WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Projet d'amélioration de l'alimentation en eau potable sur le plateau de l'université de Kinshasa

( Télécharger le fichier original )
par Mariama Ahmadou BAH
Université de Kinshasa - Diplôme d'études supérieures spécialisées en aménagement et gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux 2011
  

précédent sommaire suivant

REMERCIEMENT :

Cette étude a été réalisée avec le concours et l'appui de plusieurs personnes physiques et morales à qui je tiens à témoigner ma gratitude.

Mes remerciements vont à l'endroit de Messieurs Professeur BAUDOUIM Michel, Promoteur, Professeur MUSIBONO Dieudonné Co-promoteur et MOUZON Jean Luc consultant indépendant pour le grand intérêt qu'ils ont porté pour ce thème. Ceci témoigne de leur attachement à la lutte contre la pauvreté et la gestion rationnelle des ressources naturelles dans les villes de l'Afrique subsaharienne.

Toute ma gratitude va également à l'endroit de Monsieur BIGOHE NZANAJoJo, qui a bien voulu me guider tout au long de ce travail par son dévouement et son entière disponibilité. J'exprime les mêmes sentiments à l'endroit de Madame Albertine BAFITE, Alphonse Etina WALA, Ingénieur Agronome à OFAC ; Professeur Jean NDEMBO Longo, spécialiste en Hydrogéologie à l'université de Kinshasa ; KABUYA MULAMBA Pierre ; Technicien hydrologue à la faculté Agronomie. Qu'ils trouvent ici l'expression de ma reconnaissance pour leur assistance.

J'adresse aussi mes remerciements à toute l'équipe de l'hydrogéologie de la REGIDESO qui a bien voulu descendre avec moi sur le terrain pour l'investigation des forages existants pour cette étude.

A ma famille à travers la présence, les encouragements et l'assistance dont elle m'a témoignée tout au long de mes travaux ;

Et pour finir à mon Dieu par qui tout cela a été possible. A toutes et tous je vous dis grand merci.

L'auteur

CHAPITRE I. INTRODUCTION GENERALE

I.1. INTRODUCTION

1-1-1Contexte :

La présente recherche a pour but « L'AMELIORATION DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE SUR LE PLATEAU DE L'UNIVERSITE DE KINSHASA/ UNIKIN ».

En République Démocratique du Congo, la gestion de l'eau potable en milieu urbain a été confiée à la Régie de Distribution d'eau (REGIDESO), une entreprise publique placée sous la tutelle technique et financière, respectivement du Ministère de l'énergie et de celui du Portefeuille. Sa mission est de produire, distribuer et commercialiser de l'eau potable dans toutes les villes et centres urbains du pays.

Cependant, les contraintes institutionnelles, techniques et financières constituent des obstacles à l'amélioration de la desserte en eau surtout dans les quartiers périurbains.

En effet, les contraintes budgétaires constituent un frein permanent pour le secteur de l'eau potable et de l'assainissement. L'agence de l'eau et les services d'assainissement sont placés souvent dans une certaine situation de dépendance vis-à-vis de l'État et des partenaires bilatéraux et multilatéraux. Faute de moyens importants, le gouvernement n'est pas en mesure de réhabiliter ou de renouveler les infrastructures et les équipements.

De plus, les collectivités locales ne sont pas impliquées dans la gestion de l'eau. Celles-ci ne sont pas associées et ont un faible budget en leur possession et un mécanisme de rétrocession non clair, imprécis et souvent non appliqué. Les administrations locales se retrouvent incapables d'intervenir dans le secteur.

En outre, la population n'est pas associée ni de près ni de loin à l'élaboration des politiques, programmes ou projets liés à l'eau potable. Le manque d'eau amène les femmes à des dépenses excessives et à des efforts physiques par fois surhumains. Le concept de l'effort de l'eau défini par Musibono (2006) devient ainsi un indicateur de pauvreté. Il s'agit du temps consacré journellement par une femme rurale à la collecte d'eau potable. Ce qui est opposé au travail productif. Les enfants sont particulièrement affectés par la rareté de l'eau et l'insalubrité qui ont un impact sur la recrudescence de certaines maladies (mycoses, gale, choléra, fièvre typhoïde, diarrhée, amibiase, etc.), une des causes principales de la hausse de la mortalité en Afrique. En effet, l'absence d'une eau salubre suffisante pousse la population à recourir aux sources polluées qui occasionneraient les maladies susmentionnées.

A Kinshasa, l'effort de l'eau des enfants affecterait leur performance scolaire.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy