WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes d'avant- projet détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de Ke- Macina au profit du village Ziranikoro: études topographiques avec un GPS différentiel Promark 500

( Télécharger le fichier original )
par Risley Marius GNASSOUNOU
Ecole nationale d'ingénieurs Abderhamane Baba Touré Mali - Ingénieur de conception en géodésie option topographie 2011
  

précédent sommaire suivant

2) Le réseau altimétrique

Les altitudes se rapportant à notre étude sont des altitudes de l'ON et celles-ci font référence au plan de Sansanding. Avant de parler de la qualité du réseau, examinons un peu ce qu'est réellement le plan de comparaison de Sansanding.

A) Présentation

Le plan de comparaison de Sansanding est le plan de référence pour les altitudes ON. C'est le nom donné à un réseau de nivellement général effectué à l'occasion des travaux d'aménagement de l'ON. La référence « plan de Sansanding » est considérée comme plan de cote zéro(0) du réseau altimétrique de l'Office du Niger. Le canevas de levé a été établi suivant un système de quadrillage de trois niveaux. Des bornes ont été implantées aux

15

Projet de Fin d'Etudes - Risley Marius GNASSOUNOU - ENI/ABT - Novembre 2011

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 

sommets des carrés de 5 km de côté d'une part, de 1 km de côté d'autre part et enfin à tous les 200 m. On a constitué ce réseau pour les besoins de l'ON en raccordant des réseaux secondaires de nivellement s'étendant dans certaines zones du Mali : Bamako, Ségou, Baguinda et Kirango.

Chaque réseau secondaire a été observé à partir du point zéro (0) de l'échelle des crues du fleuve Niger : réseaux locaux ne possédant donc pas de cotes définitives.

Le raccordement de ces réseaux entre eux a été réalisé par deux cheminements (rive gauche et droite du fleuve) reliant Bamako à Ségou. Autrement dit, un transport de la cote du point zéro (0) de l'échelle des crues de Bamako à Ségou. Cette cote possédait une altitude définitive fournie par la direction des chemins de fer (332,460 m). Ensuite un cheminement identique a été entrepris de Ségou à Sansanding pour transporter la cote. La cote finale de ce long cheminement est de 302,142 m et correspond à une borne située au village de Sansanding.

A partir de ce point, on a non seulement construit le réseau ON mais aussi mis en place de nouveaux réseaux secondaires notamment en direction du Nord.

Plus tard lorsque l'IGN a déterminé l'altitude NGAO (Nivellement Général de l'Afrique de l'Ouest) de cette borne on a constaté un écart de 18,791 m avec l'altitude ON. De plus, pour chaque borne ON déterminée dans le NGAO on a observé des écarts variables (jusqu'à 20 cm autour d'une moyenne de 18,70 m. Ce qui amène les deux interrogations suivantes :

Comment peut-on expliquer cet écart ? : Il est probable que la cote du point zéro de l'échelle des crues de Bamako est une cote transportée de Dakar lors de la réalisation du chemin de fer. La référence choisie à Dakar doit être différente de celle du NGAO d'une valeur sans doute proche de 18 m ou 18.50 m.

Comment peut-on expliquer les variations de cet écart pour différentes bornes ? : Une partie non négligeable doit provenir de systématismes lors des observations des deux réseaux (phénomènes constatés également dans d'autres pays, par exemple en France entre les réseaux de nivellement Lallemand et IGN69 : source : Topométrie moderne tome1) et une autre partie est dûe aux observations propres du réseau ON. Il est nécessaire de rappeler que les différentes campagnes n'ont pas été effectuées dans les mêmes conditions.

B) Qualité

On s'intéresse ici uniquement aux bornes ON en résumant l'étude IGN réalisée sur 157 bornes.

Pour chacune des bornes ON, l'IGN a déterminé l'altitude NGAO et calculé l'écart avec la
cote ON (valeur C). Pour chacune des 14 travées étudiées, ils ont calculé l'écart moyen

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 

(valeur B) de la travée et par rapport à cette moyenne la valeur de l'écart pour chaque borne (B-C). Il ressort les conclusions suivantes

· 88% des bornes sont telles que |B-C| < 10 cm ;

· 62% des bornes sont telles que |B-C| < 5 cm ;

· L'écart type des cotes sur l'ensemble du test est d'environ 4 cm ;

· Le plan de Sansanding est incliné vers le Nord par rapport au NGAO ;

· Les valeurs de B se répartissent par ensemble homogène et traduisent les différentes dates auxquelles ont été observées ces travées.

Tout ceci signifie que pour une même dénivelée entre deux bornes ON (même voisine de 1km) la valeur issue des altitudes ON peut être différente de plusieurs cm de la valeur issue des altitudes NGAO.

C) Utilisation

Les précautions qui suivent concernent seulement des utilisateurs qui ne trouvent que des bornes ON dans leur zone de travail.

Le but est de pouvoir profiter d'une façon assez sûre du réseau altimétrique de l'ON et de rattacher l'ensemble des travaux altimétriques dans un même système.

Ce système devrait être le NGAO et chaque intervenant devrait s'y rattacher exclusivement. Malheureusement ce n'est pas le cas et on est obligé de considérer le réseau altimétrique de l'ON comme un système homogène et fiable sur toutes les zones de l'Office. Bien évidemment ce n'est du tout le cas, surtout avec les précisions du nivellement actuel, et des tentatives de raccordement entre zones le montreront sans doute un jour.

Toutefois, il serait dommage de ne pas profiter de ce formidable réseau altimétrique lorsqu'il est présent. Si l'on considère une grande zone avec de nombreuses bornes ON, on peut envisager la méthodologie suivante pour rattacher le chantier au NGAO et éviter de cheminer l'ensemble du réseau de l'ON :

· Déterminer quelques cheminements pour calculer les altitudes NGAO des bornes ON bien réparties sur la zone ;

· Définir avec ces bornes le léger penchement du plan Sansanding sur cette zone ;

· Calculer le coefficient de correction des cotes ON pour toue la zone.

En définitive, une mission en 1981de l'Institut Géographique National (IGN) de France
procéda à une vérification des valeurs planimétriques et altimétriques des bornes figurant dans
un ensemble de plan au 1/20.000 établi par l'Office du Niger. Les résultats ont montré une

17

Projet de Fin d'Etudes - Risley Marius GNASSOUNOU - ENI/ABT - Novembre 2011

THEME : Etudes d'avant-projet-détaillé de l'aménagement de 390 ha dans le casier de ké-macina au profit du village ziranikoro : étude topographique avec un gps différentiel promark 500

 
 

légère inclinaison du plan de Sansanding vers l'Est. Selon la mission IGN de 1981, le canevas altimétrique est bon. Il correspond aux normes de travaux pour lesquels il a été conçu et peut servir de base aux travaux futurs.

précédent sommaire suivant