WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

8.2.2- Facteur économique

La pomme de discorde entre les personnes âgées et leur famille ou parents, ainsi que nous l'avons évoqué tantôt, est la répartition des biens familiaux. Car au sein des personnes âgées, la proportion d'indigence économique est élevée au regard de la baisse d'activité elle-même liée à la dégénérescence physique.

Nous avons noté que 51,5% des personnes âgées vivent de dons et 11,4% vivent avec moins de 40 000 FCFA. Pour certaines personnes âgées, leur relégation s'explique par le fait qu'elles sont dans le besoin. Les visiteurs peuvent se voir contraints de «mettre la main à la poche».

Des personnes âgées se plaignent de ne pas être informées des réunions de prises de décision au sein de la famille et du village. Elles se disent inutiles à partir du moment où elles ne peuvent pas apporter d'appui matériel (pagnes et bijoux) à l'organisation de la célébration des fêtes de leurs membres. Ainsi, un Mborman-kata de 65 ans a déclaré ceci: « Quand la personne âgée est riche, elle est utile. Mais quand elle est pauvre, on la bafoue. Pourtant, les jeunes ont besoin de vieux et vice versa.». Autrement dit, la dignité de la personne âgée dépend de son capital économique. Il est soutenu par les propos d'un autre Mborman-bago de 66 ans qui se plaint de ne pas être consulté pour les prises de décisions cruciales dans le village et dans la famille. Il n'y voit aucune autre raison que sa pauvreté.

8.2.3- Facteur psychologique

Au cours de l'enquête, des familles nous ont rapporté sept cas de démence sénile avérés ou non. Parfois, l'intervention des familles s'apparente à des refus de soumettre la personne âgée à l'enquête. Cependant, nous avons pu administrer jusqu'à terme des questionnaires à certaines personnes âgées reléguées par entourage pour raison de démence sénile. La famille freine l'accès à ces personnes âgées prenant pour prétexte qu'elles diront des fatras.

C'est la situation de vie d'une vieille Ndjurman-kata de 90 ans qui, à la question de savoir si elle se sentait utile, avait répondu par la négative en justifiant par l'attitude de ses parents qui trouvaient ses raisonnements incohérents. Par la suite, elle nous a confié que la vieillesse est inutile et qu'elle ne veut pas trop vieillir. Elle se dit être `'rassasiée'' de la vie. La pertinence de son intervention est loin d'être celle d'une personne atteinte de démence sénile. En réalité, souvent l'entourage craint que la personne âgée livre des informations sur les éventuels sévices qu'elle aurait vécus. Ce qui peut agir sur l'état de santé.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net