WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Niveau, formation et évolution de la liquidité interne en RDC de 1980 a 2007

( Télécharger le fichier original )
par Jerome MONGA KISUBA
Université de Goma - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

IV.4. NIVEAU ET FORMATION DE LA LIQUIDITE INTERNE

Dans cette section, il sera question d'examiner les contreparties de la masse monétaire dans l'explication du niveau et formation de la liquidité interne.

IV.4.1. VALIDATION DU MODELE

1. étude de la stationnarité

Pour effectuer le test de la stationnarité, cette étude a fait appel au test de Dicky-Fuller Augmented. Ce test cherche à vérifier la présence de racine unitaire dans les variables du modèle (série non stationnaire) ou pas. Les résultats du test présentés en annexe nous indiquent que la variable dépendante est stationnaire à 1%, intégré au niveau zéro, pour les variables exogènes elles sont toutes stationnaires à ce seuil de 1%.

2. première estimation

Variable Dépendante: LIQINT

Méthode des moindres carrés

Echantillon: 1980 2007

Observations Incluses: 28

Variable

Coefficient

Ecart-Type

t-Statistic

Prob.

AUPO

0.458517

0.619256

0.740432

0.4659

CRINT

1733.501

138.2499

12.53890

0.0000

AEN

1324.307

107.8580

12.27825

0.0000

R2

0.859079

Moyenne de la Variable dépendante

1.41E+08

R2 Corrigé

0.847805

Ecart-type de la variable dépendante

7.40E+08

Ecart-type de régression

2.89E+08

Critère d'Akaike

41.89988

Somme des carrés des résidus

2.08E+18

Critère d'Schwarz

42.04261

Logarithme de vraisemblance

-583.5983

Statistique de Fisher de Snedecor

76.20210

Statistique de Durbin-Watson

2.132183

Statistique De La Probabilité de Fisher

0.000000

Source : nos calculs sur base du logiciel E-views 3.1

Interprétation :

Seule la variable autres postes n'est pas significative si nous regardons la probabilité associée à chaque variable : Le modèle est globalement explicatif car la probabilité associée F- statistic est largement inférieure à 5%. Le R2- corrigé est de 84,78%, ce qui justifie la contribution de ces variables à la mise à niveau et la formation de la liquidité interne. Mais, ce résultat viole les hypothèses de base, la forme fonctionnelle n'est pas bonne, d'où il faudra transformer le modèle jusqu'à le rendre fonctionnelle, c'est ainsi que nous faisons intervenir la formulation log.

3 .l'estimation finale

Variable dépendante: LOG(LIQINT)

Méthode des moindres carrés

Ehantillon (ajusté): 1981 2007

Observations inluses: 27 après ajustement des points extrêmes

Variable

Coefficient

Ecart-type

t-Statistic

Prob.

LOG(CRINT(-1))

0.643591

0.202991

3.170540

0.0040

LOG(AUPO(-1))

0.411052

0.164910

2.492582

0.0197

R2

0.877877

Moyenne de la Variable dépendante

6.802918

R2 Corrigé

0.872992

Ecart-type de la variable dépendante

7.194375

Ecart-type de régression

2.563943

Critère d'Akaike

4.792157

Somme des carrés des résidus

164.3451

Critère d'Schwarz

4.888145

Logarithme de vraisemblance

-62.69412

Statistique de Fisher de Snedecor

179.7117

Statistique de Durbin-Watson

1.732528

Statistique De La Probabilité de Fisher

0.000000

Source : nos calculs sur base du logiciel E-views 3.1

Ramsey RESET Test =0.598905 (Prob. = 0.446551) Arch. Test=0.338566 (Prob. =0.566084)

Breusch-God Frey LM-Test = 0.374199 (Prob = 0.374199)

Source : nos calculs sur base du logiciel E-views 3.1

Interprétation :

Tout d'abord, les tests économétriques que nous avons effectués sur le modèle se sont avérés concluants. Tous les coefficients sont significatifs et les signes sont conformes à la théorie de départ. Le LM - Test rejette l'hypothèse d'autocorrelation des erreurs, car la probabilité y associée est supérieur au seuil de 5%. L' ARCH Test ne détecte pas l'hétéroscedasticité. Les coefficients estimés peuvent s'interpréter sous forme d'elastiicité de la liquidité interne aux variables explicatives (les crédits intérieurs et les autres postes). Ainsi, si les crédits intérieurs de l'année passée augmentent de 1%, la liquidité interne augmente aussi de 0.643591 et une augmentation de la liquidité interne de 0.411052 est attribuable à une variation 1% des autres postes de l'année passée. Sur les trois variables explicatives du niveau, formation de la liquidité interne, le modèle final à variables échelonnées a seulement capté deux variables et la variable avoir extérieur net a échappé à ce captage. Les variables expliquent le niveau et la formation de la liquidité à 87,2992% et La probabilité associée F-statistic indique que le modèle est globalement bon.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.