WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche socio-anthropologique des institutions d'intégration des personnes àĘgées¬†: le cas de l'êbeb chez les Odjukru (côte d?ivoire)

( Télécharger le fichier original )
par Fato Patrice KACOU
Université Félix Houphouet Boigny de Cocody-Abidjan - Thèse Unique de Doctorat en Sociologie 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

8.3.5- Ruptures de lien familial

La rupture de lien familial naît souvent à la suite de conflit entre la personne âgée et ses parents ou enfants. Ils vivent donc les uns à côté des autres sans s'acquitter de leurs devoirs moraux d'assistance mutuellement et de solidarité. Plusieurs raisons à l'intérieur des familles expliquent les causes des rapports antagonistes entre les membres des familles. C'est ce que nous voyons à travers les différents témoignages qui suivent.

· C'est le cas pour une femme âgée de 69 ans, veuve et grabataire, elle est abandonnée par ses trois enfants et sa famille pour motif d'acte de sorcellerie. Bien qu'elle souffre de douleurs lombaires et de douleurs aux genoux depuis plus de 15 ans, elle vit seule. Cependant, elle reçoit discrètement de l'aide venant de l'une de ses nièces. Pour ses accusateurs, elle paye par la maladie ses actes de méchanceté. C'est Dieu qui la punit en la rendant grabataire. Selon elle, sa souffrance s'accentue parce qu'elle n'a ni parent ni enfant pour s'occuper d'elle.

· Une autre femme âgée de 89 ans, membre de la classe d'âge des Abrahman-kata, veuve et mère de quatre enfants, est délaissée pas sa fille aînée. A son âge, elle va au champ à la recherche de bois de chauffe pour faire la cuisine. Cette corvée la rend favorable à la vie dans un hospice.

· A 75 ans, un homme âgé de la classe d'âge des Mborman-odjogba, père de quatre enfants, vit seul sous le regard indifférent de son neveu qui le traite de sorcier. Nous lui avons fait un don de 400 FCFA à sa demande car il nous a dit qu'il avait faim. Habituellement, il se nourrit grâce à la générosité d'autres villageois.

· Une femme âgée de 80 ans, membre de la classe d'âge des Mbédié-bago, est veuve et sans enfant. En plus de cela, elle est non voyante. Pour cause d'indigence économique, elle se contente d'un repas journalier. Pour elle, la vieillesse est une punition et le statut de personne âgée n'est pas un avantage.

· Une femme de 66 ans, mariée et membre de la classe d'âge des Mborman-boman, a eu 9 enfants dont les quatre aînés sont décédés. Elle souffre depuis 5 ans de maladie neurologique, de troubles visuels et de maladie cardiaque. Mais pour des raisons d'indigence économique, elle est sans soin. Elle a le sentiment que ses parents ne lui rendent pas visites pour éviter de partager sa misère et être contraints moralement de participer aux soins.

En outre, à côté de ce regard panoramique des maltraitances, nous avons eu des cas d'abandon de personnes âgées lesquelles ont préféré taire les raisons de leur isolement. Au total, nous avons recensé 35 cas de maltraitance avérés sur une population totale de 332 enquêtés soit un taux d'âgisme de 10,54%. Ce qui est hautement significatif et préoccupant pour une société reconnue pour sa gérontophilie où, à l'intérieur des classes d'âge et des familles, les membres en principe, sont appelés à la solidarité. Cette proportion de maltraitance est triplée lorsque nous interrogeons nos enquêtés aux fins de savoir s'ils connaissent des personnes âgées isolées dans leurs villages respectifs.

Tableau 50 : Existence de personnes âgées en situation d'isolement social

Existence de P.A

Motifs d'isolement

Oui

Non

Ne sait pas

Total

VA

VR

VA

VR

VA

VR

VA

VR

Non réponse

00

00

222

63,2

07

02

229

65,2

Refus d'ingérence

09

2,6

00

00

00

00

09

02 ,6

Pauvreté de la P.A

27

7,7

00

00

00

00

27

07,7

Acariâtre

24

6,8

00

00

00

00

24

06,8

Rupture de lien filial

03

0,9

00

00

00

00

03

00,9

Rupture de lien social

08

2,3

00

00

00

00

08

02,3

Accusé de sorcellerie

32

9,1

00

00

00

00

32

09,1

Conflit de génération

01

0,3

00

00

00

00

01

00,3

Morts de membre de famille

01

0,3

00

00

00

00

01

00,3

Infortunes des enfants

02

0,6

00

00

00

00

02

00,6

Pas de descendance

07

02

00

00

00

00

07

02

Ignore les raisons

08

2,3

00

00

00

00

08

02,3

Total

122

34,8

222

63,2

07

02

351

100

Source : enquête personnelle, 2010.

L'isolement social est considéré comme une rupture de lien avec son réseau social. C'est un facteur limitant de la participation à la vie familiale et communautaire. Il peut y avoir le non accès à l'information, aux biens et le gel d'activités.

Nous constatons à travers le tableau que 34,8% des enquêtés disent connaître des personnes âgées de leur milieu qui sont maltraitées ou isolées contre 63,2% qui ont répondu ne pas en connaître. 2% refusent de répondre à la question en prétextant ne pas savoir. En fait les enquêtés ont deux soucis: préserver l'image de leur société et affirmer le primat de la personne âgée. Dire qu'on connaît des personnes âgées maltraitées peut être considéré comme une ingérence dans les affaires familiales ou une dénonciation calomnieuse. A preuve, 7,4% de celles qui ont répondu oui refusent de donner les raisons de l'isolement. Elles ne veulent pas s'immiscer dans les problèmes familiaux. 6,6% savent qu'il y a des personnes âgées isolées mais elles en ignorent les raisons. Aussi, le tableau confirme-il les raisons de la marginalisation de certaines personnes âgées. Il donne les proportions des cinq principales causes de cet isolement des personnes âgées. Ce sont: les accusations de pratique de sorcellerie 26,2%, l'indigence économique 22,1%, les caractères acariâtres 19,7%, les ruptures de lien social 9% et le manque de descendances 5,7%.

Avec le regard dialectique, nous venons de nous apercevoir que les personnes âgées dans la société Odjukru sont partagées entre gérontophilie et gérontophobie (âgisme). Les différentes formes de violences et les tableaux qui les illustrent ont été établis à partir de témoignages vécus directement par les victimes ou révélés par l'entourage. C'est pourquoi, nous avons examiné de près la qualité de vie des enquêtés à travers des aspects extérieurs.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net