WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une action éducative dans le quotidien et en projet : un exemple de prise en charge de l'anorexie mentale de l'adolescente en milieu hospitalier psychiatrique

( Télécharger le fichier original )
par Audrey Marie-France GERARD
Institut Jean-Pierre Lallemand - Graduat Educateur Spécialisé 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSION GÉNÉRALE

Au fil des pages précédentes, nous avons vu que l'Éducateur Spécalisé (ESP) qui s'occupe de jeunes filles atteintes d'Anorexie Mentale (AM) se doit d'approfondir sa connaissance théorique de ce trouble et des ses enjeux, tout en cernant les limites de son action imposées par le contexte de travail. Ceci afin de structurer et de mettre en place une action éducative pertinente et adaptée donnant réponse aux besoins spéciaux de ce public.

Pour ce faire, j'ai proposé :

- Une approche générale et spécifique du public cible et de ses besoins démystifiant ce

trouble. Dont nous retiendrons que l'AM de l'adolescente est un Trouble du Comportement Alimentaire (TCA) majeur ayant des origines et des conséquences bio-pyscho-sociales graves et multiples. De plus, en raison de son épidémiologie et de son taux de mortalité, c'est une problématique importante de santé publique.

L'AM est avant tout un paradoxe. Une contestation de soi, de l'autre et des autres poussée à l'extrême et un appel à l'aide d'une adolescente en souffrance à la recherche du dialogue, d'autonomie, du sens de la vie, de la vérité, d'un bien-être même si la mort en est le prix à payer. Sa symptomatique complexe peut effrayer l'intervenant non averti : l'Anorexie, l'Amaigrissement et l'Aménorrhée, la dénutrition, d'importants effets physiques ; et surtout, les symptômes du conflit mental et les caractéristiques psycho-comportementales associées traduits en un ensemble de modifications importantes et inadaptées de comportements. Mais nous garderons bien en tête que la plupart de ces changements sont transitoires, et pour quelques-uns seulement, mais non des moindres, irréversibles. Dans l'élaboration de l'action éducative, il faudra alors prêter une attention toute particulière aux caractéristiques stables et aux points de vulnérabilité renforçant les processus de l'AM.

- Une approche des ressources, du cadre de travail et des missions de l'ESP nous a permis de

délimiter le rôle de l'ESP dans un cadre hospitalier précis et sa prise en charge multifocale de l'AM.

Dans ce contexte, l'ESP veillera a tenir son rôle d'intervenant privilégié de «la relation au groupe«, tout en étant la personne relais des différentes prises en charge. L'accompagnement éducatif au quotidien se fera sur le mode d'une communication bilatérale et horizontale où la confiance, l'écoute et l'échange sont de rigueur libérant le bénéficiaire de l'action éducative de son statut d'assisté.

- Et d'apporter des réponses éducatives adaptées aux besoins du public cible, en fonction des

ressources, du cadre de travail et des missions de l'ESP afin de débloquer chez les jeunes des chemins amenant à des changements positifs et/ou adaptés de psycho-comportements. Ceci selon une action éducative au quotidien enrichie d'activités et de projets éducatifs. Il sera alors important pour réaliser une action éducative pertinente : de prendre le temps de construire des projets éducatifs méthodiques, ciblés, progressifs, évaluables et planifiés. De cibler des besoins collectifs et individuels et de mobiliser et combiner au mieux les ressources disponibles pour y répondre. Ensuite de clarifier les Intentions Éducatives (IE) et les Objectifs Généraux (OG) et de concrétiser les changements attendus par des Objectifs Opérationnels (OO) et des Psycho-Comportements Observables (PCO). Et enfin, de créer des outils d'évaluation pour apprécier l'évolution des psycho-comportements au fil du projet. De cette manière l'ESP sait «ce qu'il va faire«, «comment« et «pourquoi«, et il peut le communiquer à son public cible et à ses collaborateurs.

Au vue des ressources disponibles et en pointant une double problématique : le manque de confiance en soi, en l'autre, aux autres et les difficultés relationnelles, choisir l'art comme outils m'a semblé être une évidence dans l'élaboration du projet éducatif potentiel proposé. La création étant un atout pour mieux communiquer et s'exprimer de façons multiples et permettant ainsi aux jeunes de partager leurs idées et leurs émotions, mais aussi de transformer leur énergie (auto-)destructrice en énergie positive tournée vers l'autre. En plus de permettre l'affirmation de soi par l'expression, la création collective destinée à être exposée amène un sentiment d'appartenance à un groupe, la reconnaissance extérieure et une meilleure estime de soi. Cela afin de recouvrer confiance et de (re)nouer des liens relationnels, éléments indispensables au bien-être psychique de ces adolescentes.

Au terme des réflexions développées dans ce mémoire et en réponse aux questionnements posés dans l'introduction, j'affirme que :

- Oui, la mise en place d'un projet éducatif adapté utilisant une technique artistique peut répondre aux besoins d'adolescentes atteintes d'AM hospitalisées en psychiatrie, et être en cohérence avec le cadre de travail, les ressources, et les missions de l'ESP.

- Oui, des activités artistiques proposées et encadrées par l'ESP peuvent favoriser des changements positifs de comportements tels que recouvrer confiance en soi, en l'autre et aux autres et renforcer les liens relationnels.

- Oui, un tel projet éducatif est compatible et même complémentaire au travail éducatif dans le quotidien de l'adolescente à l'hôpital et au travail thérapeutique du personnel soignant.

- Oui, on peut étendre et adapter ce type de projet à d'autres TCA car le problème de confiance en soi et celui des difficultés relationnelles sont communs aux différents TCA et à de nombreuses pathologies psychiatriques.

Selon moi, l'hypothèse de la réussite de l'action éducative se résume en : l'acceptation et la mise en oeuvre des changements positifs de psycho-comportements par la personne en difficulté ; ainsi que la prise de conscience des avantages individuels et collectifs qui incombent à ces changements. Une fois son potentiel de changement dévoilé et ses ressources mises en route et renforcées, l'individu pourra alors poursuivre à son rythme le chemin de sa construction personnelle et trouver sa place dans la société en témoignant d'une autonomie progressive par rapport à sa prise en charge. Pour permettre cela, l'ESP devra alors sans cesse dans un processus d'action-réaction renforcer la capacité de changements positifs de la personne qu'il accompagne et lui proposer un éventail de possibilités permettant de développer ses qualités et ses talents, apprendre et «apprendre à apprendre«, et ainsi ouvrir de nouvelles perspectives d'avenir.

Et finalement, la vraie conclusion d'un tel ouvrage s'écrira d'elle-même dans une mise en place concrète et pratique du projet éducatif proposé permettant son réajustement et l'appréciation de ses résultats, de son impact réel.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net