WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

5.2.2- Facteurs métaphysico-religieux

· Fétichisme

La pratique du fétichisme consiste à rechercher des pouvoirs surnaturels pour contrôler et dominer son entourage. Il y a deux types de fétichismes. Le fétichisme positif où les individus se prémunissent contre les forces nuisibles et les vibrations négatives. Le fétichisme négatif celui qui nous concerne ici et par lequel on nuit au bonheur des autres en les empêchant de réussir. Ces actes de méchanceté, à la longue, ne sont pas sans conséquences pour les pratiquants. Le fétiche se retourne contre ses propriétaires. Car le pacte avec les forces du mal est karmique183(*).

· Sorcellerie

Le fétichisme et la sorcellerie sont tous deux des oeuvres du Mal. Le fétichisme est un pouvoir que concentrent entre leurs mains des individus qui à leur tour délèguent une partie aux personnes qui le sollicitent selon leur besoin. Or, la sorcellerie est une pratique occulte à laquelle des individus organisés en société secrète adhèrent par initiation. Ils usent de leur pouvoir pour freiner la réussite sociale de leurs victimes ou les tuent et "mangent" leurs âmes. Selon la croyance populaire, à l'intérieur de chaque famille se trouvent cachés des sorciers184(*).

Dans un village Odjukru, convaincu que c'est la sorcellerie qui était l'obstacle à son développement socio-économique, tous les êbebu se sont réunis pour mettre fin à cette pratique. Ils se sont ainsi servis du pouvoir de leur canne pour maudire tout individu qui porterait atteinte à la vie d'un autre par la sorcellerie. En effet, il avait été constaté que les jeunes cadres du village qui décidaient d'entreprendre par exemple la construction d'une maison connaissaient des infortunes voire la mort. Ainsi étaient-ils arrivés à être réticents à contribuer au bien-être social du village.

5.2.3- Facteurs médicaux

· Maladie, malformations (difformités), accidents

Certes, tous les individus n'ont pas la même constitution biologique et ne pas tomber malade est rare. Cependant, être régulièrement malade ou avoir eu une maladie grave (durée dans le temps) hypothèquent les chances de jouir de la longévité. Pendant l'enquête, nous avons recensé des cas de personnes âgées qui ont dit être surprises d'atteindre le grand âge. La surprise vient des maladies congénitales avec lesquelles elles vivent. Une personne nous a relaté le traumatisme physique né de sa chute d'un cocotier depuis son jeune âge. Pour elle donc, des problèmes de santé peuvent être des entravent à la longévité ou à la qualité de la vieillesse.

· Facteur diététique

Il concerne la sous nutrition liée elle-même à la sous alimentation. Comme nous le verrons plus tard, les Odjukru ont leur culture culinaire et leurs habitudes alimentaires qui résistent au temps. Ils pensent donc que leur santé est liée à ce qu'ils consomment.

* 183Dans l'hindouisme, on admet qu'il y a nécessairement un effet à tout acte posé: c'est le retour.

* 184Régina Yaou, «Aihui anka» (défi aux sorciers), Abidjan, NEI, 1999.

précédent sommaire suivant