WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

3.1.3- Fonctions sociales des générations dans la société Odjukru: les auxiliaires des êbebu

Nous distinguons trois générations qui aident directement les êbebu dans l'exercice de leur fonction. Ce sont: les miridiékun, les observateurs et les mabêssê.

Par exemple, la génération qui suit immédiatement la génération des êbebu au pouvoir et qui est appelée à titre professionnel «miridiékun», détient le pouvoir de la parole lors des assemblées. C'est à cette génération qu'il revient de désigner en son sein un modérateur de réunion appelé «cocoba», d'ouvrir les séances de réunion et de diriger les tables de séance, sous la présidence évidemment des êbebu. C'est le cocoba qui passe la parole aux différents intervenants à une rencontre. La génération a aussi la possibilité de faire des propositions aux êbebu. Les miridiékun ont pour équivalent dans la société moderne, les secrétaires administratifs. Ils préparent de la sorte leur accession prochaine à la dignité d'êbebu. En effet, les miridiékun sont membres de la génération qui succède directement aux êbebu après les huit années de pouvoir. Ce sont des dauphins.

Après les miridiékun, nous avons la génération qui les suit. Cette génération, sous l'angle de la division du travail n'a pas d'appellation. Elle est anonyme en raison de son statut. Ou du moins son identité est d'être sans appellation. Cela tient du fait qu'elle a un rôle de neutralité, un statut strict d'observateur. Elle observe tout ce qui se déroule dans la société et tout ce qui se passe lors des séances publiques. Ils sont en apprentissage car après huit ans passés dans cette fonction d'observateur, les membres de la génération deviennent des miridiékun.

Photo 2 : Investiture des mabêssê. Le milow de la génération brandit la machette, la flèche à l'épaule. Yassap I, (enquête personnelle, Décembre 2006).

Après les observateurs, viennent les mabêssê, appellation qui signifie: les «hommes de machette». Les mabêssê sont les forces de défense et de sécurité du village, ils assument une fonction militaire. Ils travaillent sous la direction des miridiékun. A leur tour, ils ont sous leur domination et leurs ordres toutes les autres générations qui suivent. Par souci de compréhension nous faisons une illustration à travers le schéma suivant:

Observateurs

Miridiékun

Classes d'âge sous la dépendance des mabêssê

M'Bédié

M'Borman

N'Djurman

Bodjl

Nigbessi

Sêtê

Abrahman

Êbebu

Mabêssê

Schéma 3: Représentation des fonctions sociales des classes d'âge, (enquête personnelle, 2010).

Avec cette représentation graphique, nous constatons qu'à l'heure actuelle, les êbebu sont les individus issus de la génération M'Borman, les miridiékun sont les individus appartenant à la génération des Nigbessi, les "Neutres" ou les observateurs sont les individus appartenant à la génération Bodjl et les mabêssê sont les individus issus de la génération Sêtê. Les mabêssê ont la charge traditionnelle de promouvoir le développement du village. En guise de symbole, la machette qui leur est remise, leur confie la mission de subvenir aux besoins matériels aussi bien des êbebu en fonction que des êbebu à la retraite. Après huit années de gestion politique, les êbebu à la retraite sont toujours intégrés dans le système social et ils participent toujours à la cohésion sociale. Ce qui leur donne de conserver certaines prérogatives en dehors du pouvoir politique163(*).

La fête de low a ouvert aux citoyens Odjukru la voie de la richesse et de la prospérité. Une fois ce capital économique est acquis, ils doivent le montrer à la communauté à travers la célébration de l'angbandji.

* 163Le pouvoir politique est l'expression utilisée pour désigner à la fois les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

précédent sommaire suivant