WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diagnostic financier d'une entreprise publique réformée. Cas de la Régie de distribution de l'eau (REGIDESO )sur la période 2007- 2009

( Télécharger le fichier original )
par Edmond Van MATINDA NGIMBI
Institut supérieur de statistique de Kinshasa - Gradué en sciences commerciales et financières, option comptabilié 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.1.3.2. L'Appréciation des performances financières

La première tâche des analystes financiers consiste dans la mesure précise des résultats obtenus dans le passé ou le présent et dans l'anticipation des tendances d'évolution susceptibles de les affecter dans le futur.

De cette mesure découle une appréciation qui porte donc sur les niveaux, l'évolution et l'instabilité (ou la volatilité) éventuelle de ces résultats.

Mais une fois ces résultats mesurés, ils doivent être comparés à des grandeurs de référence traduisant soit le niveau des opérations de l'entreprise, soit le montant des moyens engagés pour obtenir ces résultats. C'est seulement dans de telles comparaisons que l'efficacité de l'entreprise peut être évaluée, ou appréciée alors son aptitude à mener des activités suffisamment rémunératrices pour compenser le coût des ressources qu'elle utilise et son aptitude à valoriser les moyens réels et financiers qui lui sont confiés.

Enfin, le jugement relatif à l'efficacité doit prendre en compte l'influence déterminante exercée par certaines caractéristiques de l'activité : la structure des coûts et les conditions techno-économiques de la production, la structure du financement, ainsi que ces contraintes stratégiques, commerciales ou sociales qui présent sur l'entreprise.

15

I.1.3.3. L'Appréciation des autres caractéristiques financières majeures

Si l'étude des performances et l'analyse des équilibres constituent des thèmes fondamentaux du diagnostic financier, ce dernier s'attache également à la mise en évidence d'autres caractéristiques, l'autonome (ou l'indépendance), la flexibilité et, plus généralement, l'ensemble des traits stratégico-financiers significatifs sollicitent l'attention particulière de l'Analyste.

I.1.3.3.1. L'Autonomie financière

L'autonomie financière constitue un objectif important pour de nombreux dirigeants. Lorsque ceux-ci sont les propriétaires, voire les fondateurs de l'entreprise, la recherche de l'indépendance traduit une volonté de contrôle dont les ressorts psychologiques mais aussi patrimoniaux paraissent évidents.

Mais, même lorsque les dirigeants sont de simples salariés ne déterminent pas de part significative dans le capital, la recherche de `autonomie traduit le souhait de maîtriser les enjeux stratégiques et opérationnels majeurs qui déterminent l'évolution de l'entreprise.

En termes financières, autonomie s'apprécie d'abord par l'étude du capital, de sa structure et des liaisons de contrôle qu'elle peut traduire. Aussi l'existence d'un actionnaire ou d'un groupe d'actionnaires majoritaires, la mise en évidence des alliances nouées entre actionnaires minoritaires,... permettent de déceler les influences, éventuellement prépondérantes, qui s'exercent sur l'entreprise.

Mais l'autonomie ou la dépendance peuvent également se décider par d'autres mécanismes que ceux des liaisons financières.

L'intégration dans le cadre d'accords techniques contraignants, des accords commerciaux qui entravent l'action de l'entreprise, peuvent par exemple borner l'autonomie réelle d'une entreprise, supposée jouir d'une totale indépendance en termes juridiques.

Par ailleurs, l'autonomie financière peut être appréciée grâce à l'analyse de la structure du financement. L'éventuelle dépendance de l'entreprise à l'égard de l'endettement constitue l'élément essentiel à explorer. La répartition des ressources de financement et des éléments du passif entre fonds propres et dettes d'origines diverses, constitue donc une des caractéristiques qui traduisent le mieux l'autonomie financière de l'entreprise.

16

I.1.3.3.2. La Flexibilité financière

Comme cela a déjà été souligné, la flexibilité de l'entreprise traduit sa capacité d'adaptation face à des transformations inopinées de son environnement et de son cadre d'activités. Les aptitudes qu'elle requiert relèvent de toutes les dimensions de l'activité. Ainsi, la recherche de la flexibilité met en cause la gestion et les ressources stratégiques pour toutes les démarches qui pourraient concerner l'orientation globale des activités ou l'architecture organisationnelle de l'entreprise.

Elle met également en cause la gestion commerciale lorsqu'elle sollicite des réorientations concernant l'offre de produits, la politique de prix, les rapports avec la distribution ou la communication de l'entreprise. La flexibilité affecte la gestion des ressources humaines lorsqu'il s'agit de procéder aux effectifs et qualifications de personnel ou à la politique de rémunération.

Enfin, la flexibilité concerne la gestion financière dans trois de ses aspects au moins.

En premier lieu, la flexibilité financière s'apprécie par rapport à la capacité que l'entreprise manifeste en matière de mobilisation rapide de liquidités. Ainsi la détention d'un trésor de guerre constitué par une enveloppe de liquidités disponibles immédiatement à terme, permet de réagir sans retard à une opportunité d'investissement, à une opportunité commerciale, ou à une opportunité stratégique. De même, elle peut permettre de faire face à une démarche nouvelle. Sous cet angle, les capacités d'adaptation de l'entreprise peuvent aussi bien être assurées par des liquidités déjà disponibles que par la détention d'actifs cessibles sans délai ni perturbation pour les activités majeures de l'entreprise.

En second lieu, la flexibilité financière s'apprécie par rapport à la capacité de financement de l'entreprise. La possibilité de recourir à des nouvelles ressources propres ou de bénéficier de nouveaux crédits permet en effet à l'entreprise de bénéficier, en cas de besoin, d'une enveloppe additionnelle de fonds qui lui permettront de réagir à des modifications imprévisibles de son cadre d'activité.

En troisième lieu, la flexibilité financière peut être également liée aux possibilités dont l'entreprise dispose de jouer sur les besoins de financement qu'elle supporte du fait de ses projets d'investissement en cours ou prévus, mais aussi du fait de son activité courante. Ainsi, une certaine divisibilité des investissements entrepris ou des capacités productives installées peut non seulement permettre de réduire les coûts fixes en cas de nécessité, mais également de limiter la tension exercée sur les ressources et les équilibres financiers. De même, la possibilité d'échelonner dans le temps la réalisation de certaines opérations (investissement, remboursement d'emprunts,...) donne à l'entreprise des possibilités supplémentaires d'ajustement et, par conséquent, de la flexibilité.

I.1.3.3.3. La Prise en compte des atouts et handicaps stratégiques de l'entreprise

17

cette dernière est en fin de compte sensible à toutes les indications relatives aux atouts et handicaps qui peuvent affecter la compétitivité future de l'entreprise et, par voie de conséquence, ses performances et son équilibre financier à terme.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.