WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes d'avant- projet détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de Ke- Macina au profit du village Ziranikoro: études topographiques avec un GPS différentiel Promark 500


par Risley Marius GNASSOUNOU
Ecole nationale d'ingénieurs Abderhamane Baba Touré Mali - Ingénieur de conception en géodésie option topographie 2011
  

précédent sommaire suivant

1.4. Traitement des données au bureau

1.4.1. Transfert des données

Par défaut, les données brutes sont enregistrées dans la mémoire interne du ProMark 500.
Deux manières sont possibles pour le transfert des données, soit le transfert des points RTK

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 

dans GNSS Solutions ou soit récupérer les données (semis de points) en format ASCII à partir du carnet de terrain. Nous avons choisi l'option du transfert des points dans le logiciel GNSS Solutions pour corriger la hauteur ellipsoïdale en hauteur orthométrique. En effet, le logiciel GNSS Solutions est un logiciel de traitement des données. Pour la méthode du transfert dans le logiciel de traitement GNSS Solutions, nous nous sommes référés au manuel d'utilisation du logiciel.

1.4.2. Récupération des données (semis de points) en ASCII

Après avoir lancé le logiciel de traitement, il faut créer l'environnement en définissant respectivement un nouveau projet, le système de référence spatial, le fuseau horaire et l'unité linéaire. Connectons à l'aide du câble de données USB le carnet de terrain à l'ordinateur pour effectuer le transfert des données brutes en suivant les instructions du manuel d'utilisation. Nous obtenons les données (semis de points) en ASCII sous la configuration de la figure 10.

Figure 10 : Semis de points non corrigés dans GNSS Solutions

Les récepteurs GPS fournissent les hauteurs ellipsoïdales au-dessus de l'ellipsoïde de référence (WGS-84). L'altitude calculée par le GPS est donc la hauteur sur l'ellipsoïde, notée h (distance verticale au-dessus d'un ellipsoïde de référence pour un point spécifique). Les hauteurs ellipsoïdales, définies par rapport à un ellipsoïde, ne sont pas liées physiquement au champ de gravité de la Terre. La différence de hauteur ellipsoïdale ne permet donc pas, par

30

Projet de Fin d'Etudes - Risley Marius GNASSOUNOU - ENI/ABT - Novembre 2011

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 

exemple, de définir le sens d'écoulement d'un fluide, qui lui est soumis à la pesanteur terrestre. Pour connaître le sens d'écoulement d'un fluide, il est, par conséquent, important de mesurer les altitudes dont la surface de référence est le géoïde. Cette surface, équipotentielle du champ de pesanteur coïncidant au mieux avec le niveau moyen des mers et prolongée sous les continents, est devenue un outil indispensable des géodésiens et des topographes pour convertir ces hauteurs ellipsoïdales en altitude.

Pour déterminer l'altitude H, il faudra connaître la hauteur géoïdale N à l'endroit s'effectue la mesure. Pour cela, il va falloir corriger les hauteurs ellipsoïdales générées par le

GPS différentiel des ondulations relatives au géoïde de tous les points levés en altitudes (hauteur orthométrique H) des repères de l'Office du Niger. Cette distance, symbolisée par N, est appelée ondulation, séparation, ou hauteur du géoïde. La figure 11 nous explique le phénomène. Le logiciel de traitement GNSS Solutions livré avec les récepteurs permet de prendre en compte les ondulations relatives au géoïde lors du traitement. Connaissant les altitudes des repères levés, il suffit d'utiliser la fonction "calibration des coordonnées" dans le logiciel GNSS solutions. On sélectionne successivement chacun des points levés connus dans le système local afin de pouvoir entrer leurs coordonnées connues en altimétrie en tant que point de contrôle. Une fois la liste des points de référence établie, on clique sur le bouton "calculer" pour que GNSS Solutions détermine le système local. Ainsi, nous obtenons tous nos points avec leur altitude respective (hauteur orthométrique H) dans le système du nivellement de l'Office du Niger.

H = h - N

 

Figure 11 : Différence entre le géoïde et l'ellipsoïde

Les bornes ou repères topographiques présents sur la zone d'étude ont permis de rattacher les mesures altimétriques au Nivellement de l'Office du Niger. Les coordonnées (x, y) et

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 

l'altitude (z) des bornes implantées au cours de l'étude et des repères existants sont donnés dans le tableau 5.

Description

X

V

Z

Fuseau

B1

248523.91

1549278.42

292.14

30 P

B2

248528.31

1549269.48

292.14

30 P

B3

250742.17

1549648.05

291.34

30 P

B4

249347.10

1549943.26

292.06

30 P

B5

248802.15

1548772.26

292.69

30 P

Boulon Régulateur PM4

244640.16

1548770.87

294.94

30 P

Boulon Prise PM4

243613.32

1547718.78

296.00

30 P

Tableau 5 : Liste des bornes et repères de l'étude

Note : Les coordonnées des bornes sont données dans le système de projection UTM et le système géodésique WGS 84.

précédent sommaire suivant