WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Apport du contrôle fiscal dans la maximisation des recettes à  la DPI/ Katanga.

( Télécharger le fichier original )
par Didier MONG MULEB
Institut Supérieur d'Etudes Sociales (ISES/ Lubumbashi) - Graduat en Management/ Option Gestion Financière 2013
  

sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

1. Présentation du sujet

Comme dans tous les pays du monde, la République Démocratique du Congo aspire au développement, pour y arriver, elle a besoin des ressources et pourtant dans le domaine fiscal, nous nous rendons compte que plusieurs millions de francs congolais entrent chaque année au fisc, raison pour laquelle, la part reconnue à la province doit contribuer au développement de celle-ci et surtout de la ville de Lubumbashi.

A cet effet, le souci de la transparence du contrôle doit s'imposer au compte de l'Etat. Car, le parlement vote non seulement le projet de la loi des finances de l'Etat pour une année civile par contre, il détermine également les conditions générales de l'équilibre financier des comptes et prévoit des objectifs des dépenses en fonction des recettes. Le fonds public indispensable souvent à équiper et à développer le pays ainsi qu'à promouvoir l'économie privée capable de préserver l'emploi et le bien-être social.

L'impôt concerne tous citoyens dans la mesure où il implique la fiscalité nationale pour la bonne marche du pays. Tel que connu de tous, l' impôt est établis par la loi et sa contribution aux charges publiques constitue un devoir pour toutes personnes physiques ou morales vivant en République Démocratique du Congo. La part des provinces étant retenue à la source en vue de permettre, aux provinces de couvrir certaines charges lui révolue susceptibles d'assurer le développement socio-économique.

Pour notre part, dans ce travail nous cherchons à savoir l'apport du contrôle fiscal de la DPI/Katanga et ses contributions dans la maximisation des recettes. Nous considérons l'impôt comme un moyen par lequel l'Etat se procure des ressources dont il a besoins en vue de financer ses activités politiques, économiques, sociales et culturelles.

2. Choix et intérêt du sujet

L'impôt est un droit civique, c'est le bien être de la nation congolaise, l'impôt est l'un des grands bénéfices pour le financement du budget public. Ce sujet attire notre curiosité scientifique, entant que future fiscaliste au regard des fraudes fiscales et l'évasion fiscale. Ce choix nous permet de connaitre l'apport du contrôle fiscal de la DPI/Katanga dans la maximisation des recettes publique. A travers ce sujet, nous allons formuler les recommandations pouvant permettre aux différentes régies financières de combattre la fraude et l'évasion fiscale, d'où le triple intérêt de notre étude, à savoir : l'intérêt personnel, l'intérêt social et l'intérêt scientifique.

a) Intérêt personnel

Sur le plan personnel, ce sujet nous permet d'approfondir notre connaissance dans le domaine fiscal, ces recherches nous permettent d'enrichir profondément le cadre qui relève par excellence, les capacités que nous avons acquise à l'Institut Supérieur d'Etudes Sociales (ISES/Lubumbashi) en sigle. Ce travail scientifique réunit notre idée à défaut des réalités de l'apport du contrôle fiscale à la DPI/Katanga.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !