WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Intégration de protocoles de sécurité pour la communication inter-agents dans la plate-forme Aglets

( Télécharger le fichier original )
par Manel Sekma
Institut Supérieur d'Informatique et de Mathématiques de Monastir - Maitrise 2007
  

précédent sommaire suivant

2.4 Système multi agent

2.4.1 Définition

Un système multi agent est un système logiciel distribué, composé d'un ensemble d'entités (de programmes) relativement indépendantes des agents dont chacun est dotés de son propre thread, de buts propres à remplir, et de moyens pour communiquer et pour négocier avec les autres afin d'accomplir leurs buts.

Les SMA sont conçus et implantés idéalement comme un ensemble d'agents interagissant selon les modes de coopération, de concurrence ou de coexistence

Les SMA peuvent être vus comme la rencontre de divers domaines :

· L'intelligence artificielle pour les aspects prise de décision de l'agent,

· L'intelligence artificielle distribuée pour la distribution de l'exécution,

· Les systèmes distribués pour les interactions,

· Le génie logiciel pour l'approche agents et l'évolution vers des composants logiciels de plus en plus autonomes.

2.4.2 Caractéristiques principales

Un SMA est généralement caractérisé ainsi :


· Chaque agent dispose d'informations ou de capacités de résolution de problèmes limités

(ainsi, chaque agent a un point de vue partiel),

· Il n'y a aucun contrôle global du système multi agent,

· Les données sont décentralisées,

· Le calcul est asynchrone.

2.4.3 Les domaines d'application

On distingue généralement trois types d'utilisation :

· La simulation des phénomènes complexes,

· La résolution de problèmes,

· la conception des programmes.

On utilise les systèmes multi agents pour simuler des interactions existantes entre agents autonomes. On cherche à déterminer l'évolution de ce système afin de prévoir l'organisation qui en résulte.

Notons bien que l'intelligence artificielle distribuée est née pour résoudre les problèmes de complexité des gros programmes monolithiques de l'intelligence artificielle : l'exécution est alors distribuée, mais le contrôle reste centralisé. Au contraire, dans les SMA, chaque agent possède un contrôle total sur son comportement. Pour résoudre un problème complexe, il est en effet parfois plus simple de concevoir des programmes relativement petits (les agents) en interaction qu'un seul gros programme monolithique. L'autonomie permet au système de s'adapter dynamiquement aux changements imprévus qui interviennent dans l'environnement. En même temps, le génie logiciel a évolué vers des composants de plus en plus autonomes. Les SMA peuvent être vus comme la rencontre du génie logiciel et de l'intelligence artificielle distribuée, avec un apport très important des systèmes distribués. Par rapport à un objet, un agent peut prendre des initiatives, peut refuser d'obéir à une requête, peut se déplacer, etc. Aussi l'autonomie permet au concepteur de se concentrer sur une partie humainement appréhendable du logiciel.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy