WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Ports de Djibouti :« un hub régional de transport maritime et porte d'entrée de l'Afrique de l'est » un chemin de longue haleine


par Ahmed Guessod Abdourahman
Université Paul Cézanne, Aix- Marseille III - Diplome d'études superieurs universitaires 2009
  

précédent sommaire suivant

VI.3 la bataille pour l'hinterland Définition de l'hinterland et forelande

VI.3.1 Principale hinterland du port de Djibouti

L'ethiopie, sa croissance économique annuelle de 10%, représente un marché potentiel. Privé de son accès à la mer rouge complètement en 1998, au début de la guerre ethiopio-érythréen. Le gouvernement a orienté tout son commerce (exportation et importation) vers le port de Djibouti.

Cependant Djibouti est devenu la porte d'entrée naturel de l'ethiopie, avec plus de ses 80 millions

Mais les éthiopiens ont décidé de chercher de ports (port de Mombasa, port de Soudan, port de Berbera).

Ils ont repris les accords qu'ils ont signé avec ses pays .

 

Extait de note de synthese isemar

« Ethiopie et soudan ont signé un accord pour la coopération dans le domaine du transport et de la communication .pour la réhabilitation du corridor, les deux partis se sont mis d'accord d'entreprendre des études jointes sur la construction de routes qui relient leurs villes frontalières. Les parties se sont mis d'accord aussi d'étudier le transport fluvial au long de la route MalakalNasser qui se relie Gambela en ethiopie. Ce transport fluvial relie l'ethiopie au port soudan sur la mer rouge. Les recommandations de touts ces accords avec les pays voisins est d'assurer l'ethiopie d'accéder la mer alors le commerce extérieur éthiopien peut transit de ces ports régionaux »

Ce dernier temps, ils se sont beaucoup intéressé le port de Berbera. L'état autoproclamé de la somaliland, pour capter le marché éthiopien, a lance le projet de construction du corridor Berbera-Jijiga (ethiopie). Ce corridor facilitera l'acheminement de marchandises éthiopiennes. Le programme alimentaire mondial utilise pour acheminer une partie de l'aide vers l'ethiopie.

 

Extrait du note de 6\ (21K61eSC'isemar

Cependant le groupe Bolloré s'intéresse le port de Berbera, en investissement à une somme colossale pour ouvrir une autre voie de transit de marchandises éthiopiennes.

D'au2reSlesSkenyans rentre dans la bataille de l11Kin2MlanCE S )IF le projet du corridor Mombasa #177; addis abeba, ils veulent profiter ce marché florissant CISlIEthiopie enclave. En gardant jalousement son hinterland traditionnel (Rwanda, Burundi, Ouganda, / 'es2SCongo), il est en train de faire une extension de son hinterland.

« Le projet de la construction de ce corridor est une section importante de la voie express africaine entre Caire et Cap Town. Entre l'Ethiopie et le Kenya, cette route est jonction du corridor principal Addis Ababa - Nairobi - Mombasa. La route traverse la fronti~re entre l'Ethiopie et Kenya au niveau de la ville Moyale. La partie éthiopienne, de Ageremariam à Moyale est approximativement de 300 km de long, pendant que celle du kenyan de Moyale to Merille River est de 366 km de long. La construction et la réhabilitation de ces deux jonctions sont part des efforts du gouvernement éthiopien et kenyan de promouvoir le commerce et l'intégration économique entre ces deux pays

Dans ce projet, il est prévu la mise de ports secs sur le corridor pour réduire le temps d'acheminement de marchandises.

Ce corridor est le plus long par rapports aux corridors (Djibouti- addis abeba, Berbera- addis abeba , port soudan- addis abeba , Assab-addis abeba )

Distance entre certains ports de la region et Addis Ababa

From

To

km

Addis Ababa

Mombasa

1804

Addis Ababa

Port Soudan

1696

Addis Ababa

Mogadishu

1520

Addis Ababa

Berbera

943

Addis Ababa

Djibouti

910

Addis Ababa

Assab

624

 

Extrait de l'étude de Préfaisabilité du corridor Berbera- Jijiga

En plus de ce projet du corridor Mombasa- Addis Abeba, les kenyans ont un projet ambitieux, la construction un port en eau profond à Lamu du Kenya.

C'est un grand port, dont les kenyans comptent conquérir à travers lui, toute l'est africain.

Selon la lettre du ministère des affaires étrangère kenyane qu'il informe à ses ambassades à l'étranger que le ministère de transport kényan a lance la construction du port de Lamu

Le projet du port Lamu est part du projet corridor Lamu port #177; Sud Soudan et Lamu- Ethiopie qui reliera le port de Lamu de la cote kenyane jà l'Ethiopie et sud soudan. Sa capacité de 100,000

DWTs, 30,000 DWTs et 100,000 DWTs pour les marchandises en conteneur, vrac respectivement.

Le sud soudan est un autre front pour la bataille de l'hinterland. La compétition est déjà commencée, même avant la tenue du referendum de ce territoire. Les opportunités économiques que présente ce futur pays indépendant, ont suscité beaucoup. «Ces derniers mois, la Chine et le Japon ont aligné leurs banques d'État d'offrir l'argent nécessaire pour financer les projets enlever l'obstacle financier à l'ambition du Kenya a tenu longtemps pour devenir la passerelle du Sud-Soudan dans le monde. La Chine a accepté de financer la construction du port de mer de Lamu, la nouvelle ligne de Mombasa-Kampala standard de chemin de fer de calibre et une partie de la route du Corridor Nord qui relie le port de Mombasa à Juba par l'Ouganda. Le Japon, par Toyota, a signé un accord avec le Kenya à fournir 1,5 milliard de dollars nécessaires à la construction de l'oléoduc reliant Juba et Lamu. Cette entente permettra également de Toyota financer la construction d'un terminal pétrolier et une raffinerie de pétrole à Lamu »

Les ports de Djibouti sont rentrés dans la bataille. Sans l'engagement du gouvernement éthiopien d'accroitre ses échanges avec le sud soudan, il aura un obstacle. Les commerçants éthiopiens installés à Juba, la capital du sud soudan, ont exprimés leur souhait de voir leur gouvernement s'impliquer d'avantage à ce marché grandissant et opportuniste. « Getahun a déclaré que, contrairement à d'autres pays voisins, l'Éthiopie n'est pas d'exploiter les occasions d'affaires dans le Sud-Soudan. Selon lui, l'absence de routes reliant l'Ethiopie au Sud-Soudan est la principale raison pour cela. Finalement, la route pourrait communiquer Sud-Soudan par Djibouti de la mer Rouge qui se traduit par la création d'occasions d'affaires énormes à l'Éthiopie. Les routes sont vitales car ils apportent en devises étrangères à l'Éthiopie »

Ils souhaitent importer leurs marchandises de l'Ethiopie que de Kampala.

«AFGAD importations de ciment, d'acier et autres matériaux de construction de Kampala. Il ne pouvait pas importer les matériaux de construction de l'Éthiopie en raison de l'absence de routes. Il ya quelques années, il a essayé d'importer des boissons comme la bière et l'alcool de l'Ethiopie. Mais il n'a pas fonctionné en raison de l'absence d'infrastructures routières »

précédent sommaire suivant