WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les effets des investissements directs étrangers sur la croissance des pays méditerranéens

( Télécharger le fichier original )
par Laà»la MKIMER
Université Sud Toulon Var - Master 2 recherche Macroéconomie  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3. Croissance et politique commerciale

L'impact des IDE sur la balance commerciale « structure des exportations et importations » est souvent considéré comme fondamental pour les pays en développement pour lesquels il s'agit de pallier le manque de devises. En effet, les exportations, ont pour corollaire un afflux de devises contribuant au financement des importations. Elles permettent aussi d'obtenir des économies de spécialisation et des économies d'échelle.

A ce sujet, les FMN peuvent jouer un rôle de « catalyseur d'exportation » et faciliter l'intégration des entreprises locales sur les marchés mondiaux. A travers les accords de soustraitance et de coopération, elles peuvent permettre aux firmes locales d'obtenir des informations à moindre coût sur la demande et la qualité des produits des marchés mondiaux.

Rhee et Belot (1990) mettent en évidence à travers des études de cas, le rôle catalyseur des exportations des investisseurs étrangers, lesquels contribuent à la genèse d'une industrie d'exportation dans certains pays en développement. De même, Aitken et al (1997) montrent que la présence des firmes multinationales sur le marché domestique stimule non seulement la concurrence mais encourage également les firmes domestiques à exporter et à améliorer leur efficacité.

Suivant, la CNUCED (2002), une FMN peut agir sur le commerce d'un pays d'accueil aussi bien d'une façon directe qu'indirecte. Les effets directs se produisent lorsque la production locale de la multinationale est destinée à la réexportation, ou lorsqu'elle établit un lien en amont avec les entreprises locales qui deviennent à leurs tours des « exportateurs indirects ».

Jun et Sing (1996) trouvent un lien direct entre les exportations d'un pays en général et les IDE mais pensent que les exportations devraient être considérées comme une variable de contrôle à cause de la propension à exporter qui est-on ne peut plus élevée chez les investisseurs étrangers.

Alors que les effets indirects se manifestent à travers la présence de la FMN qui incite les gouvernements à développer les infrastructures et à réduire les barrières à l'échange aussi d'améliorer leur efficacité productive par l'adoption des technologies modernes, pour faire face à la concurrence internationale.

L'analyse d'Aitken, Hanson et Harrison (1997), tente d'estimer les effets indirects des activités des entreprises nationales et multinationales sur la performance à l'exportation. L'étude montre que la probabilité qu'une entreprise locale exporte augmente avec une localisation à proximité des multinationales.

Dans une étude sur l'IDE et le commerce, Menegaldo et Moustier (2002) ont analysé les flux bilatéraux d'investissement direct étranger entre l'Europe et les pays du sud de la méditerranée `Maroc, Egypte, Tunisie et Turquie' entre 1985 et 1997. Les deux auteurs ont proposé de tester la relation entre l'IDE et le commerce. Ce dernier a été appréhendé par les exportations et les importations.

Leur étude a fait apparaître une relation de cointégration dans le cas marocain, tunisien et turc ce qui a permis de conclure à l'existence d'une relation de long terme entre les investissements directs étrangers, d'une part, et les exportations et les importations, d'autre part. Le cas d'Egypte est cependant assez mitigé. (ALAYA, 2006)

Sur le même échantillon, Soliman (2003) applique un modèle économétrique sur une période de 23 ans, il constate que l'IDE semble avoir un effet positif sur les exportations manufacturières. Cependant, l'importance de cet effet est si faible pour générer une amélioration de la performance à l'exportation.

L'IDE peut être un facteur de soutien des exportations, or, les résultats des études empiriques n'établissent pas toujours un lien de causalité direct.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.