WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des causes et conséquences socio-économiques de l'expansion des bidonvilles dans l'aire métropolitaine de Port-au-Prince

( Télécharger le fichier original )
par Eliccel PAUL
CTPEA - DES 2002
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 4 - PRÉSENTATION ET ANALYSE DES RÉSULTATS DE L'ÉNQUETE: CAS DE LA SALINE

4.1.- Généralités sur le quartier La Saline

La Saline est un quartier populaire très ancien qui se situe au Nord de la ville de Port-au-Prince à quelques centaines de mètres des centres d'affaires. Elle est limitée au Sud par le quartier Portail Saint Joseph, au Nord par le tronçon reliant le Boulevard La Saline à la nationale # 2 ( carrefour Aviation) à l'Est par la route nationale # 1 et à l'Ouest par le Boulevard La saline. Ce quartier est aussi traversé par la rue du Magasin de l'Etat qui, elle, débouche sur le tronçon reliant le Boulevard La Saline à la nationale # 2.

Cette zone est l'un des plus grands quartiers infects de l'aire métropolitaine de Port-au-Prince. Les principales artères ne sont pas recouvertes. Elles sont étroites, et pour la plupart, en terre battue. La Saline n'est pas connectée au réseau de drainage pour l'évacuation des eaux usées et pluviales. Le ramassage d'ordures et d'immondices ne se fait presque pas, ce qui explique en partie l'état d'insalubrité de cette zone et qui n'offre aucun agrément sanitaire pour loger des êtres humains.

4.2 Aspects démographiques

La population de la saline est très jeune. En effet, 70 % des gens ont moins de 50 ans. La Saline dénote une population laborieuse, mais une main d'oeuvre peu qualifiée. Selon la taille moyenne des ménages (6.56), il est révélé aussi que c'est une population féconde. On a vu que 36.2 % des chefs de ménage ont entre trois et cinq enfants et 42.5% d'entre eux ont 5 enfants et plus. Le tableau ci-après présente la distribution des chefs de ménage selon le nombre d'enfants.

Tableau # 4 : Répartition des chefs de ménage selon le nombre d'enfants

 

Nombre d'enfants

 

1-3

3-5

5et plus

Total

Nombre

17

29

34

80

%

21.3

36.2

42.5

100.0

Source : Enquêtes de terrain, février- mars 2001

4.3.- Aspects migratoires

Les habitants de La Saline sont des gens qui laissent leur milieu natal pour venir s'installer à Port-au-Prince à la recherche d'un mieux être. En effet, l'enquête a révélé que la plupart d'entre eux sont des migrants qui viennent des différents départements géographiques du pays. Le tableau suivant indique que 71.2 % des chefs de ménages proviennent des milieux ruraux et des villes de province, des différents départements géographiques du pays et 27.5 % sont des natifs de Port-au-Prince.

Tableau # 4.1 : Répartition des chefs de ménage selon le lieu de naissance

Lieu de provenance

Nombre

Pourcentage

Port-au-Prince

22

27.5

Province

57

71.2

Autres

1

1.3

Total

80

100.0

Source : Enquêtes de terrain, février- mars 2001

Ces gens proviennent en majorité des départements de la Grand'Anse, du Nord et du Nord Ouest. A noter que le phénomène migratoire accentué vers les années 70 constitue la principale source d'accroissement de la population de La Saline. Comme pour tous les autres bidonvilles, les gens qui viennent des milieux ruraux ne vont pas toutefois directement dans les bidonvilles, Ils transitent dans d'autres quartiers marginaux de l'aire métropolitaine de Port -au- Prince avant de se fixer définitivement à La Saline.

Selon cette enquête, les gens ont migré à Port-au-Prince pour diverses raisons. Ainsi, on voit que 68.43 % des gens laissent la campagne pour raison économique et 24.56 % pour manque d'écoles. Le tableau suivant présente la répartition des chefs de ménage selon leur cause de migration.

Tableau # 4.2 : Répartition des chefs de ménage selon la cause de migration à Port-au-Prince.

Causes

Education

Travail

Autres

Total

Nombre

14

39

4

57

%

24.56

68.43

7.01

100.0

Source : Enquêtes de terrain, février- mars 2001

Il est révélé aussi que 53.8 % des chefs de ménage sont des hommes, et 46.2 % des femmes, qu'on retrouve dans tous les secteurs d'activité économique, ce qui fait que même dans les ménages dont le chef est un homme, les femmes jouent un rôle très important dans la recherche de solutions aux problèmes économiques auxquels est confronté le ménage.

Tableau # 4.3 : Répartition des chefs de ménage selon le sexe

Sexe

Nombre

Pourcentage

Femme

37

46.2

Homme

43

53.8

Total

80

100.0

Source : Enquêtes de terrain, février- mars 2001

La plupart de ces migrants ( 52.63%) débarquent à Port-au-Prince entre les années 1957 et 1986. Les dernières vagues de migration sont observées entre les années 1987 et 1990, soit 22.81%. Ces vagues migratoires campagne-ville semblent correspondre aux bouleversements socio-économiques et politiques qui ont concouru dans le pays sous les différents régimes politiques qui se sont succédé au pouvoir au cours de ces différentes périodes. La plupart des chefs de ménage qui ont migré à Port-au-Prince durant les décennies 1950-1990 sont répartis entre propriétaires et locataires , mais plus l'année de migration est récente, plus le ménage est locataire.

Tableau # 4.4 : Répartition des chefs de ménages selon l'année de migration à Port-au-Prince

Année

<1957

1957-1986

1987-1990

1991-1994

>1994

Total

Nombre

3

30

13

7

4

57

%

5.26

52.63

22.81

12.28

7.02

100.0

Source : Enquêtes de terrain, février- mars 2001

Il y a une migration interne qui s'effectue entre les bidonvilles de l'aire métropolitaine de Port-au-Prince. Les premiers habitants de la Saline ont souvent migré vers d'autres bidonvilles qui se trouvent dans des zones périphériques de Port-au-Prince, ou à côté des zones industrielles. Le processus est tel que ceux qui connaissent la moindre amélioration de leur niveau de revenu laissent le bidonville le plus insalubre et se dirigent vers un autre espace en friche.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy