WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique terminologique dans le domaine de l'agroécologie au Venezuela

( Télécharger le fichier original )
par Maria Tovar
Université Lumière Lyon 2 - DEA LTMT 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Cycle de l'eau

Le cycle de l'eau est constitué par l'ensemble de toutes les étapes de la circulation de l'eau sur la planète. Ce cycle est d'abord provoqué par l'énergie solaire, mais tout au long du processus la biosphère intervient et conditionne le résultat.

Le cycle commence dans la réserve d'eau de l'exutoire : l'océan, la mer ou une autre grande réserve d'eau. Sous l'action du Soleil, l'eau s'échauffe et s'évapore, les molécules d'eau pure se dispersent dans l'atmosphère jusqu'à ce qu'elles se soient suffisamment refroidies pour que l'air ne suffise plus à les porter donc elles tombent, soit sous forme de neige en altitude soit sous forme d'eau. En retombant, l'eau dissout une partie des gaz de l'atmosphère, notamment le CO2, et s'acidifie légèrement. Une fois au sol, elle coule le long des pentes du bassin versant pour retourner à son point de départ. Pendant le processus, l'eau s'est progressivement chargée en sels minéraux d'où la salinité croissante des eaux jusqu'à l'exutoire, très salé car l'eau y abandonne ses minéraux en s'évaporant.

Mais l'eau ne glisse en surface que si le terrain est saturé ou imperméable, en fonction des roches et des terrains qu'elle rencontre, elle peut s'infiltrer et créer une nappe d'eau souterraine qui coulera vers l'exutoire d'une manière beaucoup plus lente que les eaux de surface.

L'eau participe grandement à l'érosion, elle sculpte les paysages et les régions, influe sur la présence ou l'absence de vie et sur la forme qu'elle prendra. Le cycle de l'eau est la mécanique à mouvement perpétuel qui fait vivre la planète.

Cycle de l'azote

Trois phases successives composent ce cycle : l'ammonification, la nitrification, et enfin la nitratation.

 1. L'ammonification :

Il s'agit de la destruction des chaînes carbonées par des bactéries aérobies et anaérobies, les sels ammoniacaux issus de cette première phase peuvent être assimilés par les végétaux mais pas par la faune.

2. La nitrification :

Il s'agit de l'oxydation de l'ammoniaque par des bactéries nitreuses pour arriver au stade des nitrites. Les nitrites peuvent également être assimilés par les végétaux, mais en ce qui concerne les animaux la tolérance varie selon les espèces.

3. La nitratation :

Il s'agit de l'oxydation des nitrites en nitrates par des bactéries aérobies. Les nitrates sont à la base de nombreux engrais pour plantes car il s'agit de la meilleure présentation moléculaire de l'azote pour l'assimilation par les plantes. Mais en général la formation des nitrates étant supérieure à sa consommation par les plantes, il en résulte une accumulation. Si une dose de 100mg/l reste acceptable cette valeur devient critique aux alentours de 200 mg/l. Cette valeur différant d'une espèce à l'autre. En eau de mer notamment pour les invertébrés les nitrates présentent de véritables dangers.

L'azote est un élément essentiel de la photosynthèse qui permet la transformation de la matière minérale en tissu végétal.
Il est présent dans l'air mais les plantes, à l'exception des légumineuses (luzerne, trèfle, pois...), ne peuvent pas l'absorber sous forme gazeuse. Dans le sol, l'azote est sous forme organique ou minérale (ammonium NH4+, nitrate NO3-.) L'azote organique (résidus des récoltes précédentes, engrais organiques...) doit être transformé par les micro-organismes présents dans le sol en nitrates pour être utilisable par les plantes ; c'est la minéralisation. Ce sont essentiellement les nitrates qui assurent la nutrition azotée des plantes.

Le cycle de l'azote dépend des conditions climatiques et de la microbiologie du sol. Les nitrates sont peu retenus par le sol, il faut donc les apporter quand la plante est prête à les absorber afin d'éviter le lessivage vers les nappes phréatiques. L'azote est un facteur de croissance et un facteur de qualité qui influe sur le taux de protéines des végétaux.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.