WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La population de Mbandaka face a la mondialisation. Cas de l'outil informatique

( Télécharger le fichier original )
par Jules MAZOKO NGAMOKUBA
Institut supérieur de développement rural  - Graduat 2011
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET UNIVERSITAIRE

INSTITUT SUPERIEUR DE DEVELOPPEMENT RURAL

I.S.D.R

LA POPULATION DE MBANDAKA FACE A LA MONDIALISATION

« Cas de l'outil Informatique »

(De 2007 2010)

B.P. 118

MBANDAKA

Jules MAZOKO NGAMOKUBA

Travail de Fin de Cycle présenté et défendu pour l'obtention du Grade de Gradué en Techniques de Développement Rural.

Option : Gestion des Entreprises

Directeur : Prof. Ordinaire Dr. BOFAMBU NKOMBE ETAF'EOSENDJA

Encadreur : C.T  Alexandre ONEMA ONYA

Année Académique 2010 - 2011

EPIGRAPHE

« Heureux l'homme qui trouve la sagesse et qui possède l'intelligence car le gain qu'elle procure est préférable à celui de l'argent. Dans la droite est une longe vie ; dans la gauche, la richesse et la gloire ».

Proverbe 3 : 13,16-20

DEDICACE

A Dieu pour son omnipotence, omniprésence et omniscience. Qu'il soit loué en toute circonstance.

A nos parents : Maman Madeleine MBEMBO et Papa NGAMOKUBA SIMBA, pour tant de sacrifices consentis à nos études et le souci de nous voir progresser.

A nos frères et soeurs : Dr. MINYUNGA Mireille, Mivin JOHN MATA, Ir. Patrick MWANZO, Moïse SIMBA, Jina MOSEMENI, Sylvie BOSEMBO, Kaddy, BIBWANGA Nadège, Belle - Vie MATA, Jacques MADUKU, Moïse SIMBA, Sofia MBEMBO et Nice MAZOKO, pour leur unité familiale.

Jules Mazoko

REMERCIEMENTS

Cette oeuvre scientifique est le fruit des efforts conjugués de plusieurs personnes animées de bonne volonté.

Qu'il nous soit permis de remercier vivement nos bienfaiteurs : Couple Pasteur YANGO, Couple Papa Jean Willy GERENGBO, Couple Dr. Papy LUSAMESO, Couple Ir. Cytho KAYEMBE, Couple Marcel EKE, Couple JP DENGBA, Couple Marco BOMOLO, Couple Richard BOLOKO, Couple Dudu MANDJENGE, Couple Siméon BAMWANYA, Couple Papy LONKOFO et Noël KITOKO, Jeannot LIKILE pour nous avoir aidés matériellement et financièrement.

Nous pensons à tous nos professeurs, chefs de travaux et assistants de qui nous ont communiqué non seulement la science, mais aussi un idéal qui permet notre intégration harmonieuse dans la société d'aujourd'hui.

Nous pensons particulièrement au professeur BOFAMBU NKOMBE, et l'Encadreur C.T Alexandre ONEMA ONYA qui, malgré ses multiples occupations a bien voulu assurer la rédaction de ce travail,

Nos sentiments de gratitude s'adressent également à tous nos collègues et amis de lutte : Debora BURAHIMU, Albertine MADAMA, Juda MBOLI, Julien LONGANGU, Louis BOPOMI, Max TONGOLO, Sarah BAKATANGULA, Fifi LOMEMA, Bibi ILUKU, Saïdi LIKILA et Préso EPONO et Mélanie BOLAKOFO

Nous serions ingrat, si nous ne disons pas merci à tans nos regrettés : Omo JULES, Oncle Pitshu, MADUKU, KALU SOUMALINE et FREDERIC NYABONGANGA.

Nous remercions enfin tous parents, connaissances, cousins et neveux qui ont partagé avec nous les joies et les peines durant toutes ces années de vie estudiantine : MAZOKO LOBWA, YONGI ANGELIQUE, PHILOMENE NYALIWELE et Jacques MADUKU, BOSOBE Leonard, Gaston LOKAY, Jules MAZOKO, Papy MAZOKO, Michel MOLONGA, NYABOLIYA MOSEKA, José MAATA, Paul MOBONDA, LIWANGA Olivier, ....

A tous les informaticiens : Anicet TOSUKU, Papy ILONGA, Faustin BATOLLUKA, Edmond MBOKOLO, Delmo SIMBA, Sarah BAKATANGULA, Sahara BITOTA, Mamie KATESIA, avec ma main forte que vous m'aviez prêté pour la saisie de ce travail...

Que tous trouvent ici l'expression de notre profonde et sincère gratitude.

PRINCIPALES ABREVIATIONS

1. IBM  : International Business Machine

2. PNMLS : Programme National Multisectoriel de lutte

Contre le SIDA

3. ACREPADE  : Action pour la Réconciliation paix et

Développement

4. IDI  : Initiatives pour le Développement Intégral

5. PNML  : Programme Multisectoriel de lutte Contre le

SIDA.

6. RACOJ  : Réseau d'Association Congolaise des Jeunes

engagés dans la lutte contre le VIH/SIDA

7. REPEQ  : Réseau d'Encadrement des Pygmées de

l'Equateur.

8. FMI  : Fonds Monétaire International

9. PME  : Petite Moyenne Entreprise

10. OMC : Organisation Mondiale du Commerce

11. PC  : Personal Computer

12. PDA  : Personal Digital Assistant

13. TB  : Très Bien

14. M  : Mauvais

15. AB  : Assez Bon

16. HGR : Hôpital Général de Référence

17. C.S  : Centre de Santé

18. ONG : Organisation Non Gouvernementale

O.INTRODUCTION GENERALE

1. PROBLEMATIQUE.

La mondialisation qui s'est posée comme un phénomène planétaire fait du monde un village planétaire, un monde sans frontière fort du progrès et de la révolution, de la technologie, la mondialisation à provoquer une nouvelle manière de vivre et d'agir autrement du fait dit échanges sur le plan économique, des valeurs culturelles des informations.

Malgré ce processus, les pays du sud reste encore en marge de ce processus du fait de la non intégration et subissent les effets plus qu'ils participent. L'usage de l'outil informatique est un des concepts de la mondialisation sur lesquels notre attention va être focalisée. L'insertion de l'outil informatique dans l'administration publiques privés dans la gestion courante des affaires le traitement de l'information est un indicateur du niveau d'invertissions à ce phénomène planétaire.

La simple fait de détenir des gros diplômes, de savoir lire et écrire, parlers couramment ne suffit plus pour montrer la qualification de « l'intellectuel. Autrement dit la non maitrise de cet outil signifie la présence dit « illettrés modernes »

En abordant cette étude notre préoccupation tente de répondre aux interrogations ci-après :

- Quel est le taux ou le niveau d'utilisation de l'outil informatique dans le secteur public au centre urbain de Mbandaka ?

- Quelle sont les contraintes à l'accès à l'outil informatique ?

- Quelles les conséquences des faibles accès à l'outil informatique ?

2. HYPOTHESE DU TRAVAIL

Les hypothèses constituent les soubassements les fondations préliminaires de ce qui est à démontrer ou à vérifier sur le terrain.1(*) Selon R.RIZSOHAZY l'hypothèse cherche à établir une vision provisoire du problème soulevé en évoquant la relation supposée entre les faits sociaux dont le rapport constitue le problème et en indiquant la nature de ce rapport 2(*)

D'après SHOMBA KINYAMBA l'hypothèse est une série des réponses qui permettent de prédire la vérité scientifique vraisemblable au regard des questions soulevés par la problématique et dont la recherche vérifié le bien fondé (3(*)). En rapport avec les questions soulevés dans la problématique, mais affirmons que.

- Le faible niveau de l'utilisation de l'outil informatique dans les administrations publiques et privées est un indicateur de faible participation au processus de mondialisation.

- Le nombre réduit des cybercafés et le non acquisition de l'outil informatique dans les secteurs publics et rivées sont des contraintes moyennes à l'accès à celui-ci.

- Le non accès à l'outil informatique ne favorise pas l'accès à une connaissance en perpétuelle évolution et entraine les lecteurs dans la gestion courante des affaires.

3. METHODE ET TECHNIQUE UTILISEES.

A. Méthode

La méthode est l'ensemble de règles des principes qui organisent le mouvement d'ensemble de la connaissance, c'est-à-dire la relation entre les informations correctes rassemblé à l'aide des techniques et le niveau de la théorie et des concepts (4(*))

Dans cette étude, nous avons fait usage de la méthode socratique ou interrogative car s'agit-elle des questions réponses pour avoir les éléments important. Les professeur TSHONGA ONYUMBE définie la méthode comme une manière de faire suivre certaines principes et avoir un certaines ordre. C'est une démarche ordonnée, raisonnée, une technique employé pour obtenir un résultat (5(*))

B. Techniques utilisées

Les techniques sont les outils qui permettent à la méthode des exprimer ou l'intérioriser (6(*))

Les données des sites étudié ont été récoltées a l'aide des moyens suivant :

- La technique documentaire : celle-ci a servi à la consultation des documents écrit (les ouvrages, les archives ainsi que les consultations internet.

- L'interview : elle a été d'une importance capitale en ce sens que certaines informations ont fait l'objet des questions et réponses orales suivants un guide d'entretien.

4. INTERET ET CHOIX DU SUJET

Notre intérêt dans ce sujet porte sur la façon dont la mondialisation a provoqué une nouvelle manière de vivre et d'agir par usage de l'outil informatique. Aujourd'hui sans la connaissance de l'outil informatique signifie la présence des illettrés modernes c'est pourquoi cet outil est devenu important pour tout intellectuel de la troisièmes millénaire.

En effet, notre choix à ce sujet est de savoir la place de l'outil informatique dans l'administration publique, privée, dans la gestion courante des affaires.

5. DELIMITATION DU SUJET

A. Dans l'espace.

Les services publics de la ville de Mbandaka constituent le champ de nos investigations. Certains secteurs feront l'objet de notre observation sur terrain.

B. Dans le temps

Notre étude porte sur la période qui s'étend de 2007à2010.

6. DIFFICULTES RENCONTRES

Dans la réalisation de ce travail nous avons été confrontés à des difficultés dont quelques une militent d'être relevée ;

- L'absence d'une documentation existante dans la mesure où jusqu'à ce jour aucun travail n'a été rédigée dans ce domaine

- Le recours à l'internet nécessitant des frais de consultations pour accéder aux données.

- Les multiples rendez-vous manquées auprès des gestionnaires et des va et viens dans certains cybercafés pour la récolte des données

Toutes fois suite à notre détermination nous sommes parvenus à réunir dés informations et à receler des données qui ont permis d'élaborer notre travail

7. DIVISION SOMMAIRE DU TRAVAIL

Hormis l'introduction et la conclusion, notre travail comprend trois chapitres :

- Le première aborde la généralité du milieu sous l'aspect géographique, administratif, économique et socio culturel ;

- Le second chapitre présenter l'outil informatique la définition de quelques concepts et historique ;

- Le troisième chapitre traite de l'utilisation de l'outil informatique à travers l'analyse et interprétation des résultants sur terrain.

* 1 RIMOUX, B Démarche de la recherche en science politique, éd, U. Belgique, 2000, p 1.

* 2 RIZSOHAZY : Cité par SHOMBA KINYAMBA, Méthodes de recherche scientifique, éd .M . ES Kinshasa, 2008 p 52.

* 3 SHOMBA KINYAMBA Op. Cit., p. 51.

* 4 SHOMBA KINYAMBA ,K, Op.cit., P 121.

* 5 TSHONGA ONYUMBE A, méthode de la recherche scientifique, Cours, inédit, GI Droit UNIMBA 2007, P.2

* 6 PIORIER .J. MARCHR, cité par SHOMBA, l'histoire de l'éthologie, Paris 2002, P .47.

sommaire suivant