essentiels pour les plantes aquatiques et les phytoplanctons. Selon Alain (2001), les nutriments majeurs pour le milieu marin sont de types azotés, phosphorés et siliceux. Dans cette étude, seulement l'azote ammoniacal et le phosphate ont été considérés. Les résultats sont présentés dans les figures 18 et 19 ci-après.

précédent sommaire suivant