WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE 7 : NATURE DES RAPPORTS ENTRE LES PERSONNES AINÉES ET LE RÉSEAU SOCIAL IMMÉDIAT

Face aux difficultés financières et aux problèmes de santé éprouvés par les personnes âgées, la qualité des rapports entre ces dernières et l'environnement social s'est avérée fondamentale. S'il est vrai que la personne âgée ne manque de rien du point de vue économique, il n'en demeure pas moins qu'à un moment donné, elle a besoin de l'aide de son entourage pour les visites médicales et la satisfaction des besoins fondamentaux. Dans les pays de l'Occident, lorsque l'état physique de la personne âgée est fragile et qu'en famille le secours humain fait défaut, l'on demande sa mise sous tutelle. C'est pourquoi, nous nous sommes orientés vers la nature des liens sociaux.

7.1- Système de parenté Odjukru : les lignages

Le citoyen Odjukru appartient de par ses ascendants masculins à un lignage paternel (eb) et de par ses ascendantes féminines à un lignage maternel (bosou sougon).

Le rôle du patrilignage apparaît plus dans la vie politique et sociale. Il est de la responsabilité du père de tout mettre en oeuvre pour la célébration de la fête de génération de sa progéniture.

Le matrilignage quant à lui est une unité économique. Il a à sa tête le plus âgé de la famille. En effet, c'est le matrilignage à travers le doyen qui détient le capital et les richesses traditionnelles constitués d'or, de pagnes, de bijoux, de numéraires et de plantations (palmeraies). Jadis, par un système de contrôle étagé des oncles sur les neveux, le patriarche au sommet de la hiérarchie détenait l'autorité première et supervisait le travail de tout le groupe. Il était le garant de la gestion des palmeraies de la famille et il répartissait les fruits du travail selon les besoins des membres du groupe. Toutefois, il prélevait une redevance qui servait plus tard à couvrir les charges de la célébration de l'angbandji des membres de la famille. Cependant, le contexte d'occidentalisation a fait évoluer ces institutions et la structure économique s'est profondément modifiée. Ainsi, la liberté d'entreprendre et l'école conventionnelle ne permettent plus aux jeunes de travailler collectivement dans les palmeraies sous l'autorité du doyen. En dépit de tout, il y a une survivance du rôle du doyen. Il s'agit du rôle politique c'est-à-dire représenter la famille et parler en son nom. Il détient encore les richesses familiales et justifie du capital angbandji des membres de la famille. Ce rôle déterminant du matrilignage tient du fait que la succession est matrilinéaire.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net