WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les effets des investissements directs étrangers sur la croissance des pays méditerranéens

( Télécharger le fichier original )
par Laà»la MKIMER
Université Sud Toulon Var - Master 2 recherche Macroéconomie  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2. Croissance et investissement domestique

Dans quelle mesure l'IDE peut évincer ou exercer un effet d'entrainement sur les investissements nationaux ?

Cette question a fait l'objet de plusieurs études empiriques tentant de mesurer le lien entre les IDE et les entreprises domestiques.

En effet, Bronstein, De Gregoric et Lee (1998) montrent que les IDE un effet positif sur les investissements nationaux sans que cet effet soit très significatif. De même, Soya et Oneal (1999) affirment que les IDE encouragent les investissements locaux au lieu de leur nuire.

Analysant l'effet de l'entrée des firmes multinationales sur l'investissement domestique dans un pays d'accueil, Ils ont conclu que, l'effet d'entrainement dépend de la stratégie suivie par ces multinationales « production pour le marché local ou exportation ».

Cependant, malgré ces effets théoriques potentiels, l'effet d'éviction a été le plus observé au niveau des pays en voie de développement.

Agosin et Mayer (2000) étudient justement l'impact des IDE sur l'investissement intérieur en retenant un échantillon de trois régions, ils montrent que l'IDE a stimulé l'investissement intérieur en Asie, qu'il a eu par contre un effet d'éviction en Amérique latine et que son incidence est plutôt neutre en Afrique, où néanmoins quelques pays semblent tirer parti des investissements étrangers (Côte-d'Ivoire, Ghana, Sénégal).

Dans le même ordre d'idée, Kumar et Pradhan (2002) montrent que les IDE ont un effet négatif sur les investissements nationaux. Ils distinguent cependant deux phases : après un impact négatif, la situation s'améliore.

Dans le même sens, une étude de Harrison et McMillan (2002) sur l'impact des IDE sur les marchés financiers de la Côte d'Ivoire entre 1974 et 1987 confirme que les FMN, grâce à la supériorité de leurs garanties et de leur rentabilité, bénéficient d'un accès plus facile aux banques locales, au détriment des entreprises locales.

Quant aux pays de la région Med, l'étude de Bouklia et Zatla (2001), soutiennent l'absence de complémentarité entre l'IDE et l'investissement domestique à l'intérieur de ces pays, et n'excluent pas l'hypothèse d'effet d'éviction de l'investissement domestique par les IDE ce qui réduit leur contribution à la croissance économique.

Prenant le cas du Maroc à titre d'exemple, on aperçu que les IDE augmentaient le risque des entreprises dans les branches dominées par des producteurs locaux dont l'accès aux marchés locaux du crédit était devenu plus difficile.

A l'instar de ces résultats, l'IDE peut évincer l'investissement domestique et pourrait alors provoquer l'appauvrissement des firmes locales dans un premier temps, alors qu'à long terme, ces entreprises locales peuvent bénéficier des externalités liées aux activités des multinationales.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.