WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE 5 : DÉTERMINANTS DE LA LONGÉVITÉ

La longévité est une quête et comme telle il faut de la part de la société et des individus des stratégies pour pouvoir la capter. Suite à l'enquête donc, il a été dénombré quatre facteurs centraux qui concourent à la longévité.

5.1- Facteurs favorisants la longévité

Il ya trois facteurs principaux qui contribuent à la longévité. Ce sont les facteurs métaphysico-religieux, sociaux et médicaux.

5.1.1- Facteurs métaphysico-religieux

· Pratique religieuse

L'Odjukru croit, comme dans beaucoup de sociétés, qu'il y a des forces surnaturelles qui environnent tous les espaces de l'être humain. Même si elles sont invisibles, elles manifestent leur volonté et la manière dont elles voudraient coopérer avec les humains par le canal d'un médium. Obéir aux prescriptions des divinités et entités surnaturelles associées attire à l'homme et à la société des bénédictions en termes de cohésion sociale, de procréation, d'abondance de récolte et de santé. Fouler au pied les lois divines, c'est oeuvrer à sa perte et entrer en conflit avec le surnaturel qui régit l'homme. Les conséquences désastreuses se nomment: disette, catastrophes, guerre, exil, sécheresse, maladie et mort. Pour éviter donc le malheur, l'homme va chercher l'amitié des dieux en se conformant aux normes sociales. Cependant, la tendance actuelle est l'abandon des religions traditionnelles au profit des religions chrétiennes. Pour expliquer leur religiosité, les enquêtés ont déclaré s'en remettre à la volonté de Dieu dans la plupart des circonstances. Autrement dit, ils se laissent guider par Dieu et beaucoup de leurs agissements ont pour cadre d'exercice les recommandations divines.

5.1.2- Facteurs sociaux

Au niveau des facteurs sociaux, nous notons des éléments qui régissent les rapports entre l'individu et les autres membres de la société.

· Recherche d'harmonie sociale

Ces vertus conduisent l'homme à être bienveillant et à assister les autres. Pour cela, il doit lever les barrières qui peuvent l'opposer à son entourage en évitant d'être rancunier. Certains pensent que la bienveillance et la générosité constituent en elles-mêmes des talismans contre les ennemis et les forces invisibles maléfiques. Car, celui qui est bienveillant est assisté à son tour par les puissances surnaturelles bénéfiques. La rancune est considérée comme un poison qui, logé dans le coeur de l'homme, le ronge, l'étouffe et dans son mécanisme prédispose l'homme à la sorcellerie. Pour en être libéré et être épanoui, il faut pardonner à ses bourreaux et ennemis. Ils auront pour leur compte avec les entités surnaturelles.

· Cohésion sociale: situation de non belligérance

L'homme dans son milieu de vie et dans ses rapports avec son entourage doit éviter les situations de belligérance, les rapports tumultueux. Les divisions et les querelles éloignent les membres de la société entre eux et divisent les familles. Les situations de belligérance favorisent l'emploi de la magie noire et sont susceptibles d'entraîner l'isolement social. Or, pour affirmer la force du groupe, un proverbe africain dit ceci: « Un seul doigt ne peut pas saisir un pou. ». En d'autres termes, c'est dans le groupe que les réponses à l'adversité s'organisent.

· Fidélité conjugale

La recherche de cette vertu concerne les femmes puisque les hommes peuvent être polygames. La femme évitera de corrompre le lit conjugal en se gardant de cocufier son mari. C'est une infamie pour la femme et sa famille d'être coupable d'acte d'adultère. Car la source du mariage est divine. D'où l'invocation des ancêtres lors des cérémonies de mariage. Si la femme cache son acte d'adultère elle peut attirer sur son mari la mort à travers une maladie. La réparation de ce crime se fait donc par le paiement d'une amende équivalant au prix d'un poulet, imposée à l'homme coupable d'adultère. Dans les religions chrétienne, musulmane et juive, l'adultère est classé au rang des péchés capitaux. D'où la mort par lapidation chez les juifs et les musulmans181(*).

· Humilité

L'humilité va de paire avec la vertu. Les transformations sociales confèrent aujourd'hui des rôles à des individus. Toutefois, ils doivent respecter leurs aînés et se soumettre à la tradition. Se livrer à des trafics d'influence, s'enorgueillir de ses biens matériels et de sa position sociale peuvent attirer la jalousie. Dans la société traditionnelle Odjukru, les rôles et statuts des individus sont ceux de sa génération d'appartenance. Il faut donc quelque soit sa position sociale accepter de se soumettre aux trois rites d'initiation (low, angbandji et êbeb).

· Justice ou vérité

La justice diffère de la sainteté pour prendre la connotation de la vérité. Elle consiste à éviter la complaisance et la duplicité. Sollicité pour régler un différend qui oppose des individus entre eux, le facilitateur doit trancher en se référant aux normes. Sa décision ne doit souffrir d'aucun soupçon de partialité; elle doit être emprunte de justice et d'objectivité. Dans certaines traditions akan (Baoulé et Agni182(*)), le règlement des conflits se solde par des libations. Par cet acte, on invoque les divinités, sous le contrôle de qui on pense que le jugement a été inspiré et dit. Ne pas dire la justice et la vérité peut entraîner leur courroux. Aussi la justice proscrit-elle tout faux témoignage. C'est en incarnant toutes ces vertus que l'on considère la personne âgée comme un modèle de sagesse, digne de prétendre à l'êbeb.

* 181Confère les Sourates: la Lumière, verset 2, les Femmes, verset 15, la Vache, verset 16, www.metransparent.com/old/texts/ikbal_algharbi_lapidation_1.htm, Evangile de Saint Jean 8, 1-6

* 182Les Agni et Baoulé sont des groupes sociolinguistiques qui se trouvent en Côte d'Ivoire. Les Baoulé sont localisés au Centre et Centre-est de la Côte d'Ivoire. Les Agni sont situés dans le Sud, le Sud-est et l'Est de la Côte d'Ivoire

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net