WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une action éducative dans le quotidien et en projet : un exemple de prise en charge de l'anorexie mentale de l'adolescente en milieu hospitalier psychiatrique

( Télécharger le fichier original )
par Audrey Marie-France GERARD
Institut Jean-Pierre Lallemand - Graduat Educateur Spécialisé 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.2. L'ACTION ÉDUCATIVE AU QUOTIDIEN

.

5.2.1. UN EXEMPLE D'ACTION ÉDUCATIVE AU QUOTIDIEN

L'ESP dans ce cadre hospitalier est l'un des intervenants privilégiés de la relation au groupe d'adolescents. Il tient une place de médiateur de proximité dans le sens où il se trouve au centre des différentes prises en charge de ce groupe qu'il accompagne au quotidien. Sa spécificité réside dans une action éducative multifocale qui se place dans la continuité des soins thérapeutiques et de l'aide sociale en tenant compte du contexte bio-psycho-social particulier à chaque jeune. Dès lors, la santé physique et mentale, le rapport à la parole, au corps, à la nourriture, à la famille, au groupe et au monde sont autant d'articulations qui orienteront une réflexion plus précise sur les attitudes éducatives à adopter et les actions éducatives appropriées à mener dans une cohérence multidisciplinaire.

Les éducatrices de La Ramée précisent à ce sujet :

« Notre rôle, c'est d'accompagner et de soutenir les jeunes dans le quotidien tout au long de la journée, de faire transition avec les autres activités et le relais entre les jeunes et les autres intervenants hospitaliers. L'action éducative est une action sur le moment, dans le quotidien des jeunes. En collaboration avec les infirmières, on effectue le travail de nursing : on veille à la bonne hygiène, on accompagne les repas à table et en chambre ... On se porte garant du bon fonctionnement des repas. On apporte du concret à la patiente en étant une sorte d'écho médical... Au niveau de la vie de groupe, on veille aux bonnes relations entre les patients. On motive les jeunes à participer aux activités et à suivre le programme scolaire. »46(*)

A. Le groupe, l'individu et la relation

n L'équipe éducative et le groupe «Ados«

Le groupe Ados est pris dans un processus d'hospitalisation long et complexe, étant bien souvent loin de lui plaire. Chaque adolescente va devoir trouver ses repères de vie et tisser de nouvelles relations dans ce lieu institutionnel et thérapeutique faisant rupture avec son contexte familial et social habituel. Le travail de proximité et de suivi dans le quotidien du groupe va offrir à l'équipe éducative une place régulatrice importante. Cette dernière a la responsabilité du bon fonctionnement de la vie en groupe tout au long du séjour hospitalier et veille à la surveillance du maintien du respect du cadre thérapeutique. Pour cet accompagnement collectif, au minimum deux intervenants sont toujours présents.

L'équipe éducative oriente le groupe vers les activités collectives (repas, suivi scolaire, activités thérapeutiques, animations diverses, groupe de parole) et fait la transition avec leur quotidien par un accompagnement soutenu (repos en chambre, temps libres, visites, sorties accompagnées).

Une attention éducative particulière sera portée au niveau des échanges relationnels, entre les mêmes membres de ce groupe Ados et entre le groupe et les intervenants (éducateurs, psychologues, professeurs, parents). L'équipe observe continuellement le groupe et facilite les échanges relationnels et l'intégration des individus au groupe, elle gère les conflits de groupe et les situations difficiles, cerne les enjeux identitaires et rend explicites les limites et les interdits ; et aussi élabore des activités éducatives collectives.

En début et en fin de semaine, le groupe d'adolescentes se réunit avec l'équipe éducative et l'animateur du SAAT afin de discuter de la semaine écoulée, de rappeler les rendez-vous prévus et d'élaborer un programme structuré d'activités collectives pour la semaine à venir, laissant place à l'expression de leurs envies et besoins, en accord et en équilibre avec la programmation générale. L'équipe éducative et l'animateur font alors le relais de ce programme auprès des responsables (du SAAT et du groupe Ados).

n L'éducateur référent et l'adolescente

Chaque jeune a un éducateur désigné à son entrée à l'hôpital, qui sera une personne-ressource en ce qui concerne les problèmes personnels au quotidien. Rappelons que l'ESP a la responsabilité de connaître l'état de santé physique et mental général du groupe qu'il accompagne et plus particulièrement des jeunes dont il est le référent.

Cet éducateur référent veillera donc au suivi éducatif personnalisé par l'observation de l'évolution du jeune dans le groupe (ses relations, sa place, son identité), l'évolution de son autonomie vis-à-vis de ses multiples prises en charge et enfin par des propositions d'activités éducatives individuelles et la mise en place de modes relationnels et de communication adaptés.

La relation éducative va se construire au fur et à mesure de la confiance échangée durant ces expériences de vie commune, au travers des réussites et des échecs, des moments de soin et de détente, des arrivées et séparations et de la constance de cette présence de soutien.

* 46 Annexe 7B. (pp. - 20 -). Entretiens avec Mesdemoiselles N. Anthierens, E. Dondi et A. Soveges, éducatrices à la clinique La Ramée, réalisés en octobre 2008.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net