WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Milieu familial et reussite scolaire

( Télécharger le fichier original )
par Jimmy CALIXTE
Université d'Etat D'Haiti/Faculte des Sciences Humaines - Psychologie 2007
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

6.1.2-Les Facteurs Scolaires

Puisqu'il s'agit, dans le cadre de cette étude, de réussite scolaire en cours de route (ou réussite basée sur le rendement scolaire), nous avons pensé, dans le cadre de notre analyse, de voir les éléments liés au contexte scolaire haïtien qui peuvent expliquer la réussite scolaire de l'adolescent du milieu populaire.

Tout d'abord, il faut dire que généralement les élèves qui proviennent des milieux défavorisés fréquentent généralement les écoles publiques (école nationale et lycée). Dans le cas où ils n'ont pas de chance d'avoir accès à ces écoles, ils intègrent des écoles privées communément appelées des écoles de fortune (Bijoux, 1990). Ces écoles, dans la majeure partie des cas, ne disposent pas de ressources pouvant leur permettre de fournir une formation de qualité, qualité qui se définit ((FONHEP, 1999) par les conditions scolaires à savoir :

· Un corps d'enseignant qualifié et motivé ;

· Des infrastructures adéquates et agréables ;

· Un curriculum approprié et compris par les agents éducatifs ;

· Du matériel didactique adéquat, tel que les manuels, les aides visuelles, les fournitures scolaires, etc. ;

· De la discipline, de l'aide et le respect du calendrier et des horaires ;

· Évaluation régulière des progrès de l'élève ;

· Une diversité des stratégies d'enseignement ;

 

Généralement, dans ces écoles de fortune, ces différents éléments ne sont pas présents ou il y a manque de ces derniers. Cette carence, si elle persiste, empoisonnerait l'avenir scolaire des élèves qui généralement lorsqu'ils arrivent aux examens officiels échouent. Cependant au niveau de ces écoles, le manque de discipline, de planification et d'administration favorisent le passage rapide d'une classe à une autre. Autrement dit, cette situation permet à ces élèves de trouver des moyens (copiage aux examens, compromis) pour avoir une moyenne leur permettant d'avoir accès à un niveau supérieur. Moyenne, de toute évidence, qui ne traduit pas la performance réelle de ces derniers.

La carence retrouvée dans le système éducatif haïtien peut tout aussi bien influencer les deux variables de l'étude. Nous entendons par carence : le manque de rigueur dans la supervision des écoles par le Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP). Le manque de rigueur dans l'évaluation des apprenants avant les examens officiels.

 

précédent sommaire suivant