WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Projet d'amélioration de l'alimentation en eau potable sur le plateau de l'université de Kinshasa

( Télécharger le fichier original )
par Mariama Ahmadou BAH
Université de Kinshasa - Diplôme d'études supérieures spécialisées en aménagement et gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux 2011
  

précédent sommaire suivant

IV-4 .COMPARAISON DE LA FONCTIONNALITE, DE LA VIABILITE ET DE LA

DURABILITE DU FUTUR SYSTEME AVEC LE SYSTEME EXISTANT

Comme relevé ci-haut l'état de fonctionnalité du système existant est déficient. En effet, on notera qu'actuellement il existe plusieurs problèmes d'exploitation dont entre autre les procédures d'entretien et de maintenance des infrastructures et d'équipement non respecté, le personnel d'exploitation n'effectuant pas toujours de façons efficaces leurs taches, les équipements devenus obsolètes ne sont pas remplacé.....Ceci donne comme conséquence l'irrégularité dans la fourniture d'eau potable.

Par contre, en partant des acquits des différents modes de gestion sur le plan de la durabilité et le service de l'eau potable proposé, le futur système en étude est durable et viable.

La durabilité est caractérisée par : le financement de l'entretien, de la maintenance, du renouvellement et de l'extension des équipements est mobilisable et l'épargne est sécurisable ; la gestion, la qualité et la disponibilité des services sont améliorées et assurées de manière professionnelle ; la gouvernance du service de l'eau potable est transparente et perçue comme équitable par les usagers, ce qui implique des coûts et un niveau de service acceptable par les usagers ; la durée de vie des infrastructures au moins doublée; la fourniture d'outils de gestion permettant la prise de décision et la transparence dans la gestion son assurées ;le prix de l'eau est optimisé; l'information sur le service est disponible; la formation continue du personnels est assurée ; les conseils sont disponibles ; en cas de difficulté, l'accès aux crédits bancaires peut être facilité.

Quant à la Viabilité elle se constante par : les différents acteurs seront désignés en fonction des règles d'accès au service dans le cadre de la réglementation mise en place et cette désignation sera vérifié par les services compétant désigné à cet effet conforment aux règles ; les dispositions nécessaires à la viabilité des infrastructures et en particulier la mobilisation des financements pour les investissements à réaliser dans le futur seront assurées ; la gestion sera déléguée à une association ; les usagers bénéficieront des services, payeront ces services pour contribuer au recouvrement des coûts d'exploitation et aux coûts de renouvellement ; le paiement de l'eau sera généralement proportionnel au volume consommé et donc équitable. En outre le rendement de notre réseau est plus fiable par rapport au réseau existant dans son fonctionnement actuel. En effet notre projet prévois une perte de charge moyenne de 10% pendant que la REGIDESO accuse une perte respective de 47% pour le mot de janvier 2012, 22% pour le mois Février 2012 et 35% pour le mos de Mars 2012, soit une moyenne de 38% pour les trois premier mois de l'année 2012 tel que nous le montre le Tableau ci-après :

Tableau N° 21 : Livraison de la station de Gombele et consommation d'eau pour les trois

premiers mois de 2012

sur le site universitaire

 
 

Mois

Livraison en
(m3)

Consommation
(m3)

Perte

Janvier

92.573,5

48.741

47%

Février

79.288,5

61.786

22%

Mars

89.768,2

58433

35%

Conclusion Partielle.

Le fonctionnement du réseau actuel d'alimentation en eau est globalement déficient. Ce qui fait que les besoins en eau sur le site, évalués globalement à 5190m3/j, ne sont pas satisfaits. Pour y parvenir il est nécessaire de recourir à une source d'apprivoisement en eau complémentaire. Dans le cas qui nous concerne, il s'agit d'implanter des forages sur le site. Les lieux d'implantation de ces forages (au nombre de 4) ont été déterminé en fonction des critères environnementaux. Dans la conception, il est prévu la mise en place d'un réseau autonome d'une longueur total de 28474m répartie en trois sections correspondant à trois zones à alimenter. Le réseau ainsi proposé est durable et viable conte tenue de la permanence de l'eau dans la nappe phréatique, de l'assurance d'un bon fonctionnement des équipements électromécaniques, de la mise en place d'une structure de gestion local fiable et de la participation de toute la population cible.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy