WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Aperçu de la déforestation de la Réserve de biosphère de Luki en RDC et du projet de remédiation

( Télécharger le fichier original )
par Richard TSOMIKINA ILUNGA
Université de Kinshasa - A1 forestier 2010
  

précédent sommaire suivant

2.1 Localisation et situation géographique

La réserve de biosphère de Luki est située à l'ouest de la République Démocratique du Congo, plus exactement au Sud-est du Mayombe congolais, dans la province du Bas-Congo, à cheval entre trois territoires des districts du Basfleuve et de Boma, à savoir (Nsenga, 2001) :

+ Le territoire de Lukula, dans le secteur de Patu où se trouve la grande partie de la réserve, notamment le Nord-Ouest, l'Ouest, le Sud-Ouest et l'aire centrale ;

+ Le territoire de Seke Banza, dans le secteur de Bundi, où se localisent la partie septentrionale et le Nord-Est de la réserve ;

+ Le territoire de Muanda, dans le secteur Boma-Bundi, où s'étendent l'Est et le Sud-Est de la réserve.

Ses limites extrêmes, Nord et Sud passent par les latitudes 05°30' et 05°43' Nord et celles de l'Ouest et de l'Est par les longitudes 13°14'et 13°17' Est.

Au Sud-Est, la réserve est traversée par la route nationale Matadi-Boma. La route Boma-Tshela longe la limite Ouest à une distance d'environ 100 Km.

Sept groupements administratifs de trois territoires précités appartiennent à la réserve. Sept centres urbains et ruraux situés dans les environs de cette réserve exercent aussi une grande influence sur celle-ci.

Une grande partie de l'axe routier Lovo (Materne)-Kinzao-Mvuete traverse la réserve et est le passage obligé des véhicules. Cela explique en partie la croissance rapide des villages situés sur cette route.

Il faut signaler également que beaucoup d'exploitants clandestins de la réserve habitent dans ces villages.

La réserve de biosphère de Luki occupe une superficie de près de 33000 ha. Ceci représente près du quart de la superficie (1.389 Km2) de sept (7) groupements administratifs appartenant à la réserve.

2.1.1 Historique

La réserve de biosphère de Luki a vu le jour par l'ordonnance n5 AGRI du 12 Janvier 1937 (Nsenga, 2001). Celle-ci constituait un domaine boisé de l'Etat dont la gestion avait été confiée à l'Institut National pour les Etudes Agronomiques du Congo-Belge (INEAC en sigle) devenu actuellement l'Institut National pour les Etudes et Recherches Agronomiques (INERA).

En fait, cette gestion était basée sur la zonation de la réserve en parcelles expérimentales appelées « BLOCS » et sur des considérations à la fois sylvicoles et agricoles.

En 1977, la gestion de la réserve a été transférée au ministère de l'Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme dans le cadre du programme MAB conformément à l'ordonnance loi n77-022 du 23 février 1977.

En mai 1979, le domaine forestier de Luki fut reconnu par l'UNESCO comme faisant partie du réseau mondial des réserves de biosphère. Ainsi donc, la gestion de celle-ci a été retirée à l'INERA puis confiée au comité national MAB mais la remise et reprise n'interviendra qu'en 1981 en présence des représentants des affaires foncières et de l'administration du territoire.

précédent sommaire suivant