WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et déterminants de la confiance des ménages sur la situation économique: cas de la ville de Yaoundé

( Télécharger le fichier original )
par Yannick Noa Ngono Noa
Institut sous régional de statistique et d'économie appliquée (ISSEA-CEMAC) - Ingénieur d'application de la statistique, option économie appliquée 2011
  

précédent sommaire

Bibliographie

[1] R'ef'erences bibliographiques

[2] ABDELAZIZ BERKANE (2007) : A propos de la confiance le cas de la tradition théorique autrichienne.

[3] Andr'e Orl'ean (2000) : La théorie économique de la confiance et ses limites, Cahiers de Socio-Economie.

[4] BIGOT R., CAPPIGNY A., CROUTTE P. (2008) : Le sentiment de devoir s'imposer des restrictions sur son budget, évolution depuis 30 ans en France, CREDOC, Cahier de recherche n°253.

[5] CHARREAUX G'erard (1998) : Le ràole la confiance dans le système de gouvernance des entreprises.

[6] CLING J.P et al (2007) : Les enquêtes auprès des ménages un instrument de mesure pour appréhender la notion de secteur informel, les conditions de vie des ménages et la gouvernace.

[7] COUDERC N., Econométrie appliquée avec Stata, Universit'e Paris1.

[8] DEHON C. (2010) : Introduction a` l'économétrie, Universit'e libre de Bruxelles.

[9] DOUKOURE BAKARI Fodiy'e (2004) : Méthodes économétriques, Universit'e CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR.

Th`eme : Mesures et déterminants de la confiance des ménages sur la situation économique au Cameroun : Cas de la ville de Yaoundé.

[10] GIULIO Vidotto, VICENTILINI Marco, La mesure de la confiance dans les organisations, D'epartement de psychologie G'en'eral, Universit'e du Padova.

[11] GUIHERY L et al (2004) : Vers un modêle de confiance pour les objets communicants: une approche sociale.

[12] Le petit vert, math media N°94 (2008) : la grande dépression.

[13] MINEPAT, Cameroun (2009) : DSCE

[14] RODRIGUEZ J., WACHSBERGER.J.M (2009) : Mesurer la confiance, dénoncer la défiance : deux économistes au chevet du modêle social francais, Revue francaise de sociologie.

[15] Samuel AMBAPOUR (2006) : Pauvrétémultidimensionelle au Congo : une approche non monétaire.

[16] Sandra PONCET, Econométrie sous stata.

[17] TAGNE TATSINKOU J.F (2010) : Une analyse Micro-Multidimensionnelle de la pauvrétéNon Monétaire en République Centraficaine, M'emoire Professionnel ISE, ISSEA.

[18] TCHOMTHE S. (2005) : Santéet Bien être : Approche d'évaluation des déterminants de la satisfaction des bénéficiaires du service de santéau Cameroun, M'emoire ISE, ENSEA.

[19] YAGBA BERNARDIN TAPE (2007) : Analyse économétrique de l'itinéraire thérapeutique des ménages de Côte d'Ivoire, M'emoire, Facult'e des Sciences Sociales Universit'e Laval Qu'ebec.

R'ef'erences 'electroniques

www.insee.fr

www.wikipedia.fr camerounreport.com

ANNEXES

ANNEXES A

PRESENTATION DE LA

 

STRUCTURE D'ACCUEIL

C

r'e'e en 1984 a` Brazzaville, par la Conf'erence des Chefs d'Etat de l'UDEAC, aujourd'hui CEMAC, l'ISSEA a son siège a` Yaound'e au Cameroun. C'est une Institution sp'ecialis'ee de la CEMAC, ayant pour missions:

? la formation des cadres statisticiens des niveaux moyen et sup'erieur, capable de cr'eer, g'erer, et utiliser l'information statistique pour la pr'eparation des d'ecisions de nature 'economique ou sociale, concernant la nation, une r'egion ou une entreprise;

? le perfectionnement et le recyclage des cadres des services publics et priv'es nationaux et r'egionaux;

? la recherche appliqu'ee dans les domaines de la m'ethodologie, de la collecte, du traitement et de l'analyse de l'information statistique et 'economique, y compris des 'etudes et consultations auprès d'autres organismes publics ou priv'es, nationaux ou r'egionaux.

Il est plac'e sous la direction d'un Directeur G'en'eral et est compos'e :

? du Conseil d'Administration;

? du Comit'e Scientifique;

? de la Direction G'en'erale;

? de la Direction de la Formation Continue et de la Recherche Appliqu'ee;

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

? de la Direction des Etudes;

? de la Direction Administrative et Financière.

Sous l'autoritéd'un Directeur, la Direction de la Formation Continue et de la Recherche Appliquée est chargée de la coordination des activités de développement, de la recherche appliquée et du recyclage des cadres en activitédans les Administrations nationales, les Organisations Internationales et les ONG. Elle est composée de trois départements : le Département de l'Analyse et des projets, le Département de la Formation Continue et de la Professionnalisation et le Département des Enquêtes et Publications.

Figure 8 : ORGANIGRAMME DE L'ISSEA

Source : ISSEA

ANNEXES B

APERCU

 

METHODOLOGIQUE DE L'ENQUETE

ICMY

4.5 Champs de l'enquête

Sur le plan g'eographique, l'enquête a couvert la ville de Yaound'e qui correspond au d'epartement du Mfoundi. Il faut noter que l'organisation administrative actuellement en vigueur au Cameroun subdivise ce d'epartement en sept (07) arrondissements.

4.6 Source de données et méthode de collecte

Les donn'ees de cette 'etude sont issues de la collecte directe, c'est-à-dire, men'ees par des enquêteurs ('etudiants de l'ISSEA) auprès des personnes (r'esidents) << majeurs >> de Yaound'e.

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

4.7 Unitéd'enquête

L'unit'e d'observation dans cette 'etude est toute personne des deux sexes, âg'ee de 18 ans ou plus, r'esidant a` Yaound'e. Il faut souligner que les expatri'es ayant un statut de diplomate n'ont pas 'et'e interrog'es.

4.8 Méthode d'échantillonnage

Le choix a port'e ici sur une technique d''echantillonnage empirique. La m'ethode des quotas. Cette technique d''echantillonnage a 'et'e retenue en raison des consid'erations suivantes :

? L'enquête 'etant du type sondage d'opinion, la m'ethode qui convient le mieux est la m'ethode des quotas;

? Pour une taille d''echantillon fix'ee, le sondage par quota n'ecessite relativement peu de moyens en comparaison au sondage al'eatoire et sa mise en oeuvre est relativement simple;

? Troisièmement, la mise en place d'une proc'edure al'eatoire d''echantillonnage n'ecessite de disposer d'une base de sondage, ce qui apporte une difficult'e suppl'ementaire a` la mise en place de cette m'ethodologie.

4.9 Variables de quota

Les variables de quota qui ont 'et'e retenues sont les suivantes :

? L'arrondissement qui s'impose comme variable de quotas au moins en raison du plan d'organisation de la collecte;

? Le sexe, variable presque naturelle de quota;

? L'âge comme le sexe est une variable naturelle de quota pour assurer la repr'esentativit'e de l''echantillon par rapport aux ph'enomènes observ'es;

? Le type de quartier de r'esidence des enquêt'es;

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

? Le niveau d'instruction qui influence forcément les opinions que l'on peut avoir sur la question.

4.10 Taille de l'échantillon

La taille d'échantillon a` enquêter a elle aussi étédéterminée de manière » empirique ». En effet, la période d'enquête comportant 6 jours de collecte effective, l'enquête pilote qui a étéréalisée révélait que l'administration du questionnaire devrait nécessiter en moyenne 15 a` 20 minutes. Prenant en compte le temps de recherche de la personne qui a le bon

profil pour respecter les quotas imposés par l'échantillon, il a étéraisonnablement supposéqu'un enquêteur pouvait administrer 4 questionnaires par jour, la taille de l'échantillon a étéraménée a` 5000 individus.

ANNEXES C

QUELQUES TABLEAUX

 

ET FIGURES

TAB. 4.13 - Indice de confiance liéaux services sociaux

 

Confiance

liée aux services sociaux

 

Reponses positives (%)

Reponses negatives (%)

Solde d'opinion (%)

Echecs scolaires (evolution passee)

14,8

51,4

-36,6

Echecs scolaires (perspective passee)

43,6

40,4

3,2

Deperditions scolaires (evolution passee)

24,4

60,1

-35,7

Deperditions scolaires (perspective passee)

27,6

53,9

-26,3

Coàut des services educatifs (evolution passee)

4,5

73

-68,5

Coàut des services educatifs (perspective passee)

6,4

68,6

-62,2

Accès aux services de sante(evolution passee)

37,8

34

3,8

Accès aux services de sante(perspective d'evolution)

42,6

28,8

13,8

Qualitedes services de sante(evolution passee)

37,2

33,5

3,7

Qualitedes services de sante(perspective d'evolution)

41,6

28

13,6

Coàut des services de sante(evolution passee)

7,6

74,5

-66,9

Coàut des services de sante(perspective d'evolution)

11,1

67,5

-56,4

Indice de confiance lieaux services sociaux =-26,2

Source : Nos calculs a` partir des données ICMY 2010 ..

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

TAB. 4.14 - Indice de confiance liéa` la sécuritéet la gouvernance

 

Confiance liée a` la sécuritéet a` la gouvernance

 
 
 

Réponses positives (%)

Réponses négatives (%)

Solde d'opinion (%)

Grand banditisme (évolution passée)

27,6

58,5

-30,9

Grand banditisme (perspective d'évolution)

33

51,7

-18,7

Agressions dans la rue (évolution passée)

26,7

56,8

-30,1

Agressions dans la rue (perspective d'évolution)

33

52

-19

Agressions a` domicile (évolution passée)

32,9

50,9

-18

Agressions a` domicile (perspective d'évolution)

37,5

46,8

-9,3

Corruption (évolution passée)

25,8

44,3

-18,5

Corruption (perspective d'évolution))

32

41

-9

Indice de confiance liéa` la sécuritéet a` la gouvernance =-19,2

Source : Nos calculs a` partir des données ICMY 2010

TAB. 4.15 - Indice de confiance liéa` l'emploi

 

Confiance liée a` l'emploi

 
 
 

Proportion favorable

Proportion défavorable

Solde d'opinion

Opportunités d'emploi (évolution 2009)

33,90%

37,90%

-4,00%

Opportunités d'emploi (perspective d'évolution 2010)

46,58%

27,79%

18,79%

Opportunités de formation technique et professionnelle (évolution 2009)

69,24%

8,81%

60,43%

Opportunités de formation technique et professionnelle (perspective d'évolution 2010)

64,66%

12,69%

51,97%

Qualitéde la formation technique et professionnelle (évolution 2009)

69,24%

8,81%

60,43%

Qualitéde la formation technique et professionnelle (perspective d'évolution 2010)

45,32%

14,93%

30,39%

Indice de confiance liéa` l'emploi =36,33%

Source : Nos calculs a` partir des données ICMY 2010

TAB. 4.16 - Indice de confiance liée a` la situation financière

 

Confiance liée a` la situation économique

Proportion favorable (%)

Proportion défavorable (%)

Solde d'opinion (%)

Situation financière (évolution 2009)

28,3%

38,1%

-9,8%

Situation financière (perspective d'évolution 2010)

49,2%

23,9%

25,3%

Niveau d'épargne (évolution 2009)

28,6%

24,6%

4,00%

Niveau d'épargne (perspective d'évolution 2010)

47,4%

17,9%

29,5%

Coàut de la vie (évolution 2009)

18,4%

58,9%

-40,5%

Coàut de la vie (perspective d'évolution 2010)

30,3%

47,4%

-17,1%

Achat de biens domestiques (perspective d'évolution 2010)

45,00%

19,4%

25,6%

Indice de confiance liéa` la situation économique =2,4%

Source : Nos calculs a` partir des données ICMY 2010

Th`eme : Mesures et déterminants de la confiance des ménages sur la situation économique au Cameroun : Cas de la ville de Yaoundé.

TAB. 4.17 - Indice de confiance global

Confiance global

Indice de confiance liée a` la situation économique

2,4

Indice de confiance liéa` l'emploi

36,33

Indice de confiance liée a` la sécuritéet a` la gouvernance

-19,2

Indice de confiance liéaux services sociaux

-26,2

Indice de confiance global =-1,667%

Source : Nos calculs a` partir des données ICMY 2010

TAB. 4.18 - Caractérisation de la classe des confiants : Classe 1/2.

VARIABLES

MODALITES CARACTERISTIQUES

CLASS/MOD

MOD/CLASS

Situation financière en 2010

Va s'améliorer

86,42%

75,32%

Niveau d'épargne en 2010

Va s'améliorer

86,66%

72,66%

Achats des biens domestiques en 2010

Vont augmenter

84,87%

67,60%

Coàut de la vie en 2010

Va s'améliiorer

87,62%

46,97%

Situation financière en 2009

s'est améliioré

88,92%

44,59%

Achats des biens domestiques en 2009

ont augmenté

80,61%

47,69%

Niveau d'épargne en 2009

Vous êtes parvenus a` épargner

77,81%

39,47%

Coàut de la vie en 2009

s'est améliioré

83,19%

27,13%

Source : ISSEA, ICMY 2010, SORTIE SPAD

TAB. 4.19 - Caractérisation de la classe des non confiants : Classe 2/2.

VARIABLES

MODALITES CARACTERISTIQUES

CLASS/MOD

MOD/CLASS

Situation financière en 2010

Va se dégrader

86,01%%

47,19%

Achats des biens domestiques en 2010

Vont diminuer

86,53%

38,48%

Coàut de la vie en 2010

Va se dégrader

66,07%

72,00%

Niveau d'épargne en 2010

Va diminuer

82,95%

34,18%

Achats des biens domestiques en 2009

ont diminué

72,87%

39,23%

Niveau d'épargne en 2009

Vous êtes endétté

68,33%

38,58%

Coàut de la vie en 2009

S'est détérioré

58,27%

78,84%

Situation financière en 2009

s'est dégradé

65,20%

57,02%

Niveau d'épargne en 2010

Restera inchangé

64,32%

51,31%

Situation financière en 2010

Restera inchangé

60,61%

37,45%

Achats des biens domestiques en 2010

Vont rester constants

56,00%

45,88%

Achats des biens domestiques en 2009

Sont restés constants

46,27%

48,88%

Coàut de la vie en 2010

Restera inchangé

37,84%

19,38%

Source : ISSEA, ICMY 2010 SORTIE SPAD

mémoire professionnel, IAS VIII Par NOA NGONO NOA Yannick, IAS 4

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

Figure 9 : Coordonnées, contributions et cosinus carréde l'ACM

Source : ICMY 2010, SORTIE SPAD

Figure 10 : Suite des coordonnées, contributions et cosinus carréde l'ACM

Source : ICMY 2010 SORTIE, SPAD

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

TAB. 4.20 - Distribution en pourcentage des cat'egories par quartile de l'ICCM

 

Quartile 1

Quartile 2

Quartile 3

Quartile 4

Situation financière en 2009

S'EST AMELIOREE

64,34%

30,28%

14,68%

3,11%

EST RESTEE INCHANGEE

23,99%

37,81%

46,68%

24,87%

S'EST DEGRADE

11,67%

31,91%

38,64%

72,02%

Situation financière en 2010

VA S'AMELIORER

89,47%

67,27%

31,99%

6,56%

VA RESTER INCHANGEE

8,91%

25,86%

43,59%

28,50%

VA SE DEGRADER

1,62%

6,87%

24,42%

64,94%

Situation d'épargne en 2009

VOUS ETES PARVENUS A EPARGNER

50,89%

31,42%

23,49%

7,77%

VOUS AVEZ JUSTE EQUILIBRER VOTRE BUDGET

42,46%

49,26%

53,79%

40,93%

VOUS VOUS ETES ENDETTES

6,65%

19,31%

22,72%

51,30%

Situation d'épargne en 2010

VA S'AMELIORER

91,41%

62,19%

27,20%

7,25%

RESTERA INCHANGE

7,94%

30,93%

54,10%

45,60%

VA DIMINUER

0,65%

6,87%

18,70%

47,15%

Coüt de la vie en 2009

S'EST AMELIOREE

39,22%

18,33%

12,06%

3,45%

EST RESTEE INCHANGEE

34,52%

25,53%

22,10%

7,77%

S'EST DETERIORE

26,26%

56,14%

65,84%

88,77%

Coüt de la vie en 2010

VA S'AMELIORER

64,67%

34,04%

16,69%

4,84%

RESTERA INCHANGE

21,07%

27,99%

26,74%

12,61%

VA SE DEGRADER

14,26%

37,97%

56,57%

82,56%

Achats des biens domestiques en 2010

ONT AUGMENTE

81,52%

61,05%

28,44%

7,60%

SONT RESTES CCONSTANTS

17,18%

32,90%

54,10%

37,65%

ONT DIMINUE

1,30%

6,06%

17,47%

54,75%

Achats des biens domestiques en 2009

VONT AUGMENTER

60,78%

38,79%

24,57%

8,46%

VONT RESTER CONSTANTS

32,58%

47,30%

55,64%

36,10%

VONT DIMINUER

6,65%

13,91%

19,78%

55,44%

Source : ICMY, ISSEA 2010/Nos calculs

mémoire professionneL, IAS X Par NOA NGONO NOA Yannick, IAS 4

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

Figure 11 : Histogramme des 16 premi`eres valeurs propres

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie SPAD

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

Figure 12. : Distance de Cook avant diagnostic

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

Figure 13. : Résidus standardisés avant diagnostic

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

mémoire professionneL, IAS XII Par NOA NGONO NOA Yannick, IAS 4

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

Figure 14. : Résidus influents avant diagnostic

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

Figure 15. : Distance de Cook après diagnostic

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

Figure 16. : Résidus standardisés après diagnostic

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

Figure 17. : Résidus influents après diagnostic

Source : Nos ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

mémoire professionneL, IAS XIV Par NOA NGONO NOA Yannick, IAS 4

Th`eme : Mesures et déterminants de La confiance des ménages sur La situation économique au Cameroun : Cas de La viLLe de Yaoundé.

Figure 18. : ESTAT

Source : ICMY, ISSEA 2010/Sortie STATA

précédent sommaire







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.