WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les effets des investissements directs étrangers sur la croissance des pays méditerranéens

( Télécharger le fichier original )
par Laà»la MKIMER
Université Sud Toulon Var - Master 2 recherche Macroéconomie  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.4. Croissance et revenu/emploi :

Les travaux concernant les impacts sur les pays en développement s'intéressent également au rôle qu'ils peuvent jouer sur la distribution des revenus et l'emploi.

En ce qui concerne les effets des IDE sur l'emploi, ils ont été diversement interprétés dans la littérature.

Des modèles théoriques démontrent que l'ouverture aux capitaux étrangers a un effet positif sur la création d'emploi dans le pays hôte. D'autres constatent qu'après la décentralisation, la privatisation des entreprises entraine une perte d'emplois.

Selon Chudnovsky et Lopez (1999), l'importance de l'emploi direct généré par les FMN dépend bien entendu des secteurs.

Dans le même sens, te Velde et Morrissey (2002) estiment que les FMN paient mieux les salariés les plus qualifiés, en créant peu d'emplois non qualifiés « à part le textile », elles sont peu susceptibles de réduire la pauvreté.

Gries et Jungblut (2004) trouvent un impact positif des IDE sur l'emploi dans les PVD. Cependant la structure des emplois créés reste ambiguë : ce sont surtout les travailleurs qualifiés qui bénéficient des emplois offerts par les firmes étrangères.

Hunya et Geishecker (2005) dans la recherche des effets des IDE sur l'emploi dans les pays d'Europe de l'Est confirme que les multinationales privilégient les employés bien formés à qui elles offrent des salaires supérieurs par rapport aux firmes locales qui offrent des salaires peu élevés à des travailleurs disposant d'un faible niveau de formation.

En analysant les effets des IDE sur la distribution des revenus, certains chercheurs montrent que ces effets sont positifs, d'autres ne le pensent pas.

Les articles de Jalilian et Weiss (2002) et Klein, Aaron et Hadjimichael (2001) posent explicitement la question de la relation entre IDE et réduction de la pauvreté. Les IDE ont un impact positif sur la croissance et la croissance un impact un impact positif sur la réduction de la pauvreté.

En utilisant le coefficient de GINI calculé à partir de la courbe de Lorentz pour tester l'impact des IDE sur les 20% les plus pauvres d'un pays, Bussman et al. (2000) trouvent que la globalisation a peu d'effets sur répartition des revenus dans un pays, alors que la présence des FMN n'aggrave pas les inégalités et ne marginalise pas les plus pauvres.

Pour évaluer les retombées des IDE sur les revenus et la pauvreté, Lipsey (2002) recommande qu'il faut tenir compte aussi bien des spécificités et des politiques des pays que des caractéristiques des firmes et des industries.

Par contre, Milanovic (2003) n'a trouvé aucune relation entre les IDE et les inégalités de revenus.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.