WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes d'avant- projet détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de Ke- Macina au profit du village Ziranikoro: études topographiques avec un GPS différentiel Promark 500


par Risley Marius GNASSOUNOU
Ecole nationale d'ingénieurs Abderhamane Baba Touré Mali - Ingénieur de conception en géodésie option topographie 2011
  

précédent sommaire suivant

GLOSSAIRE

DGPS : GPS différentiel. Technique par laquelle les données d'un récepteur placé en un point connu servent à corriger les données d'un récepteur dont la position est inconnue. Les corrections différentielles peuvent être appliquées en temps réel ou par post-traitement.

La plupart des erreurs du GPS étant communes aux utilisateurs présents dans une zone relativement étendue, la solution de position obtenue par DGPS est beaucoup plus précise qu'une solution GPS autonome normale.

Flottante : État intermédiaire de la solution de position d'un récepteur cherchant à fonctionner en RTK. La précision de position est également intermédiaire puisqu'elle est de l'ordre de quelques décimètres.

GPS, GLONASS et le futur système Galileo sont tous des GNSS.

HRMS : Moyenne quadratique horizontale. Mesure statistique de la répartition des positions horizontales calculées par rapport à une solution de position « optimisée ». C'est un bon indicateur de la performance de votre récepteur.

VRMS : Moyenne quadratique verticale. Mesure statistique de la répartition des positions verticales calculées par rapport à une solution de position « optimisée ». C'est un bon indicateur de la performance de votre récepteur.

Initialisation : Pour un mobile RTK, une fois l'initialisation GPS terminée, un processus par lequel le récepteur résout les ambiguïtés entières permettant de fournir une solution 'fixée» présentant une précision centimétrique.

PDOP: (Position Dilution Of Precision). Ce nombre caractérise la géométrie de la constellation GPS. Plus il est petit, meilleure est la géométrie de la constellation ainsi que la qualité de la position calculée.

RTK: (Real Time Kinematic). Algorithme exécuté dans un récepteur lui permettant de calculer sa position en temps réel avec une précision centimétrique.

ASCII : American Standard Code for Information Interchange : code standard américain pour l'échange d'informations. Jeu de caractères (lettres, nombres, symboles) utilisés pour afficher et transférer des données numériques au format standard anglais.

Base (station de) : En positionnement différentiel, extrémité de la ligne de base considérée comme connue et dont la position est fixée. Sert de base aux corrections différentielles des points inconnus.

Mobile : Récepteur GPS se déplaçant de point en point au cours d'un levé GPS cinématique.

71

Projet de Fin d'Etudes - Risley Marius GNASSOUNOU - ENI/ABT - Novembre 2011

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 
 

Fixée (solution) : Le traitement des vecteurs GPS produit de nombreuses solutions pour le vecteur, à différents stades du processus. L'un des paramètres résolu au cours du traitement est l'ambiguïté entière.

Une solution fixée est une solution vectorielle pour laquelle les ambiguïtés entières ont été correctement déterminées et maintenues fixes. La solution fixée correspond souvent à la meilleure solution pour un vecteur

Brutes (données) : Données GPS qui n'ont pas été traitées ou corrigées de façon différentielle.

WGS84 : Datum de référence des positions et des vecteurs GPS. Ce système est à peu près équivalent au NAD83 utilisé aux Etats-Unis. La différence est trop infime pour avoir une incidence sur les positions et vecteurs GPS.

UTM : Projection cartographique de Mercator transverse universelle. Cas particulier de la projection de Mercator transverse. Cette projection, abrégée en grille UTM, est constituée de 60 zones nord-sud de 6 degrés de longitude chacune.

Post-traitement : Réduction et traitement des données GPS après leur enregistrement sur le terrain. Le post traitement est généralement exécuté sur un ordinateur dans un environnement de travail où un logiciel adéquat est utilisé afin d'atteindre des solutions de positions optimales.

Différentiel (positionnement) : Détermination des coordonnées relatives d'au moins deux récepteurs qui poursuivent simultanément les mêmes satellites. Le positionnement différentiel dynamique est une technique de calibrage en temps réel consistant à envoyer des corrections au récepteur mobile depuis une ou plusieurs stations de référence.

Le GPS différentiel statique, quant à lui, consiste à déterminer les vecteurs de ligne de base entre deux récepteurs.

Différentiel (traitement) : On peut calculer la différence entre les mesures GPS des récepteurs, des satellites, et des époques. Bien que de nombreuses combinaisons soient possibles, l'usage actuel concernant le traitement différentiel des mesures de phases GPS consiste à soustraire les différences entre les récepteurs (simple différence), puis entre les satellites (double différence) et enfin entre les époques de mesure (triple différence).

Une mesure de simple différence entre deux récepteurs est la différence instantanée dans la phase du signal émis par le même satellite et mesuré simultanément par ces deux récepteurs.

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 

précédent sommaire suivant