WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Identification des enjeux de la littoralisation liés à  l'environnement marin au niveau de la commune de Cité Soleil, Haiti


par Almando Kessy MORAIN
Université Caraïbe (UC) - Agronomie/Ressources Naturelles 2016
  

précédent sommaire suivant

II. REVUE DE LITTERATURE

2.1. Définition de quelques concepts

La compréhension de cette étude requiert la maitrise intégrale des trois (3) concepts clés qui constituent le sujet.

2.1.1. Enjeux

Toute cause présentant des conséquences dont la nature peut être positive (gain, victoire, profit, succès, réussite, etc.) ou négatif (perte, défaite, échec, déficit, etc.) (David et Antoine, 2000).

2.1.2. Littoralisation

La littoralisation est tout simplement la migration des gens vers le littoral. Dans un même sens plus large, il s'agit d'un processus géographique par lequel les populations, les activités économiques et touristiques se rapprochent de plus en plus du littoral (Benoit et Comeau, 2005).

2.1.3. Environnement marin

L'ensemble des entités vivantes (biocénose) et/ou non vivantes (biotope) qui se trouvent au sein du milieu marin qui sont susceptibles d'interagir entre eux et avec le milieu dans lequel elles sont reparties (Maya, 2009).

2.2. Littoralisation et urbanisation

L'homme commence à avoir des impacts significatifs sur la nature dès l'instant où il est passé d'une économie de chasse, de pêche et de cueillette à une économie marchande et agricole. Toutefois, les zones humides du littoral, malgré leur richesse floristique et faunistique, se voyaient pendant longtemps exempt d'une colonisation humaine stable à cause des conditions naturelles généralement rudes qui y régnait. A cet effet, pour maîtriser la situation, des aménagements ont été entrepris par l'homme afin de développer de différentes activités utiles à lui-même (Gardner et al., 2003) cité par (Maya, 2009). Depuis cette époque, des villes ont été construites et ne cessent de multiplier en attirant de plus en plus de gens. Cet état de concentration d'être humain en un seul lieu aboutit à l'urbanisation qui est un phénomène démographique se traduisant par une tendance à la concentration de la population dans les villes. Aujourd'hui, le taux d'urbanisation continue d'augmenter partout dans le monde, mais à des rythmes différents. Dans les pays industrialisés une augmentation du taux d'urbanisation de moins de 0,7 % par an est observée. En revanche, dans les pays en voie de développement, le taux est à plus de 2,4 % par an. Dans les années 1800, le monde comptait moins de 90 millions de citadins. Un centenaire plus tard, soit en 1900, les chiffres passent à 260 millions et plus près de nous en 2007 les chiffres touchent près de 3,3 milliards (Jacques, 2007).

Ces résultats montrent que les villes sont devenues de plus en plus nombreuses et de plus en plus peuplées. A noter que l'observation la plus remarquable, c'est qu'une quantité élevée des villes de la planète se trouve quelque part sur un littoral et plus de la moitié de la population mondiale vit sur le long des 1,6 million de kilomètres de côtes qui bordent les mers et les océans (Gilles, 2010).

précédent sommaire suivant