WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

6.1.11- Répartition des enquêtés par nombre d'enfants

Tableau 32 (PC) : Croisement du sexe des enquêtés et du nombre d'enfants

Sexes

Nombre d'enfants

Masculin

Féminin

Total

VA

VR

VA

VR

VA

VR

0

03

2,2

13

6,7

16

4,8

1-5

40

29

96

49,5

136

41

6-10

66

47,8

79

40,7

145

43,7

11-15

16

11,6

06

3,1

22

06,6

16-20

10

7,2

00

00

10

03

21-25

02

1,4

00

00

02

0,6

26 et plus

01

0,7

00

00

01

0,3

Total

138

100

194

100

332

100

Source : enquête personnelle, 2010.

Nous avons interrogé les personnes âgées sur leur réseau social immédiat, c'est-à-dire le nombre d'enfants nés de leurs entrailles. Dans le tableau ci-dessus, il s'agit du nombre d'enfants encore en vie au moment de l'étude. Nous constatons que les proportions des enfants des personnes âgées sont très importantes dans les intervalles de 1 à 5 enfants et de 6 à 10 enfants soit dans l'ordre 41% et 43,7%. 4,8% de la population de personnes âgées enquêtées n'ont pas d'enfants. C'est le lieu de rappeler que les Odjukru ont un système matrilinéaire. De ce fait, grâce aux règles successorales, l'oncle se perpétue à travers son neveu. C'est un premier niveau de perpétuation qui assure le maintien de la famille. Le second niveau de perpétuation est la vie communautaire. Il s'agit de l'individu âgé qui, grâce au cycle de succession des générations199(*) et classes d'âge et de leur renouvellement, parvient lui et sa classe d'âge à avoir des amis portant la même dénomination que celle de leur classe d'âge d'appartenance.

Toutefois, comme nous le verrons dans la partie consacrée à la nature des rapports, s'il y a une persistance du matriarcat, le lien entre les parents et leurs fils se consolident de plus en plus. C'est en ce sens que certaines personnes âgées nous ont déclaré que leur malheur était dû au défaut de maternité. De fait, avoir au moins une épouse et des enfants concourent à affirmer sa richesse sociale qui vaut la célébration de l'angbandji.

Nous observons que 29% des hommes âgés contre 49,5% des femmes âgées ont entre 1 et 5 enfants et 47,8% des hommes âgés contre 40,7% des femmes âgées ont entre 6 et 10 enfants. Au-delà de 11 enfants, nous constatons que la proportion pour les hommes âgés est plus importante que celle des femmes âgées. La proportion des femmes âgées qui n'ont pas d'enfants est plus élevée que celle des hommes âgés soit 6,7% contre 2,2%. Cela relève d'une part de problèmes gynécologiques et d'autre part de la mort précoce d'enfants.

En effet, au cours de l'enquête, des femmes âgées nous ont relaté leur peine d'avoir «assisté» impuissantes à la mort de leurs enfants. Certaines ont rendu responsables les sorciers. L'une d'entre elles a perdu successivement de façon tragique tous ses 11 enfants. Les femmes victimes donc de l'oeuvre dévastatrice des ennemis et qui ont encore quelques enfants en vie recourent à deux moyens pour les protéger. Elles les confient à la providence divine ou elles leur conseillent l'exode.

A Bonn et Armébé, on y trouve des proportions d'enfants200(*) très élevées dans l'intervalle de 1 à 5 enfants soit respectivement 65% et 63%. En revanche, à Débrimou et à Bouboury, les proportions d'enfants sont importantes dans l'intervalle de 6 à 10 enfants soit 47,2% et 43,8%. Cependant, les statuts d'étudiant, de marié ou d'employé font que les enfants ne résident pas dans le ménage.

* 199Voir supra, p.171 schéma 9: Evolution rotative des générations et classes d'âge.

* 200Voir tableau annexe IX: Répartition du nombre d'enfants en fonction du lieu de résidence.

précédent sommaire suivant