WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des causes et conséquences socio-économiques de l'expansion des bidonvilles dans l'aire métropolitaine de Port-au-Prince

( Télécharger le fichier original )
par Eliccel PAUL
CTPEA - DES 2002
  

précédent sommaire suivant

4.4.- L'habitat et le foncier à La Saline

la situation du foncier et de l'habitat dans le quartier La Saline peut nous aider à mieux cerner la qualité de la vie de la population qui y vit.

4.4.1.- Type d'habitat à la saline

A l'image de tous les bidonvilles du pays, La Saline se caractérise par un type d'habitat précaire construit avec des matériaux de récupération. C'est ainsi que l'enquête que nous avons réalisée en mars 2001 a révélé que le faible niveau de revenu des ménages les contraint à construire anarchiquement en utilisant des matériaux de récupération. On a vu que 87.5% des habitats ont leur toiture en tôle et 28.8% des logements en débris.

Il est important de souligner qu'un pourcentage non négligeable de logement ont leur parquet en terre battue soit 8.8 % des maisons et 28.8 % des logements en débris ( bois, plywood et tôle de mauvaise qualité) . Cet état critique de l'habitat dans le quartier La Saline nous montre que la situation est très inquiétante pour d'éventuels cas d'incendies d'autant plus que ces habitats sont construits en majorité en tôle et en bois. Voir le tableau suivant.

Tableau # 4.4. 1 : Répartition des logements selon ; la nature du toit, du mur et du parquet.

 

Toiture

Mur

Parquet

Total

Tôle

Béton

Débris

Total

bloc

Débris

Total

Terre

Béton

Nbre

70

4

6

80

57

23

80

7

73

80

%

87.5

5.0

7.5

100.0

71.2

28.8

100.0

8.8

91.2

100.0

Source : Enquêtes de terrain, février- mars 2001

La mauvaise qualité des matériaux utilisés dans la construction de l'habitat à La Saline présente une vue désagréable au quartier. Les statistiques que nous venons de présenter plus haut dénotent une population très mal lotie et marginalisée qui vit dans des conditions infra- humaines.

Le logement est considéré comme un abri pour se protéger contre les intempéries. C'est un des éléments indispensables à l'existence humaine, alors qu'il constitue un véritable danger pour toute la zone en raison de leur mauvais état. Les unités de logement qui se trouvent dans ce quartier expriment l'état de pauvreté d'une catégorie de gens qui croupissent dans la misère extrême et qui cherchent à se créer leur propre logement. Eu égard à leur faible capacité financière, leur habitat devient tout à fait inapproprié pour loger un être humain.

Se procurer son propre logement est considéré comme le premier souci de tous les humains quelle que soit leur catégorie sociale. C'est ce qui, justement, a porté les habitants de La Saline à construire leur propre habitat, peu importe l'état précaire de ces logements. L'état physique du quartier s'est détérioré au fur et à mesure que les logements déjà construits avec des matériaux de mauvaise qualité vieillissent.

En effet, l'habitat dans le quartier La Saline est caractérisé par un état de délabrement totalement dépourvu d 'infrastructures et de services sociaux de base. Il se présente plutôt comme un bâtiment érigé sur une parcelle de terrain occupée illicitement au profit de certains spéculateurs fonciers n'offrant aucune garantie en matière de sécurité. Tous ces faits que nous venons de relater plus haut montrent que les gens se trouvent dans une situation incertaine quant à l'avenir de leur habitat. Cette situation leur porte à utiliser les matériaux récupérables de faible qualité, ce qui leur facilite tout déplacement en cas d'éventuels déguerpissements.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy