WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

"patrimoine et musées; opportunités politiques, culturelles, économiques et touristiques au service des villes? Metz et l'arrivée du Centre Pompidou".

( Télécharger le fichier original )
par Mathilde Jannot
Paris Diderot-Paris 7 - Master 2 politiques culturelles 2011
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

Conclusion

On a tenté de montrer au cours de ce mémoire, au travers de l'étude de cas du Centre Pompidou-Metz, dans quelle mesure la culture peut s'insérer dans une politique globale.

A la différence de notre mémoire sur Nancy, nous percevons un réel écart entre une politique plus événementielle à Nancy sans être si électoraliste que la décision d'implantation d'un nouveau musée à Metz. On peut avancer que Nancy a fait des expositions temporaires grace à des collections permanentes, alors qu'à Metz, on crée un nouvel élément permanent pour accueillir du temporaire. Nous avons beaucoup moins intégré la dimension sociale au cours de ce nouveau mémoire. Cependant, on constate que les enjeux d'attractivité restent similaires pour chacune des deux villes. Les moyens mis à disposition à Metz sont plus importants. Dans les deux villes, la culture a un rôle prescrit au sein d'une politique globale.

Le Centre Pompidou-Metz a vu le jour grace à l'ancien Maire de la ville de Metz, dont le rôle a été capital au sein d'une temporalité spécifique, celle de faire un Centre Georges Pompidou déconcentré, proposé par Jean-Jacques Aillagon. Il s'agissait en effet de la rencontre de deux ambitions qui ont trouvé un terrain d'entente, profitable à toutes les deux.

On peut déceler une opportunité politique dans la mesure où celle-ci s'annonçait électoraliste. Cependant, cette décision s'insérait dans une logique des idées cohérente et mûrement réfléchie. A Metz, grâce à une architecture porte-drapeau, on impulse une régénération urbaine et urbanistique intéressante dans la mesure où à long terme, elle permettra la création de nouveaux emplois. Un consensus politique s'est opéré dans l'intérêt commun, outrepassant les partis.

Outre l'opportunité politique et urbanistique, le Centre Pompidou-Metz annonce une évolution en matière de politique culturelle pour la ville de Metz. Il contribue à apporter de nouveaux éléments dans son orbite en engendrant la création de nouvelles structures artistiques et créatives. Une cohésion s'effectue au sein de la région et de l'euro-région qui

se trouve désormais mieux irriguée en matière d'art contemporain, ce qu'Alain Seban souhaitait :

« (...). Et puis, naturellement, l'implantation à Metz nous permet de nous positionner idéalement au coeur d'un arc nord-est européen ouvert sur le Benelux, l'Allemagne, la Suisse, des pays très dynamiques sur le plan de l'art contemporain. »253

D'un point de vue culturel national, on peut trouver le pari moins ambitieux dès lors qu'on s'installe dans une région où le potentiel est déjà existant. Culturellement, le Centre Pompidou-Metz constitue un plus, au milieu de ses « confrères » luxembourgeois et allemands. Cependant, il n'arrive pas au milieu d'un désert culturel. Le territoire n'est pas enclavé non plus : l'arrivée du TGV-Est sert le Centre Pompidou-Metz, tout autant que l'autoroute, enfin Metz reste tout de même au coeur d'une région transfrontalière, qui permettait de savoir que le « pari » du Centre Pompidou-Metz pouvait fonctionner, même s'il n'était pas visité par les autochtones. Ainsi, on peut s'inquiéter d'une volonté expansive de l'Etat dans ce genre d'opérations visibles, parce que médiatisées, en lui reprochant de ne pas suffisamment se préoccuper de l'existant et de sa rénovation avant que d'entamer de nouveaux chantiers. Ce que reprochait Sophie Flouquet lors de l'ouverture du Centre Pompidou-Metz :

«Pendant ce temps, d'autres sites, situés à l'écart des flux touristiques ou dotés de collections plus pointues, attendent une rénovation qui ne vient pas, au risque d'une menace pour leur existence... Ainsi se dessine le paysage muséal, fondé sur une dichotomie entre établissements spectaculaires et musées perpétuant une tradition que d'aucuns jugeraient obsolète. »254

Si une nouvelle forme de musée se réalise, le Centre Pompidou-Metz n'apporte pas une réponse toute-faite à la différence entre exposition temporaire et exposition permanente, puisqu'il réitère le modèle de rotation des collections de son frère parisien, dans une durée plus courte cependant. Le Centre Pompidou-Metz pose d'une certaine façon la question de

253 Alain Seban, Avant-propos, Centre Pompidou- Metz, l'architecture du musée- Chefs d'oeuvre du XXe siècle, p.5.

254 COSTE Christine, FLOUQUET Sophie, « La nouvelle vague des musées, p.25.

l'inaliénabilité des collections, de la conservation et des réserves en se demandant comment tout exposer.

Même si le Centre Pompidou-Metz n'est pas un musée au sens législatif (il n'a pas de collection), il se pose beaucoup de questions similaires à celles des musées. Mais si les conservateurs savent s'appliquer dans les années à venir, le Centre Pompidou-Metz ne restera pas une coquille vide.

Grâce à plusieurs médias, le Centre Pompidou-Metz a connu une fréquentation importante pour l'histoire des musées de province. Celle-ci est pour l'instant bénéfique à l'institution autant qu'à la ville qui l'accueille. Le Centre Pompidou-Metz permet à ses habitants de bénéficier d'un nouvel emblème qui leur redonne une image positive.

Enfin, nous nous inscrivons dans ce travail, dans un temps d'étude et de recul, assez court, il reste, dans les années à venir, à se reposer quelques questions que nous nous sommes posés. Comment va s'achever l'urbanisation environnante du Centre Pompidou-Metz ? L'effet d'annonce passé, la qualité des expositions restera t'elle semblable ? Comment va évoluer la fréquentation du site et de la ville ? Restera-t-on attaché à offrir aux visiteurs la connaissance et le plaisir ? Metz continuera t'elle à faire parler d'elle ?

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour