WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des performances productives des exploitations familiales agricoles de la localité de Zoetelé

( Télécharger le fichier original )
par Gilles Quentin KANE
Yaoundé II-Cameroun - DEA 2010
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION DE LA PREMIERE PARTIE

L'amélioration des performances médiocres du secteur agricole africain, en stagnation et parmi les plus mal en point au niveau mondial lors des récentes décennies, constitue la clé de voûte des solutions aux problèmes de la famine et de la pauvreté. L'agriculture reste le fondement et la principale source de revenus de la plupart des économies africaines et de leurs populations (IFPRI, 2003).

C'est pourquoi, un accroissement de la productivité des exploitations familiales agricoles permettrait non seulement d'augmenter leurs productions, leurs revenus et de pérenniser la sécurité alimentaire, mais également d'abaisser le prix des denrées alimentaires au niveau national, ce qui stimulerait le reste de l'économie et réduirait la pauvreté.

Cette première partie de l'étude est consacrée à l'analyse de la productivité des exploitations familiales agricoles de la localité de Zoetelé au Sud Cameroun. Analyse qui se fera en deux étapes dont la première portera sur les approches théoriques de la productivité et la pertinence de ce concept en agriculture (chapitre 1). La seconde quant à elle sera une analyse empirique de la productivité partielle des facteurs de production des EFA (chapitre 2).

CHAPITRE 1 LA PRODUCTIVITE : ETAT DES LIEUX

Introduction

Dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne, l'agriculture et les industries connexes sont essentielles pour la croissance, la réduction de la pauvreté et l'insécurité alimentaire des masses. Pour que l'agriculture puisse entraîner la croissance économique dans ces pays à vocation agricole, il faudra que s'opère une révolution au niveau de la productivité des exploitations agricoles (World Bank, 2008). Le désengagement de l'Etat dans l'encadrement des paysans et la suppression des subventions en intrants agricoles depuis la libéralisation dans les pays en développement dans les années 90 ont entrainé de fortes pressions sur les exploitations agricoles. Compte tenu de ce fait ces dernières ont des moyens de production limités, l'efficacité avec laquelle elles utilisent les ressources productives disponibles est donc d'une importance capitale.

L'objectif de ce chapitre est de faire un état des lieux sur le concept de productivité. Ainsi, nous examinerons successivement les généralités de ce concept et ses mesures (section 1) ; puis nous nous attarderons un temps soit peu sur son importance et les facteurs qui la limitent en agriculture (section 2).

Section 1 : Analyse théorique de la productivité

Par analyse théorique nous entendons d'une part, ce qu'il faut savoir de manière générale quand on parle de productivité (I) et d'autre part dresser un panorama plus ou moins exhaustif des différentes approches du concept (II).

I. Généralités sur la productivité

Il sied avant toutes choses de définir un certain nombre de concepts (A) pour mieux cerner les mesures de productivité (B).

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour